Beauchastel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beauchastel
Beauchastel
Photo du vieux village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Intercommunalité Communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche
Maire
Mandat
Karine Takes
2020-2026
Code postal 07800
Code commune 07027
Démographie
Gentilé Beauchastellois
Population
municipale
1 838 hab. (2021 en augmentation de 1,27 % par rapport à 2015)
Densité 217 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 36″ nord, 4° 48′ 14″ est
Altitude Min. 96 m
Max. 560 m
Superficie 8,46 km2
Unité urbaine La Voulte-sur-Rhône
(banlieue)
Aire d'attraction Valence
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rhône-Eyrieux
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Beauchastel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Beauchastel
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
Beauchastel
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
Beauchastel
Liens
Site web beauchastel.fr

Beauchastel [boʃastɛl] est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont appelés les Beauchastellois et les Beauchastelloises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Beauchastel est situé à 15 kilomètres de Valence et 25 kilomètres de Privas. La commune est rattachée à la communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Beauchastel est une ville en pente (vieux village) et en plateau (extrémité), dont une partie de la ville se situe en montagne.

Une autre partie de la ville est construite au niveau de l'Eyrieux et d'un canal de dérivation du Rhône.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Au confluent de l'Eyrieux et du Rhône, au sud de Valence, Beauchastel a souvent été victime des crues de l'Eyrieux, jusqu'à la construction d'une digue en 1860.

La commune est également arrosée par le Turzon, un affluent en rive droite du Rhône.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat méditerranéen franc, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est dans une zone de transition entre le climat de montagne et le climat méditerranéen et est dans la région climatique Moyenne vallée du Rhône, caractérisée par un bon ensoleillement en été (fraction d’insolation > 60 %), une forte amplitude thermique annuelle (4 à 20 °C), un air sec en toutes saisons, orageux en été, des vents forts (mistral), une pluviométrie élevée en automne (250 à 300 mm)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 12,9 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,8 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 967 mm, avec 6,7 jours de précipitations en janvier et 4,8 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Saint-Laurent Pape », sur la commune de Saint-Laurent-du-Pape à 3 km à vol d'oiseau[3], est de 13,6 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 027,6 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'ancienne route nationale 86 qui a été déclassée en route départementale — RD86 —. Cette route, qui se présente selon un axe nord-sud, relie historiquement la ville de Lyon à celle de Nîmes.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Beauchastel est une commune urbaine[Note 1],[7]. Elle fait en effet partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[8],[9]. Elle appartient à l'unité urbaine de La Voulte-sur-Rhône, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[10] et 8 375 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[11],[12].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valence, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 71 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (48,9 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (51 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (28,3 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (20,6 %), cultures permanentes (18,7 %), zones agricoles hétérogènes (12,4 %), zones urbanisées (10,5 %), eaux continentales[Note 3] (8,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,2 %)[15].

L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Beauchastel est situé en zone de sismicité no 3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes situées dans la vallée du Rhône et la Basse Ardèche, mais non loin de la limite orientale de la zone no 2 qui correspond au plateau ardéchois[16].

Terminologie des zones sismiques[17]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Le Plan Prévention Risque Inondation présente différentes zones du village sensibles aux crues de l'Eyrieux et du Rhône[18].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom du château « Bel Castrum » érigé au XIIe siècle par les seigneurs Retourtour et Briand. Ravagé depuis par les guerres de Religion, il ne reste de cette place forte que la tour qui domine le village.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Beauchastel fut un des greniers à sel du royaume.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal, élu à la suite des élections municipales de 2020, est composé de dix-neuf membres, dont cinq adjoints, deux conseillers municipaux délégués, sept conseillers municipaux de la majorité et quatre conseillers municipaux d'opposition[19].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Henri Bouvier PS Enseignant
Alain Valla[20] PS Retraité de l'enseignement
En cours
(au )
Karine Takes[19],[21]   Infirmière

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[23].

En 2021, la commune comptait 1 838 habitants[Note 4], en augmentation de 1,27 % par rapport à 2015 (Ardèche : +2,22 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
578487569678817847866840840
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8738458418711 038949896957829
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
796789763807910856840801863
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 0081 0641 5441 6141 4621 5651 6041 7401 647
2014 2019 2021 - - - - - -
1 8121 8441 838------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Beauchastel dépend de l'académie de Grenoble. Les élèves commencent leur scolarité à l'école maternelle « les Petits Lutins » et l'école primaire « le Pré vert » de la commune[26]. Le collège public le plus proche se situe à La Voulte-sur-Rhône. Quatre lycées sont disponibles à Valence (Drôme)[27], et deux lycées sont disponibles à Privas.

