Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Fortunat-sur-Eyrieux
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Privas
Canton La Voulte-sur-Rhône
Intercommunalité Communauté d'agglomération Privas Centre Ardèche
Maire
Mandat
Christian Féroussier
2014-2020
Code postal 07360
Code commune 07237
Démographie
Gentilé Fortunéens, Fortunéennes
Population
municipale
769 hab. (2016 en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 48″ nord, 4° 40′ 35″ est
Altitude Min. 115 m
Max. 791 m
Superficie 22,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Fortunat-sur-Eyrieux

Saint-Fortunat-sur-Eyrieux est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont appelés les Fortunéens et les Fortunéennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune s'étend sur 2 207 hectares, largement occupés par des collines boisées, qui justifient son classement en zone de montagne. Les hameaux sont nombreux, toutefois la plus grande partie de la population réside dans le village installé, confortablement, entre rivière et collines. Les rues sont sinueuses et les maisons en galets rappellent le rôle prépondérant de la rivière dans la vie du secteur. C'est en effet elle qui, alliée au climat et au travail des hommes, a assuré le développement de ce qui fut l'activité traditionnelle et dominante : l'arboriculture. L'altitude de la commune varie entre 115 et 791 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville est traversée par l'Eyrieux.

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Julien-le-Roux Gilhac-et-Bruzac Rose des vents
Dunière-sur-Eyrieux N Saint-Laurent-du-Pape
O    Saint-Fortunat-sur-Eyrieux    E
S
Saint-Vincent-de-Durfort Saint-Cierge-la-Serre

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Fortunat-sur-Eyrieux, renommé ainsi en 1931, a été fondé aux premiers temps de la chrétienté, la commune était intégrée à la baronnie de Durfort. La commune portait le toponyme révolutionnaire de « Val d'Eyrieux ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Robert Bourry   Professeur de français
mars 2008 En cours
(au 24 avril 2014)
Christian Feroussier[1] PS Attaché territorial
Conseiller départemental du canton de La Voulte-sur-Rhône

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 769 habitants[Note 1], en augmentation de 5,34 % par rapport à 2011 (Ardèche : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1341 2471 2701 2701 5231 4821 4431 5001 458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3921 3581 3771 3021 3531 2561 2961 3061 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2061 1781 1071 007960918989918844
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
786728633543531542674692733
2016 - - - - - - - -
769--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La photographie située à droite de la galerie, n'est pas celle du pont romain, mais d'une passerelle établie au XIXe siècle. Le pont romain existe bel et bien, mais il est situé plus en aval (photographie de gauche), et il n'en reste plus que des vestiges. Le lieu-dit de cette photo, s'appelle : Pourchaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Antoine-Guillaume Rampon, né à Saint-Fortunat en 1759, s'engagea à l'âge de 16 ans au 70e régiment de ligne. Sergent-major de grenadiers en 1789, il fut élevé au grade de sous-lieutenant en 1792. L'année suivante, en combattant contre les Espagnols dans les Pyrénées-Orientales, il fut promu successivement capitaine, commandant et colonel. Après la bataille du Mont-Thabor du 16 avril 1799, à laquelle il s'est illustré ; il fut fait général de division le 25 janvier 1800. Il est décédé à Paris en 1842.
  • Albert Le Roy, écrivain et député de la 1re circonscription de Privas, est décédé à Saint-Fortunat, le 18 août 1905.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 31 juillet 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :