Château de Romécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Château de Romécourt
Acc-pict1.jpg
Entrée du château
Présentation
Type
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Moselle
voir sur la carte de Moselle
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de Romécourt est situé à Azoudange dans le département de la Moselle, dans le parc naturel régional de Lorraine, au milieu des forêts et des étangs du pays de Sarrebourg. Il fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1976[1].

Construction[modifier | modifier le code]

Le château a été construit par Michel l’Enfant en 1564 et fut surnommé alors Kinthaus (maison de l'Enfant)[2]. Il sera ensuite complété aux XVIIe et XIXe siècles par les aménagements des écuries et de l’intérieur de la chapelle[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Les façades, le puits et les toitures du château de Romécourt sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques[1].

Fait rare et exceptionnel pour un château de Lorraine, la bâtisse est tout en briques. Renaissance oblige, la façade reprend des motifs géométrique en losanges que l’on retrouve notamment sur les portes. L’accès au château est permis par les portes « de France » et « d’Allemagne » construites en pierres de taille dont le travail de bossage rappelle la situation géographique du château de Romécourt près d’une ancienne frontière entre France et Allemagne.

Parc et forêts[modifier | modifier le code]

Le domaine de Romécourt s’étend sur 300 hectares de forêts, de champs et de nature. Le parc à l’anglaise est ombragé de grands arbres centenaires. On y trouve deux gorges creusées pour extraire la terre nécessaire à la fabrication des briques et des tuiles du château[3].

Chapelle[modifier | modifier le code]

La chapelle du château a été lieu de culte de la paroisse jusqu’en 1793. Un des vitraux représente Saint-Louis et Hugues de Martimprey accompagnant le roi aux croisades. Depuis 1698, la chapelle castrale a servi de sépulture à la famille de Martimprey de Romécourt[4].

Hébergement[modifier | modifier le code]

Le château propose des chambres d'hôtes[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Château de Romécourt », notice no PA00106727, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe.
  3. « Château de Romécourt - Le jardin », sur le site commercial du château (consulté le 20 mai 2013).
  4. « Château de Romécourt - La chapelle », sur le site commercial du château (consulté le 20 mai 2013).
  5. (fa) « Site officiel », sur Château de Romécourt

Articles connexes[modifier | modifier le code]