Vincent Mignerot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vincent Mignerot, né en 1978 à Lyon, est un écrivain français[1] et chercheur indépendant en sciences humaines[2], travaillant notamment sur la place singulière de l'humain dans son environnement et développant une "théorie écologique de l'esprit"[3]. Ses travaux se focalisent plus précisément sur le risque d'effondrement de la civilisation thermo-industrielle[4] et, par ailleurs, sur la synesthésie [5].

Parcours[modifier | modifier le code]

Titulaire d’une maîtrise en psychologie clinique obtenue en 2003, puis technicien cordiste en 2004, il devient en 2006 responsable d’agence dans les travaux d’accès difficile. En parallèle, il écrit et publie des essais qui s’attachent à penser la singularité de l’espèce humaine, en particulier sur ce qui la conduit à détruire l’équilibre écologique vital dont elle dépend, menaçant sa propre existence à terme. Afin d'avoir un contact plus direct avec des personnes qui partagent la même inquiétude que lui sur l'avenir de la civilisation, il ouvre un groupe Facebook Transition 2030. Il crée avec Joëlle Leconte, le Comité Adrastia, association qui développe un fond scientifique, un observatoire et s'attache à recueillir les opinions, les réactions et les émotions de ceux qui sont sensibilisés par la collapsologie[6].

Idées développées dans ses essais[modifier | modifier le code]

Dans ses ouvrages, notamment Le piège de l'existence[7] et Transition 2017[8],[9], Vincent Mignerot rappelle de façon synthétique les caractéristiques adaptatives essentielles de l'humain. L'espèce humaine s'est distinguée des autres espèces animales « grâce à la maîtrise d'outils complexes » et s'est affranchie ainsi, dans sa capture d'énergie croissante, de certaines contraintes naturelles. Ce processus évolutif s'est « toujours fait dans la soustraction des ressources nécessaires aux écosystèmes pour leur propre équilibre »[10] ce qui a pour conséquence induite l'affaiblissement à terme des communautés humaines au point parfois de les menacer dans leur propre existence. Autrement dit, plus nous nous développons, plus nous vivons nombreux et plus longtemps, plus nous détruisons l'environnement (de façon exponentielle), plus vite nous nous affaiblissons, et plus vite nous chuterons... Vincent Mignerot en déduit, après un développement appuyé sur des notions psychologiques et anthropologiques, sur des faits scientifiques et sur des arguments philosophiques, que ce processus est inscrit en l'homme depuis l'origine, qu'il porte en lui, depuis toujours, au sein même de son angoisse existentielle, le germe de sa propre autodestruction.

Comité Adrastia[modifier | modifier le code]

Il est président et fondateur du "Comité Adrastia". Ce comité part du constat que les ressources minérales et énergétiques sont en voie d'épuisement, que cet épuisement conjugué aux multiples conséquences du réchauffement climatique, de la perte de la biodiversité et aux risques systémiques de la finance mondiale conduit à un effondrement imminent de la civilisation industrielle. Selon le comité Adrastia, en l'état de nos connaissances actuelles, cet effondrement est inéluctable et il serait même contreproductif de tenter d'y échapper. Le but de cette association est alors triple: 1) diffuser l'information relative à l'effondrement qui vient, 2) échapper aux fausses solutions et aux illusions ; comme le précise Vincent Mignerot: "Aujourd’hui nos élites ne mesurent pas à quel point entretenir des illusions est en soi un risque d’effondrement sociétal" [10], 3) développer dès aujourd'hui les aménagements les plus adéquats pour accompagner le déclin de demain afin d'en atténuer les effets néfastes voire dévastateurs. Comme mentionné sur le site d'Adrastia, l'association « a pour objectif d’anticiper et préparer le déclin de la civilisation thermo-industrielle de façon honnête, responsable et digne »[11].

Projet Synesthéorie[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, Vincent Mignerot participe à un travail conceptuel sur la notion de synestésie[12]: le Projet Synesthéorie a pour objectif l’étude des synesthésies en tant que perceptions multimodales conscientes et de leurs apports historiques et actuels dans l'art, la philosophie et la science[13],[14]. Synesthète lui-même, c'est aussi à ce titre qu'il est interrogé notamment par Le Point[15], par France-Musique[16], par la RTS[17]. Depuis 2015, il est membre du Groupement de recherche esthétique, art et science, CNRS, Université René Descartes[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF [1]
  2. http://www.crossedlab.org/artistes/archives/paysages-sonores/
  3. https://www.babelio.com/auteur/Vincent-Mignerot/356634
  4. https://www.youtube.com/watch?v=nHJIMilnetk&feature=youtu.be&t=51m47s Collapse, Chronique d'un monde en déclin documentaire de France 4
  5. https://webusers.imj-prg.fr/~jean-paul.allouche/arts-sciences2013/detail.html
  6. http://adrastia.org/qui-sommes-nous/manifeste/
  7. http://www.theorie-de-tout.fr/2013/09/16/piege-existence/
  8. https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-jeudi-26-octobre-2017
  9. http://adrastia.org/transition-2017-2-ecologie-post-verite/
  10. a et b https://mrmondialisation.org/le-declin-de-notre-civilisation-est-ineluctable-et-cest-une-bonne-nouvelle-interview/
  11. http://adrastia.org/
  12. http://synestheorie.fr/synesthesie/#.WdZgP7kUnIU
  13. http://synestheorie.fr/2017/05/02/synesthesie-heuresthesie-presentation-20-minutes-mindfhack/#.WdT5q7kUnIU
  14. http://synestheorie.fr/2016/11/07/paysages-sonores-unesco-philolab/#.WdKqKay7Weh
  15. http://www.lepoint.fr/video/vincent-mignerot-etes-vous-synesthete-07-11-2015-1980014_738.php
  16. https://www.francemusique.fr/emissions/exposi-sons/visite-sonore-de-l-exposition-l-art-et-la-machine-en-compagnie-d-un-synesthete-10498?xtmc=mignerot&xtnp=1&xtcr=2
  17. https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-synesthesie-lorsque-les-chiffres-deviennent-des-couleurs?id=5647258
  18. http://www.institut-acte.cnrs.fr/art-sciences/2013/09/19/journee-neurosciences-esthetique-et-complexite/
  19. http://www.christian-godin.com/ouvrages_collectifs.html
  20. http://synestheorie.fr/synesthesie/hypothese-bayes-heuresthesie/#.WdtxXrkUnIU

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]