Arc latin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régionalisation indicative du rapport Europe 2000 + :

L’Arc latin est un sous-ensemble de la région méditerranéenne décrit par la Commission européenne dans le rapport Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus[1]. Le second sous-ensemble de l'espace « région méditerranéenne » est la Méditerranée centrale.

Le découpage adopté par la Commission dans ce rapport est une simple hypothèse de travail visant à faciliter les analyses et à mettre en évidence les dynamiques transnationales[2]. La Commission ajoute, par ailleurs, que ce découpage ne vise pas à créer de « nouvelles super-régions européennes »[2].

Il ne doit pas être confondu avec l'Arc Latin qui est une organisation de coopération politique et technique.

Modèles de développement[modifier | modifier le code]

Du fait de l'hétérogénéité de l’espace, huit modèles de développement distincts existent[3] :

  • le modèle andalou basé sur une politique volontariste tourné vers le centre de l’Espagne et Madrid[3].
  • le modèle valencien est confronté à des problèmes environnementaux, d'infrastructure et de développement malgré l'industrie[3].
  • le modèle catalan, tourné vers l'Europe du Nord, qui joue un rôle moteur malgré les problèmes liés à la restructuration industrielle[3].
  • la « façade maritime française » se caractérise par une sous-industrialisation du fait qu'il s'agit d'une région traversée par des flux et partagée entre activités de pointe (Sophia Antipolis) et activités peu qualifiées[3].
  • le « couloir ligure » dont les activités industrielles et touristiques sont en reconversion[3].
  • le modèle toscan et ombrien basé sur les PME diversifiées et dynamiques[3].
  • le modèle du Latium fortement centralisé autour de la capitale, Rome[3].
  • et les îles, représentant chacune un modèle de développement isolé (tourisme aux Baléares, PME en Sardaigne, et vieillissement de la population en Corse)[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Millan 1994
  2. a et b Europe 2000 Plus - Annexe, p. 171
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i Europe 2000 Plus - Annexe, p. 200

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus, Bruxelles, Commission des Communautés européennes, , 247 p. (ISBN 92-826-9100-4, lire en ligne)
    • « Annexe : Perspectives transnationales du développement territorial européen », dans Bruce Millan, Coopération pour l’aménagement du territoire européen - Europe 2000 Plus,

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]