Frontières de l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frontières de l'Union européenne
Localisation de l'Union européenne (en vert) dans le monde
Localisation de l'Union européenne (en vert) dans le monde
Caractéristiques
Délimite Drapeau de l’Union européenne Union européenne
Longueur totale Terrestres : 13 983 km
Particularités 13 morceaux sur trois continents, dont 6 sont enclavés.
Historique
Création 1957 (création de la CEE)
Tracé actuel (adhésion de la Croatie à l'UE)

Les frontières de l'Union européenne sont les frontières internationales que partage l'Union européenne avec les États qui voisinent le territoire sur lequel ses membres exercent leur souveraineté nationale en Europe, Afrique et Amérique du Sud. Depuis le , elles s'étendent sur un total de 13 983 kilomètres, ce qui la place virtuellement au cinquième rang des pays possédant les plus longues frontières terrestres internationales, entre l'Inde (14 103 km) et les États-Unis (12 034 km).

Frontières actuelles[modifier | modifier le code]

Frontières terrestres[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Pays voisin Longueur Frontières nationales concernés
Akrotiri et Dhekelia 152 Chypre
Albanie 282 Grèce
Andorre 125 Espagne et France
Biélorussie 1 050 Lettonie, Lituanie et Pologne
Brésil 673 France
Liechtenstein 35 Autriche
Macédoine 394 Bulgarie et Grèce
Maroc 16 Espagne (Enclaves de Melilla et de Ceuta)
Moldavie 450 Roumanie
Monténégro 25 Croatie
Bosnie-Herzégovine 932 Croatie
Monaco 6 France
Norvège 2 348 Finlande et Suède
Russie 2 257 Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie et Pologne
Saint-Marin 39 Italie
Saint-Martin (Pays-Bas) 10 Saint-Martin (France)
Serbie 1162 Bulgarie, Hongrie, Croatie et Roumanie
Suisse 1 811 Allemagne, Autriche, France et Italie
Suriname 510 France
Turquie 446 Bulgarie et Grèce
Ukraine 1 257 Hongrie, Pologne, Roumanie et Slovaquie
Vatican 3 Italie
Total 13 983

Détail[modifier | modifier le code]

Évolution de la Communauté vers l'Union européenne.

Les frontières actuelles résultent de l'élargissement de l'Union européenne à la Croatie en 2013.

Nord et est de l'Union européenne 
Sud-est 
Ouest des Balkans (enclave à l'intérieur du territoire de l'Union) 
Autres territoires à l'intérieur du territoire européen de l'Union 
Chypre 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Saint-Martin (collectivité d'outre-mer de la France) 

Frontières maritimes[modifier | modifier le code]

En plus de ces frontières terrestres, le territoire de l'Union européenne possède des frontières maritimes avec les pays et territoires suivants :

  1. suivant les revendications de la République arabe sahraouie démocratique.
  2. par l'île Tromelin

Historique[modifier | modifier le code]

De 1958 à 1973[modifier | modifier le code]

Carte de la Communauté économique européenne en 1957.

L'organisation qui a précédé l'Union européenne, la Communauté économique européenne, fut fondée en 1958 à la suite du traité de Rome et regroupait l'Allemagne (alors limitée à l'Allemagne de l'Ouest), la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Elle bordait alors les pays suivants :

Frontière sud-ouest de la France métropolitaine 
Frontière nord de l'Allemagne 
Frontière est 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de la CEE 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin
Algérie (jusqu'en 1962 ; administrée alors comme partie intégrante de la France) 

De 1973 à 1981[modifier | modifier le code]

Carte de la Communauté économique européenne en 1973.

En 1973, le Danemark, l'Irlande et le Royaume-Uni rejoignirent la Communauté économique européenne. Le Danemark possédait une frontière terrestre, ici avec l'Allemagne, autre membre de la Communauté ; le Royaume-Uni possédait une frontière avec l'Espagne, par l'intermédiaire de Gibraltar.

Frontière sud-ouest de la France métropolitaine 
Frontière est 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de la CEE 
Gibraltar 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

De 1981 à 1986[modifier | modifier le code]

Carte de la Communauté économique européenne en 1981.

La Grèce rejoignit la Communauté économique européenne en 1981.

Frontière sud-ouest de la France métropolitaine 
Frontière est 
Frontières de la Grèce 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de la CEE 
Gibraltar 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

De 1986 à 1990[modifier | modifier le code]

Carte de la Communauté économique européenne en 1986.

L'Espagne et le Portugal rejoignirent la Communauté économique européenne en 1986.

Frontière est 
Frontières de la Grèce 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de la CEE 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

De 1990 à 1995[modifier | modifier le code]

Carte de la Communauté économique européenne en 1990.

En 1990, l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest furent réunies, élargissant légèrement la Communauté économique européenne (CEE) à l'est.

Pendant cette période, la Tchécoslovaquie se scinda en République tchèque et Slovaquie et la Yougoslavie éclata en cinq État distincts. En revanche, l'effondrement de l'URSS en 1991 et son démantèlement en une quinzaine d'États n'eut aucune conséquence immédiate sur les frontières de la CEE. En 1992, la CEE devint l'Union européenne (UE).

Frontière est 
Frontières de la Grèce 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de la CEE, puis de l'UE 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

De 1995 à 2004[modifier | modifier le code]

Carte de l'Union européenne en 1995.

L'Autriche la Finlande et la Suède rejoignirent l'Union européenne en 1995.

Frontières de la Suède et de la Finlande
  • Norvège (bordait la Suède et la Finlande)
  • Russie (bordait la Finlande)
Frontière est 
Frontières de la Grèce 
Enclaves à l'intérieur du territoire européen de l'UE 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

De 2004 à 2007[modifier | modifier le code]

Carte de l'Union européenne en 2004.

Chypre, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie rejoignirent l'Union européenne en 2004.

La Serbie-et-Monténégro se scinda en Serbie et Monténégro en 2006.

Nord et est 
  • Norvège (bordait la Suède et la Finlande)
  • partie principale de la Russie (bordait la Finlande, l'Estonie et la Lettonie)
  • Biélorussie (bordait la Lettonie, la Lituanie et la Pologne)
  • Ukraine (bordait la Pologne, la Slovaquie et la Hongrie)
  • Roumanie (bordait la Hongrie)
  • Serbie-et-Monténégro, puis après 2006, simplement la Serbie (bordait la Hongrie)
  • Croatie (bordait la Hongrie et la Slovénie)
Frontières de la Grèce 
Autres territoires à l'intérieur du territoire européen de l'Union 
Chypre 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin

L'accession de la République de Chypre comme membre de l'Union ajouta également une frontière de facto, la partie nord de l'île de Chypre, administrée par la République turque de Chypre du Nord, étant séparée de la partie sud par la ligne de démarcation.

De 2007 à 2013[modifier | modifier le code]

Carte de l'Union européenne en 2007.

La Bulgarie et la Roumanie rejoignent l'Union européenne en 2007,

Nord et est 
  • Norvège (bordait la Suède et la Finlande)
  • partie principale de la Russie (bordait la Finlande, l'Estonie et la Lettonie)
  • Biélorussie (bordait la Lettonie, la Lituanie et la Pologne)
  • Ukraine (bordait la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie)
  • Moldavie (bordait la Roumanie)
Sud-Est 
  • Turquie (bordait la Bulgarie et la Grèce)
Balkans 
  • Serbie (bordait la Hongrie, la Bulgarie et la Roumanie)
  • Croatie (bordait la Hongrie et la Slovénie)
  • Macédoine (bordait la Bulgarie et la Grèce)
  • Albanie (bordait la Grèce)
Autres territoires à l'intérieur du territoire européen de l'Union 
Chypre 
Exclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, sur le continent africain 
Guyane (département d'outre-mer de la France, en Amérique du Sud) 
Guadeloupe (par l'intermédiaire de la partie française de l'île de Saint-Martin) jusqu'en 2007, puis directement par Saint-Martin comme collectivité d'outre-mer 

Coopération transfrontalière[modifier | modifier le code]

La Politique européenne de voisinage (PEV) mise en place en 2004, vise à renforcer la coopération politique, sécuritaire, économique et culturelle entre l'Union européenne et son voisinage proche. Sous la direction du Commissaire à l'élargissement et à la politique de voisinage, deux axes de développement ont été privilégiés ; d'un côté, les pays d'Europe de l'Est et de l'autre, ceux du sud de la Méditerranée[1].

Deux accords d'association ont ainsi été signés, le partenariat oriental avec les pays de l'ex-bloc soviétique et le Partenariat Euromed et concrétisé politiquement par l'Union pour la Méditerranée[2]. Les commissaires à la politique commerciale commune, d'aide au développement et d'aide humanitaire sont également parties prenantes au processus de codéveloppement signés par les pays signataires, ce qui a permis de développer divers programmes de coopération : économiques, sociaux, culturels, sécuritaires ou encore migratoires[2],[3].

Au nord, la Dimension septentrionale est un programme de l'Union européenne ayant pour objectif une coopération transfrontalière des pays d'Europe du Nord et de la Russie entre eux ; celle-ci a été initiée en 1997 par Paavo Lipponen et couvre aussi bien la Scandinavie que les pays baltes et la région de Saint-Pétersbourg[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Thrace orientale est la partie européenne de la Turquie.
  2. Voir le Statut spécifique des bases britanniques de Chypre.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La politique européenne de voisinage », sur Toute l'Europe.eu (consulté le 13 avril 2018).
  2. a et b « Les accords euro-méditerranéens d'association », sur Europa (consulté le 13 avril 2018).
  3. Pascal Orcier, « L'Europe entre associations, alliances et partenariats. L'état de l'Union européenne, de la zone euro, de l'espace Schengen et de l'Otan au 1er janvier 2017 », sur le site Géoconfluences (consulté le 2 avril 2017).
  4. (en) « Northern Dimension - EEAS - European External Action Service - European Commission », sur le site du Service européen pour l'action extérieure, (consulté le 13 avril 2018).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Blumann, Les frontières de l'Union européenne, Primento, coll. « Droit de l'Union européenne », , 304 p. (ISBN 978-2-8027-4266-1)
  • Philippe Icard, Les flux migratoires au sein de l'Union européenne, Bruylant, , 306 p. (ISBN 978-2-8027-6036-8)
  • (en) Valentina Kostadinova, The European Commission and the Transformation of EU Borders, Springer, coll. « Palgrave Studies in European Union Politics », , 234 p. (ISBN 978-1-1375-0490-6)
  • (en) Raphael Bossong et Helena Carrapico, EU Borders and Shifting Internal Security : Technology, Externalization and Accountability, Springer, , 238 p. (ISBN 978-3-3191-7560-7)

Compléments[modifier | modifier le code]

Lectures approfondies[modifier | modifier le code]

  • Michel Foucher, « L’Union européenne au défi de ses frontières : Un espace politique à géométrie variable », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne).
  • Denis Duez, « Libre circulation, contrôles aux frontières et citoyenneté. Les frontières européennes reconsidérées », Belgeo. Revue belge de géographie, National Committee of Geography of Belgium / Société Royale Belge de Géographie, no 2,‎ (ISSN 1377-2368, résumé, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]