Aude Bono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bono (homonymie).
Aude Bono
Aude Bono à l'Assemblée nationale, en juin 2017.
Aude Bono à l'Assemblée nationale, en juin 2017.
Fonctions
Députée de l'Aisne
En fonction depuis le
(3 mois et 1 jour)
Élection
Circonscription 1re circonscription
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur René Dosière
Conseillère municipale de Laon
En fonction depuis le
Élection
Réélection
Adjointe au maire de Laon
Élection
Réélection
Biographie
Nom de naissance Aude Marie Emilienne Vandorme
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Soissons (Aisne)
Nationalité Française
Parti politique NC (2007-2012)
UDI (2012-2017)
LREM (depuis 2017)
Diplômée de EPF
Profession Enseignante-chercheuse

Aude Bono, née Vandorme le à Soissons, est une femme politique française, députée de l'Aisne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aude Bono est née le à Soissons. Formée à l'école polytechnique féminine de Sceaux, elle est ingénieure et est docteur en mécanique des fluides[1]. Elle devient ensuite enseignante-chercheuse en analyse et mécanique des fluides dans son établissement de formation. Celle-ci a été également maître de conférence au Cnam de Picardie et chargé de cours à l'École centrale Paris[2].

Engagée à l'UDF, puis au Nouveau Centre, Aude Bono est élu conseillère municipale de Laon en sur la liste du maire sortant UMP, Antoine Lefèvre[3]. Elle devient ensuite adjointe au maire, à la suite de son élection[4]. En 2010, elle se présente à l'élection régionale en Picardie sur la liste de Caroline Cayeux[5], mais elle n'est pas élue[6]. En 2012, Aude Bono est candidate dans la première circonscription, lors des élections législatives avec l'étiquette Nouveau Centre et l'investiture de l'UMP. Elle est battue dans une triangulaire au second tour avec 38,60 % face au député sortant René Dosière avec 42,19 % et Fawaz Karimet à 19,21 %[7].

En 2013, elle devient présidente de la fédération locale de l'UDI dans le département.

En , elle est réélue conseillère municipale de Laon sur la liste d'Antoine Lefèvre[8] et devient 1re adjointe du maire[9]. À la suite de désaccord avec Antoine Lefèvre, elle perd son poste de 1re adjointe, en , et sa délégation municipale[10].

En , Aude Bono est choisie, par l'UDI pour être à nouveau candidate dans première circonscription pour les prochaines élections législatives[11]. Une alliance électorale entre l'UDI et LR est conclue, au début du mois de mars. Elle perd l'investiture de son parti[12], mais elle décide de maintenir sa candidature et rentre en dissidence face au candidat investi LR Christophe Coulon. L'UDI décide de la suspendre de ses fonctions et du parti[13].

Après sa suspension, Aude Bono annonce le voter Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle[14] et se rapproche d'En Marche !. Elle obtient, le 11 mai, l'investiture de La République en marche ! pour la première circonscription[15]. Le , elle reçoit le soutien du député sortant de la circonscription, René Dosière, après s'être opposée à lui en 2012[14].

Après être arrivée en tête au premier tour avec 28,79 % des voix, Aude Bono est élue, le , députée de l'Aisne dans la 1re circonscription avec 56,22 % des voix face au candidat du Front national, Damien Philippot, à 43,78 %[16].

À l'Assemblée nationale, Aude Bono est membre de la commission des Affaires européennes et de la commission de la Défense nationale et des Forces armées. Dans le cadre des fonctions liées à son mandat parlementaire, elle est également membre de la délégation française à l'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Chevalière de la Légion d'honneur depuis le [17],[4].

Détail des fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aude Bono Vandorme, Contribution à l'étude numérique et expérimentale de l'écoulement autour d'une sphère, . (SUDOC 043792162)
  2. « Portraits de Aude Bono et Marc Delatte, élus dans l'Aisne », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 19 juin 2017).
  3. « Résultat de l'élection municipale à Laon en 2008 », sur ministère de l'Intérieur (consulté le 19 juin 2017)
  4. a et b « Portraits de décorés: Aude Bono », sur legiondhonneur.fr (consulté le 19 juin 2017).
  5. « Liste Envie de Picardie conduite par Caroline Cayeux », sur ministère de l'Intérieur (consulté le 19 juin 2017)
  6. « Élus de la liste « Envie de Picardie » conduite par Caroline Cayeux », sur ministère de l'Intérieur (consulté le 19 juin 2017)
  7. Résultats officiels de la première circonscription de l'Aisne en 2012, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  8. Résultats officiels de l'élection municipale de Laon en 2014, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  9. « Délibération N°04 du samedi 29 mars 2014 - Mairie de Laon », sur laon.fr (consulté le 19 juin 2017)
  10. « Délibération N°01 du lundi 29 septembre 2014 - Mairie de Laon », sur laon.fr (consulté le 19 juin 2017)
  11. Jennifer Alberts, « L'UDI ne veut pas faire de la figuration lors des prochaines législatives », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 19 juin 2017).
  12. « Législatives dans l'Aisne : Un UDI pour quatre LR », sur L'Union, (consulté le 19 juin 2017).
  13. « Législatives dans l'Aisne : Un UDI pour quatre LR », sur L'Union, (consulté le 19 juin 2017).
  14. a et b Samuel Pargneaux, « Législatives. À Laon, Aude Bono suspendue au candidat Macron », sur L'Union, (consulté le 21 mai 2017).
  15. « Législatives république en marche », sur en-marche.fr (consulté le 11 mai 2017).
  16. Résultats officiels de la première circonscription de l'Aisne en 2017, sur le site du ministère de l'Intérieur.
  17. Décret du 31 décembre 2010 portant promotion et nomination, publié au JORF du