Beauchastel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauchastel (homonymie).

Beauchastel
Beauchastel
Photo du vieux village prise par Claude Fougeirol
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Canton Rhône-Eyrieux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche
Maire
Mandat
Alain Valla
2014-2020
Code postal 07800
Code commune 07027
Démographie
Gentilé Beauchastellois, Beauchastelloises
Population
municipale
1 815 hab. (2015 en augmentation de 8,94 % par rapport à 2010)
Densité 215 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 36″ nord, 4° 48′ 14″ est
Altitude Min. 96 m
Max. 560 m
Superficie 8,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative de l'Ardèche
City locator 14.svg
Beauchastel

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Beauchastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beauchastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beauchastel
Liens
Site web http://www.beauchastel.com

Beauchastel est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont appelés les Beauchastellois et les Beauchastelloises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Beauchastel est situé à 15 kilomètres de Valence et 25 kilomètres de Privas.

Topographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Au confluent de l'Eyrieux et du Rhône, au sud de Valence, Beauchastel a souvent été victime des crues de l'Eyrieux, jusqu'à la construction d'une digue en 1860.

Il y a aussi le Turzon, confluent du Rhône

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gilhac-et-Bruzac Saint-Georges-les-Bains Saint-Georges-les-Bains Rose des vents
Saint-Laurent-du-Pape N Étoile-sur-Rhône
O    Beauchastel    E
S
La Voulte-sur-Rhône La Voulte-sur-Rhône Étoile-sur-Rhône

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

beauchastel est une ville en pente (vieux village) et en plateau (extrémité)

Climat[modifier | modifier le code]

Dans cette ville tout comme les hameaux alentour pouvons voir un climat plutôt méditerranéen, plutôt chaud en été et froid en hiver.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom du château « Bel Castrum » érigé au XIIe siècle par les seigneurs Retourtour et Briand. Ravagé depuis par les guerres de religion, il ne reste de cette place forte que la tour qui domine le village.

Aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle, Beauchastel fut un des greniers à sel du royaume.

Beauchastel est un village de caractère.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 juin 1995 Henri Bouvier PS Enseignant
juin 1995 en cours
(au 24 avril 2014)
Alain Valla[1] PS Retraité de l'enseignement

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 1 815 habitants[Note 1], en augmentation de 8,94 % par rapport à 2010 (Ardèche (département) : +2,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
578487569678817847866840840
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8738458418711 038949896957829
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
796789763807910856840801863
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 0081 0641 5441 6141 4621 5651 6041 6471 812
2015 - - - - - - - -
1 815--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Ressources[modifier | modifier le code]

  • Tourisme (village médiéval)
  • Culture du pêcher (vallée de l'Eyrieux)
  • Usine hydroélectrique (sur une dérivation du Rhône)
  • Piscine municipale
  • Bibliothèque de l'école primaire
  • Bureau de tabac de la basse-ville
  • Boulangerie de la Basse-ville
  • Pizzeria le patio

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église du XIXe siècle

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien village médiéval de Bellum Castrum, place fortifiée. En 1179, les premiers seigneurs, les Retourtour et les Briand, pour se défendre des envahisseurs, font ériger un donjon, des tours et des remparts que l'on franchit par des portes fortifiées. Le bourg est construit sous l'ancien château. Pendant les guerres de religions le village est ravagé, en 1622, sur ordre de Louis XIII, les fortifications de Beauchastel sont rasées ; les remparts et les tours de défense disparaissent. Malgré ces démolitions, le site du village conserve jusqu'au début du XXè siècle son aspect médiéval qui s'enrichit d'éléments architecturaux de la Renaissance.
  • L'ancien château datant du XIIe siècle couronne le village. Il se limitait sans doute à ce donjon protecteur à base carrée dont il ne reste qu'un pan de mur. Il est détruit en même temps que le village lors des guerres de religions.
  • Église du XVIIIe siècle (1761).
  • Maison du patrimoine (juin 1990) fermée
  • Usine hydroélectrique sur le Rhône
  • Point infos + visite guidée juillet-août
  • La piscine municipale qui permet de se baigner.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 29 juillet 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :