Su Nuraxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Su Nuraxi de Barumini *
Image illustrative de l’article Su Nuraxi
Le nuraghe Su Nuraxi
Coordonnées 39° 42′ 21″ nord, 8° 59′ 26″ est
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Subdivision Barumini, Province de Sardaigne du Sud, Sardaigne
Type Culturel
Critères (i) (iii) (iv)
Superficie 2,33 ha
Zone tampon 3,92 ha
Numéro
d’identification
833
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1997 (21e session)
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Su Nuraxi de Barumini
Géolocalisation sur la carte : Sardaigne
(Voir situation sur carte : Sardaigne)
Su Nuraxi de Barumini
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Su Nuraxi est un nuraghe de l'Âge du bronze, situé à l'ouest de Barumini, dans la province de Sardaigne du Sud, en Sardaigne (Italie). Posé au sommet d'une colline surplombant la plaine, à une altitude de 238 m[1], il constitue l'un des nuraghes les plus imposants et les mieux conservés que l'on puisse trouver en Sardaigne. Su Nuraxi est le seul nuraghe de Sardaigne qui soit classé au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Historique[modifier | modifier le code]

Su Nuraxi a été entièrement fouillé de 1949 à 1956 sous la direction de l'archéologue sarde Giovanni Lilliu. Les fouilles ont permis de reconstituer les diverses phases de sa construction ainsi que celles du village mitoyen, montrant la continuité du site jusqu'au IIIe siècle de notre ère, à l'époque romaine[2].

Description[modifier | modifier le code]

Ce type de construction cyclopéenne appelé nuraghe est caractérisé par l'érection d'une tour principale de forme légèrement conique, entourée de constructions secondaires plus ou moins fortifiées, le tout constitué de murs en pierre sèche.

Su Nuraxi est constitué d'une tour centrale à trois étages construite en pierres de basalte, d'une hauteur de 18,60 m à l'origine, aux salles voutées en encorbellement, édifiée entre 1500 et Au bronze récent, entre 1300 et , la tour centrale fut entourée d'un complexe quadrilobé constitué de quatre tours secondaires à deux étages d'une hauteur de 14 m à l'origine, reliées par une enceinte fortifiée. Un peu plus tard, l'ensemble fut entouré d'une muraille extérieure ponctuée de trois tours plus petites. Au bronze final, entre 1100 et , la muraille extérieure fut renforcée, des tours supplémentaires lui furent ajoutées, et l'entrée de la forteresse fut déplacée vers le nord-est[2].

À l'extérieur des murs d'enceinte s'étendait un village composé d'une cinquantaine de maisons, édifiées à plan circulaire au moyen de gros murs en pierre sèche, aux toits généralement recouverts de branchages. Ce village nuragique a été bâti entre le XIVe et le XIIe siècle av. J.-C.[2]

Au VIe siècle av. J.-C., le site subit des destructions, puis fut restauré à l'époque carthaginoise. Il resta occupé pendant la période romaine, avant d'être délaissé au IIIe siècle de notre ère[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Su Nuraxi a été inscrit en 1997 sur la liste du Patrimoine mondial par l'Unesco.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "La tête dans les nuraghes" par Florence Evin le 29 juin 2015 dans Le Monde [1]
  2. a b c et d (it) « Area archelogica Su Nuraxi », sur Fondation Barumini (consulté en )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]