Strade Nuove

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gênes, les Strade Nuove et le système des palais des Rolli *
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Subdivision Ligurie, province de Gênes
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Superficie 16 ha
Zone tampon 113 ha
Numéro
d’identification
1211
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2006 (30e session)
Représentation graphique des Strade Nuove.
Représentation graphique des Strade Nuove.
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les Strade Nuove (en français : routes nouvelles) est une expression italienne qui désigne un exemple exceptionnel de voies urbaines résidentielles construites par phases du XVIe au XVIIIe siècle dans la ville de Gênes.

Description[modifier | modifier le code]

L'ensemble est composé, principalement, de la via Garibaldi, la via Balbi et la via Cairoli. Construit par de riches familles génoises (Pallavicini, Spinola, Doria, Lomellino, Grimaldi) sur un lotissement attribué par l'autorité publique, l'aménagement de ces nouveaux espaces urbains avaient aussi pour vocation d'offrir un hébergement public aux hôtes de marque de la République, selon le décret de 1576, institutionnalisant le système des palais des Rolli.

De haute valeur architecturale, la première Strada Nuova, aujourd'hui via Garibaldi, est construite par l'architecte Galeazzo Alessi entre 1551 et 1583, au-dessus de la vieille ville, dans une zone à la vue panoramique et qui symbolisait l'élite dirigeante génoise. En 1601 - 1618, selon le même modèle, une seconde Strada Nuova, aujourd’hui Via Balbi, est ouverte en favorisant le développement de l'architecture résidentielle plus à l’ouest, toujours en lisière du quartier médiéval. Enfin, en 1778 - 1786, le percement d'une dernière nouvelle rue Strada Nuovissima, actuellement Via Cairoli, permettait de relier les deux premières Strade Nuove (Via Garibaldi et Via Balbi). Par la suite, cet ensemble urbain est associé à la partie médiévale de la ville tout en gardant intacte sa place dans ce contexte.

Les Strade Nuove et une partie du tissu médiéval sont inscrites, en 2006, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco ainsi que de nombreux édifices reconnus exceptionnels par le système des palais des Rolli.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]