Hugues II de Chalon-Arlay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugues II de Chalon-Arlay
Biographie
Naissance
Décès
Père
Fratrie
Blason famille fr Chalon Arlay.svg

Armoiries des sires de Chalon-Arlay : de gueules à la bande d’or chargé au franc quartier d’une étoile d’azur

Hugues II de Chalon-Arlay (1334-1392) seigneur d'Arlay (Maison de Chalon-Arlay).

Biographie[modifier | modifier le code]

Hugues naît en 1334, fils du seigneur Jean II de Chalon-Arlay et de Marguerite de Mello (Maison de Mello, fille du Seigneur de Château-Chinon et de Sainte-Hermine Dreux IV de Mello et d'Eléonore de Savoie, fille du duc d'Aoste et Comte Amédée V de Savoie)

Il épouse par dispense le 2 juillet 1363 Blanche, Dame de Frontenay, fille d'Amédée III de Genève et de Mahaut de Boulogne-Auvergne[1].

En 1364, il obtient de l'empereur Charles IV, les droits de l'empire sur Besançon. C'est ainsi qu'en 1366 qu'apparaît le terme de Franche-Comté pour désigner le comté de Bourgogne.

Il devient chevalier de l'ordre de l'Annonciade, créé par le Comte Vert Amédée VI de Savoie[2].

Il disparait en 1392, en se rendant en Hongrie, sans héritier. Son neveu Jean III de Chalon-Arlay (fils de son frère Louis Ier de Chalon-Arlay) lui succède au titre de seigneur de Chalon-Arlay.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Le Hête, Les comtes palatins de Bourgogne - 1995

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Duparc, Le comté de Genève, (IXe-XVe siècles), t. XXXIX, Genève, Société d’histoire et d’archéologie de Genève, coll. « Mémoires et documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 621 p. (lire en ligne), p. 302-303.
  2. Amédée de Foras, Chevaliers de l'ordre du Collier de Savoie, dit de l'Annonciade, appartenant au duché de Savoie, de 1362 à 1860, Grenoble, Impr. de E. Allier, , 42 p. (lire en ligne), p. 8.