Culture[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Beauchastel a été ville-étape du Tour cycliste féminin international de l'Ardèche 2019.

Beauchastel a été la ville d'arrivée de la première étape du Critérium du Dauphiné 2022.

Médias[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la zone de distribution de deux organes de la presse écrite :

Il s'agit d'un journal hebdomadaire français basé à Valence et couvrant l'actualité de tout le département de l'Ardèche.
Il s'agit d'un journal quotidien de la presse écrite française régionale distribué dans la plupart des départements de l'ancienne région Rhône-Alpes, notamment l'Ardèche. La commune est située dans la zone d'édition de Privas.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La communauté catholique de la commune est rattachée à la paroisse « Saint-Nicolas-du-Rhône », elle-même rattachée au diocèse de Viviers[30].

Culte protestant[modifier | modifier le code]

Le temple de l’Église réformée de France se trouve en bordure de la route nationale 86.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Beauchastel fait également partie de la zone d'appellation de plusieurs produits agricoles :

Industrie et artisanat[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Tourisme (village médiéval)
  • Piscine Tournesol municipale
  • Bibliothèque de l'école primaire
  • Bureau de tabac de la Basse-ville
  • Boulangerie de la Basse-ville
  • Pizzeria le patio

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien village médiéval de Bellum Castrum (alias Belcastel, Beauchastel), place fortifiée. En 1179, les premiers seigneurs, les Retourtour (il y eut notamment trois Briand de Retourtour, dont Briand III († 1379), à la mort duquel la famille de Retourtour fut suivie par les Tournon), pour se défendre des envahisseurs, font ériger un donjon, des tours et des remparts que l'on franchit par des portes fortifiées. Le bourg est construit sous l'ancien château. Pendant les guerres de Religion le village est ravagé, en 1622, sur ordre de Louis XIII, les fortifications de Beauchastel sont rasées ; les remparts et les tours de défense disparaissent. Malgré ces démolitions, le site du village conserve jusqu'au début du XXe siècle son aspect médiéval qui s'enrichit d'éléments architecturaux de la Renaissance.
  • L'ancien château datant du XIIe siècle couronne le village. Il se limitait sans doute à ce donjon protecteur à base carrée dont il ne reste qu'un pan de mur. Il est détruit en même temps que le village lors des guerres de Religion.
  • Église du XVIIIe siècle (1761).
  • Maison du patrimoine () fermée.
  • Usine hydroélectrique sur le canal de dérivation du Rhône.
  • Point infos + visite guidée juillet-août.
  • La piscine municipale. Piscine Tournesol construite en 1975.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Gurlhie (artiste d'Art brut) né en 1862 à Chandolas (Ardèche) et mort en 1944 à Beauchastel[31]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Beauchastel possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  3. « Orthodromie entre Beauchastel et Saint-Laurent-du-Pape », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Saint-Laurent Pape », sur la commune de Saint-Laurent-du-Pape - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Saint-Laurent Pape », sur la commune de Saint-Laurent-du-Pape - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  7. « Zonage rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Unité urbaine 2020 de La Voulte-sur-Rhône », sur insee.fr (consulté le ).
  11. « Base des unités urbaines 2020 », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  16. Préfecture du Rhône, page sur les risques sismiques
  17. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  18. « Urbanisme », sur Mairie de Beauchastel (consulté le ).
  19. a et b « L'Equipe Municipale », sur beauchastel.fr (consulté le ).
  20. « Liste des maires du département de l'Ardèche »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).
  21. Liste des maires de l'Ardèche(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], Préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  26. école communale de Beauchastel
  27. éducation à Beauchastel
  28. « Bibliothèque », sur Mairie de Beauchastel (consulté le ).
  29. « MJC Centre Social 3 Rivières | France », sur MJC CS 3 Rivières (consulté le ).
  30. Site ardeche.catholique.fr, page sur la paroisse Nicolas-du-Rhône.
  31. « La maison d'Alphonse Gurlhie », sur habitants-paysagistes.musee-lam.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :