Arc alpin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’arc alpin est un espace décrit par la Commission européenne dans le rapport Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus[1].

Le découpage adopté par la Commission dans ce rapport est une simple hypothèse de travail visant à faciliter les analyses et à mettre en évidence les dynamiques transnationales[2]. La Commission ajoute, par ailleurs, que ce découpage ne vise pas à créer de « nouvelles super-régions européennes »[2].

Définition[modifier | modifier le code]

Espaces concernés[modifier | modifier le code]

Ce territoire comprend le centre-est de la France, le sud de l'Allemagne, le nord de l'Italie, l'Autriche et un territoire hors de l'Union : la Suisse.

L'espace comprend le « triangle industriel Turin-Milan-Gênes », l'Émilie-Romagne, Lyon et Grenoble.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus, Bruxelles, Commission des Communautés européennes, , 247 p. (ISBN 92-826-9100-4, lire en ligne)
    • « Annexe : Perspectives transnationales du développement territorial européen », dans Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus,

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]