Maison de Chalon-Arlay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La maison de Chalon-Arlay (ou maison d'Orange-Chalon après le mariage en 1386 du seigneur Jean III de Chalon-Arlay avec la princesse Marie des Baux-Orange), est une importante dynastie de seigneurs du Jura et de princes souverains de la Principauté d'Orange, issue des comtes de Chalon et de la Principauté d'Orange (de l'ancien royaume de Bourgogne). Leurs descendants sont fondateurs souverains du royaume des Pays-Bas, avec le roi Willem-Alexander de la Maison d'Orange-Nassau, et roi d'Angleterre, roi d'Irlande et roi d'Écosse, avec le stathouder Guillaume III d'Orange-Nassau (1650-1702), à l'origine de la fondation du Royaume de Grande-Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Isue d'une branche cadette des comtes palatins de Bourgogne et de la Maison d'Ivrée, elle est rendue riche et influente par l'exploitation du sel du Jura (un des plus importants gisements d'occident), qui en fait une importante famille de la noblesse des comté de Bourgogne et duché de Bourgogne / État bourguignon.

Souveraine de la principauté d'Orange, elle s'éteint en 1530 avec le prince Philibert de Chalon, mort sans descendance. Son neveu René de Chalon, stathouder du comté de Hollande (ancien Pays-Bas bourguignons de l'État bourguignon) et comte de Nassau, lui succède par héritage, puis son cousin le stathouder Guillaume Ier d'Orange-Nassau, meneur de la Révolte des gueux de 1566 qui aboutie à la fondation des Provinces-Unies (actuel royaume des Pays-Bas), et de la Maison d'Orange-Nassau qui règne jusqu’à ce jour sur le Royaume (liste des souverains des Pays-Bas).

Le stathouder Guillaume III d'Orange-Nassau (1650-1702) devient roi d'Angleterre, roi d'Irlande et roi d'Écosse par mariage en 1677 avec la reine Marie II d'Angleterre. Il mène la Glorieuse Révolution de 1688-1689, à l'origine de la fondation du Royaume de Grande-Bretagne, de l’actuelle dynastie des Monarques britanniques avec la reine Anne de Grande-Bretagne, et de l’actuelle Monarchie constitutionnelle de l'actuelle Monarchie britannique avec la Déclaration des droits de 1689.

Succession[modifier | modifier le code]

Seigneurs de Chalon-Arlay[modifier | modifier le code]

Seigneurs de Chalon-Arlay et prince d'Orange[modifier | modifier le code]

Comte de Nassau, Prince d'Orange, Stathouders des Provinces-Unies[modifier | modifier le code]

Roi d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse[modifier | modifier le code]

Principaux châteaux forts du Jura[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes de la maison de Chalon-Arlay reprennent celle des comtes de Chalon, de gueules à la bande d'or, en les brisant d'une étoile d'azur au franc quartier. Après la mort de Jean IV de Chalon-Auxerre, comte d'Auxerre, la branche de Chalon-Arlay se retrouve être la seule branche survivante de la maison et perd donc sa brisure. À la même époque, elle hérite de la principauté d'Orange et des droits sur le comté de Genève, par la princesse Marie des Baux-Orange, fille de Raymond IV des Baux, Prince d'Orange et de Jeanne de Genève. Les dernières modifications héraldiques auront lieu au XVIe siècle pour illustrer les alliances avec les maisons des ducs de Bretagne et des comtes de Saint-Pol.

Généalogie simplifiée des comtes de Bourgogne avec les comtes d'Auxonne[modifier | modifier le code]

 Otte-Guillaume de Bourgogne Ier comte de Bourgogne (vers 926, † ) 
x Ermentrude de Roucy
│  
├─>Guy Ier de Mâcon († 1005 ou 1007), comte de Mâcon
│
└─>Renaud Ier de Bourgogne (986-1057), Comte de Bourgogne. Hérite des terres d'Outre-Saône
    X Adélaïde de Normandie (1002-1038)
    │
    └─>Guillaume Ier de Bourgogne  (1020-1087), comte de Bourgogne
       X Étiennette de Vienne
       │  
       ├─>Renaud II de Bourgogne († 1099 en croisade), comte de Bourgogne
       │   X ...
       │   └─>Guillaume II de Bourgogne († 1125), comte de Bourgogne
       │      X ...
       │      └─>Guillaume III de Bourgogne († 1126), comte de Bourgogne
       │ 
       │ 
       ├─>Étienne Ier Tête Hardie († 1102), Comte de Bourgogne, Comte de Vienne et de Mâcon
       │  X Béatrice de Lorraine                                
       │  │                      Comte palatins de Bourgogne1
       │  │ 
       │  ├─> Renaud III de Bourgogne († 1148), Comte de Bourgogne de la branche aînée des comtes de Bourgogne
       │  │  X Agathe de Lorraine
       │  │  │ 
       │  │  └─>Béatrice Ire de Bourgogne († 1185) 
       │  │     X épouse Frédéric Barberousse en 1156, Empereur et comte de Bourgogne
       │  │     │ 
       │  │     └─>Othon Ier de Bourgogne († ), Comte palatin de Bourgogne
       │  │        X Marguerite de Blois
       │  │        │ 
       │  │        └─>Béatrice II de Bourgogne(† vers 1237)
       │  │            X épouse Otton de Méranie († vers 1234), Comte palatin de Bourgogne
       │  │            │     
       │  │            └─>Othon III de Bourgogne(† vers 1248)
       │  │             
       │  │  
       │  │                     Branche cadette de Bourgogne-comté1
       │  │    
       │  └─> Guillaume III de Bourgogne († ), comte de Bourgogne, de Vienne et de Mâcon
       │      X Poncette de Traves
       │      │
       │      ├─>Étienne Ier d’Auxonne († 1173), comte d'Auxonne, comte titulaire de Bourgogne (Étienne II)
       │      │  X Judith de Lorraine
       │      │  │ 
       │      │  └─>Étienne II d'Auxonne († ), comte d'Auxonne, comte titulaire de Bourgogne (Étienne III)
       │      │     X1 Béatrice de Chalon  († )   
       │      │     │    
       │      │     ├─> Jean Ier de Chalon (1190)-(† )comte de Chalon
       │      │     │   X1 Mahaut de Bourgogne
       │      │     │
       │      │     └─> Béatrice d'Auxonne (1195-1261)
       │      │         X1 Simon de Joinville Sénéchal de Champagne
       │      │
       │      └─>Géraud Ier de Mâcon  († 1184), comte de Vienne et de Mâcon
       │         X 
       │
       └─>Raymond de Bourgogne († )
          X Urraque Ire de Castille

----------------------------------
(1)- Les descendants de Renaud III avaient retenu le titre de « comtes palatins » , ceux de
Guillaume son frère se qualifiant de comtes de Bourgogne, en laissant à leurs cadets —  titrés
comtes de Vienne — le comté de Mâcon. (Jean Richard, Les Ducs de Bourgogne et la formation du
Duché du XIe au XIVe siècle, p. 209-210, Société Les Belles Lettres, Paris, 1954)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johannes Baptist Rietstap, Armorial general, Baltimore, Genealogical Publishing Co.,‎ , 2e éd. (ISBN 978-0-8063-4811-7)
  2. Jules et Léon Gauthier, Armorial de Franche Comté, Paris,‎ .