Arthur Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arthur Keller
Image dans Infobox.
Arthur Keller, en 2017
Biographie
Naissance
(47 ans)
Nationalité
Français
Formation
University College London (Master of Science in Spacecraft Technology and Satellite Communications), ESCPE Lyon (diplôme d’ingénieur en traitement de l’information), Institut de relations internationales et stratégiques (Diplôme en gestion de programmes internationaux)
Activité
Auteur, conférencier, formateur, consultant

Arthur Keller, né en 1975, est un ingénieur, conférencier, formateur et consultant français, spécialiste des risques systémiques et des stratégies d’anticipation et d’organisation collectives face à ces risques[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un Master of Science in Spacecraft Technology and Satellite Communications obtenu à l'University College London et d'un diplôme d’ingénieur en traitement de l’information de l'école ESCPE Lyon, Arthur Keller est aussi diplômé de l'Institut de relations internationales et stratégiques en gestion de programmes internationaux[1].

Activités et engagement[modifier | modifier le code]

De 2012 à 2014, Arthur Keller a été directeur de la communication de l'association Shark Angels France.

Auteur d’une classification des imaginaires de l’avenir (imaginaires illimitiste, soutenabiliste, découpliste et effondriste) directement inspirée du livre de Donella Meadows, Jorgen Randers et Dennis Meadows, Limits To Growth: The 30-Year Update[2], un outil notamment utile en prospective et fondé sur les données et principes issus de trois champs disciplinaires (analyse des processus biogéochimiques, dynamique des systèmes et storytelling ou mise en récit), Arthur Keller a exposé cette approche en 2019, dans un épisode de la web-série documentaire [NEXT] en versions française[3],[4] et anglaise[5].

Il est également un spécialiste de l’usage des récits comme leviers de transformation collective (leur nécessité et leurs vertus ainsi que leurs limites et leurs dangers)[6].

En tant que conférencier ou enseignant, il intervient dans plusieurs grandes écoles (CentraleSupélec[7], Ponts ParisTech[8], Mines ParisTech[9], École polytechnique[10]...).

Depuis 2020, Arthur Keller conseille ou accompagne des agences publiques en tant qu’expert des questions de résilience territoriale (Cerema[11], ADEME[12]).

En , Arthur Keller a fait partie des experts auditionnés par l’Assemblée nationale dans le cadre de la mission d’information sur la résilience nationale créée par la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale[13],[14].

Arthur Keller est administrateur d’Adrastia[15], association reconnue d’intérêt général qui travaille sur l’anticipation du déclin de la civilisation thermo-industrielle.

Travaux et concepts[modifier | modifier le code]

Après s’être spécialisé dans l’identification et la caractérisation des vulnérabilités des systèmes complexes, Arthur Keller s’intéresse au métabolisme des sociétés humaines et évalue les risques de délitement voire d’effondrements. Il développe un référentiel permettant le développement de la résilience des systèmes socio-écologiques.[16].

Il compte également parmi les spécialistes des low-tech, en lesquelles il voit un levier d'action simultanée sur quatre enjeux :

  • l'impérative transition écologique ;
  • le besoin de résilience des systèmes socio-écologiques[17] ;
  • la transformation culturelle qui sous-tend la mutation systémique, rendue vitale par l'atteinte des limites planétaires ;
  • l'importance de lancer des projets stimulants et de dessiner des perspectives d'innovation nouvelles pour les citoyens, les professionnels, les investisseurs, et in fine l'économie et les sociétés dans leur ensemble[18],[19],[20].

Son expertise englobe les questions de transition écologique, de limites et vulnérabilités des sociétés modernes, de risques systémiques, de stratégies de résilience collective, de sécurité globale des territoires, ainsi que de l’usage des récits comme leviers de transformation collective[21].

En 2020, il signe un chapitre dans l'ouvrage collectif Collapsus[22], sous la direction de Laurent Testot et Laurent Aillet. Paru chez Albin Michel, le livre propose la première grande synthèse des risques d'un effondrement global de la civilisation en réunissant une quarantaine de spécialistes issus de différentes disciplines, dont Dominique Bourg, Delphine Batho, Gaël Giraud, Philippe Bihouix et Vincent Mignerot. La même année, il fait partie des dix « penseurs » des grandes dynamiques du monde dont les interviews sont compilées dans L’effondrement de l’empire humain : regards croisés, publié aux Éditions Rue de l'Échiquier, aux côtés notamment de Jean Jouzel, Nicolas Hulot, Pablo Servigne et Vincent Mignerot

Prises de position[modifier | modifier le code]

Arthur Keller refuse l’étiquette de « collapsologue », pointant l’absence de cadre méthodologique[23] de la collapsologie, dont il juge qu’elle ne correspond pas dans les faits à la définition posée dans le livre dont est issu le néologisme[24].

Sollicité par les médias tels que TF1[25],[26], Libération[27],[28], Radio France International[20], 20 minutes[29], Arthur Keller est amené à s’exprimer sur ses domaines d’expertise, dans la sphère des experts qui évaluent le potentiel d’effondrements et préconisent des stratégies face aux risques sociétaux. Il donne également des conférences et des formations, notamment devant des publics d'élus[30].

En , Arthur Keller compte parmi les 1 000 scientifiques signataires de l’appel intitulé « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »[31].

Rédaction de programmes politiques[modifier | modifier le code]

Arthur Keller a été coordinateur national de la commission Environnement et Soutenabilité de Nouvelle Donne en 2015 et 2016 et auteur principal de son programme de transition écologique[32].

Il a ensuite été directeur programme de Charlotte Marchandise-Franquet[33], candidate citoyenne à l’Élection présidentielle française de 2017 après sélection au terme de la procédure organisée par LaPrimaire.org. À ce titre, Arthur Keller est l'architecte du programme de tranformation sociétale de cette candidate[34].

Publications et interventions[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Chapitres de livres[modifier | modifier le code]

  • Sous la direction de Laurent Testot et Laurent Aillet, Collapsus : Changer ou disparaître ? – Le vrai bilan sur notre planète, Paris, Albin Michel, 2020, 352 p. (ISBN 978-2-22644-897-2).
  • Sous la direction de Manon Commaret et Pierrot Pantel, L'Effondrement de l'empire humain : Regards croisés, Paris, Rue de l’échiquier, domaine Essais, 2020, 228 p. (ISBN 978-2-37425-240-7).

Conférences et débats[modifier | modifier le code]

  • Participation à la table ronde « Vers une justice alimentaire mondiale »[36] du festival Climax à Darwin Eco-système[37] avec Claire Nouvian, José Bové , François Collart Dutilleul, Émilie Sarrazin-Biteye et Pascal Lafargue, Bordeaux, .
  • Participation à la table ronde « Low tech et numérique : quelles perspectives en Île-de-France ? »[38] organisée par l’ADEME avec Philippe Bihouix, Alice Canabate, Gwennaelle Costa-Le Vaillant, Hugues Ferrebœuf, Noémie Fompeyrine, Alexandre Monnin et Valéry Dubois, Paris, .
  • Participation à la table ronde « La science et l'art du storytelling, une combinaison gagnante pour mobiliser les citoyens dans un monde anxiogène ? organisée par l’ADEME avec Yves Cochet, Agnès Sinaï, Laurent Testot et Valéry Dubois, Paris, [39].
  • Conférence TED « Construire des espoirs lucides pour l’avenir : une question de survie » (TEDxToulouse)[40], Toulouse, .
  • Intervention publique « Renouveler les imaginaires »[43] au Commissariat général au développement durable, avec Alexia Soyeux et Clément Montfort, Paris, .
  • Participation à la table ronde « Vers une innovation low-tech en Île-de-France »[44] organisée par l’ADEME avec Philippe Bihouix et Nicolas Meilhan, Paris, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil LinkedIn d'Arthur Keller », sur LinkedIn (consulté le )
  2. Jørgen Randers et Dennis L. Meadows, Limits To Growth: The 30-Year Update, (ISBN 1-931498-51-2, 978-1-931498-51-7 et 1-931498-58-X, OCLC 54035081, lire en ligne), p. 138
  3. Clément MONTFORT - Web-Séries Documentaires (série ‘’[NEXT]’’), « Effondrement : seul scénario réaliste ? », (consulté le ),
  4. Youness Bousenna, « Soyons ordonnées, Quelle courbe êtes-vous ? », Socialter hors-série, no 8,‎ , p. 151 (ISSN 2270-6410)
  5. Clément MONTFORT - Web-Séries Documentaires (série ‘’[NEXT]’, « COLLAPSE : THE ONLY REALISTIC SCENARIO ? », (consulté le )
  6. Vincent Lucchese, « Avec l’effondrement, une guerre des récits a commencé », sur Uskek&Rica (consulté le )
  7. CentraleSupélec, « Arthur Keller – Les défis de notre temps : caractérisation systémique et stratégie systémique », sur YouTube (consulté le )
  8. École des Ponts ParisTech, « Enjeux Globaux de l'Environnement et Développement Durable, Année scolaire 2021-2022 », sur École des Ponts Paris Tech (consulté le )
  9. Institut supérieur de l'ingénierie - MINES ParisTech, « Conférence avec Julien Vidal, Arthur Keller et Jacques Fradin », sur ISIGE - Mines ParisTech (consulté le )
  10. NeXt - École polytechnique, « Arthur Keller : Quels risques systémiques pour la société ? », sur Facebook (consulté le )
  11. Collectif, « La boussole de la résilience, Repères pour la résilience territoriale », sur CEREMA (consulté le )
  12. ADEME Ile-de-France, « Accompagnement de territoires pilotes franciliens dans leur réflexion sur la résilience territoriale », sur Résilience des territoires (consulté le )
  13. Assemblée nationale, « Résilience nationale : Table ronde réunissant enseignant, chercheur et professeur », sur Vidéos Assemblée nationale (consulté le )
  14. Assemblée nationale, « Compte rendu - Mission d'information de la conférence des présidents sur la résilience nationale », sur Assemblée nationale (consulté le )
  15. Arthur Keller, « Arthur Keller - Ingénieur, auteur, conférencier et explorateur de voies de résilience », sur Adrastia (consulté le )
  16. BLAST, Le souffle de l'info, « AFFRONTER LE CHAOS QUI VIENT : MODE D'EMPLOI », sur YouTube, (consulté le )
  17. Plans B, « Arthur Keller - Résilience : les points sur les i », sur YouTube, (consulté le )
  18. « #85 - Les Low-Tech Solutions », sur Acteurs du Paris durable (consulté le )
  19. ADEME Île-de-France, « Cycle de conférences 2018 : Approche systémique, source d’inspiration des politiques publiques ? », sur L'ADEME en Île-de-France, Agence de la transition écologique, (consulté le )
  20. a et b Emmanuelle Bastide (7 milliards de voisins), « Rien ne se jette, tout se transforme : les low tech ou l’art de la débrouille », sur Radio France Internationale, (consulté le )
  21. Vincent Lucchese, « « Avec l’effondrement, une guerre des récits a commencé ». Interview d'Arthur Keller pour Usbek & Rica », sur Usbek & Rica, (consulté le )
  22. Arthur Keller, sous la direction de Laurent Testot et Laurent Aillet, Collapsus, Albin Michel, (lire en ligne)
  23. Collapso (Olivier Billaud), « Arthur KELLER - "Remplacer les espoirs à la con par des espoirs lucides" », sur YouTube (consulté le )
  24. Servigne, Pablo. et Cochet, Yves, (1946- ...)., Comment tout peut s'effondrer : petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes, Paris, Ed. du Seuil, dl 2015, ©2015, 296 p. (ISBN 978-2-02-122331-6 et 2-02-122331-0, OCLC 908244398, lire en ligne)
  25. La rédaction de TF1 Info, « Théorie de l'effondrement : ils se préparent au pire, extrait du journal télévisé de 20 heures du 23 novembre 2019 sur TF1 », sur TF1 Info (consulté le )
  26. La rédaction de TF1 Info, « Coronavirus : les collapsologues ont-ils vu juste ?, extrait du journal télévisé de 20 heures du 26 avril 2020 sur TF1 », sur TF1 Info (consulté le )
  27. Emmanuèle Peyret et Coralie Schaub, « Fin du monde : les survivalistes à bunker ouvert », sur Libération (consulté le )
  28. Pierre Alonso, Coralie Schaub et Gurvan Kristanadjaja, « Fin du monde : pourquoi elle est pour demain (ou pas) », sur Libération (consulté le )
  29. Laure Beaudonnet, « « Collapsus » : Les scientifiques sont-ils en train de devenir collapsologues ? », sur 20minutes.fr (consulté le )
  30. Gilles Patry, « La 5G est une gigantesque gabégie, Conférence d'Arthur Keller devant une centaine d'élus à Saint-Lô », La Presse de la Manche,‎ , p. 11
  31. Collectif, « L’appel de 1000 scientifiques: « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire » », sur Le Monde, (consulté le )
  32. Arthur Keller, Coordinateur et auteur principal, « Les propositions de Nouvelle Donne pour une transition écologique transverse », sur Nouvelle Donne (consulté le ).
  33. « La campagne présidentielle citoyenne de 2017 », sur La voix citoyenne (consulté le ).
  34. Arthur Keller, Directeur Programme, et al., « Programme présidentiel », sur La voix citoyenne (consulté le )
  35. (en) Raugei, M. et al, « Energy Return on Energy Invested (ERoEI) for photovoltaic solar systems in regions of moderate insolation: A comprehensive response », Energy Policy 102,‎ , p. 377-384 (lire en ligne)
  36. DWAMTV, « Climax conférences 2017 Session 5 - samedi 9 sept », sur YouTube (consulté le )
  37. « Darwin Eco-système » (consulté le )
  38. « Cycle de conférences ADEME Ile-de-France 2018 – Conférence n°4 », sur dailymotion (consulté le )
  39. « Cycle de conférences ADEME Ile-de-France 2018 – Conférence n°7 », sur dailymotion (consulté le )
  40. TEDxToulouse, « Des espoirs lucides pour l’avenir | Arthur Keller », sur TED (consulté le )
  41. UNIL Université de Lausanne, « 2 - Imaginaires des futurs possibles : Les effondrements », sur YouTube (consulté le )
  42. « Imaginaires des futurs possibles : un partenariat inédit », sur Unil - Université de Lausanne (consulté le )
  43. « Imaginaire et politiques publiques : l’enjeu d’une nouvelle poétique du futur et du vivant », sur Horizons publics (consulté le )
  44. « Vers une innovation « low-tech » en Île-de-France - Soirée de lancement de l’AMI lowtech », sur ADEME (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]