Anne d'Orléans (1938)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anne d'Orléans.
Anne d'Orléans
Description de cette image, également commentée ci-après
La duchesse de Calabre avec son mari lors d'une messe de l'ordre constantinien à Barcelone.

Titre

Épouse du prétendant au trône des Deux-Siciles


(50 ans, 4 mois et 23 jours)

Prédécesseur Alice de Bourbon-Parme
Successeur Sofía Landaluce y Melgarejo
Biographie
Titulature Princesse d'Orléans
Duchesse de Calabre
Dynastie Maison d’Orléans
Nom de naissance Anne Marguerite Brigitte Marie d’Orléans
Naissance (80 ans)
Woluwe-Saint-Pierre (Belgique)
Père Henri d'Orléans, comte de Paris
Mère Isabelle d'Orléans-Bragance
Conjoint Carlos de Borbón-Dos Sicilias, duc de Calabre
Enfants Cristina de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
María Paloma de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Pedro de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Inés de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Victoria de Borbón-Dos Sicilias y Orléans
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Coat of arms of Princess Anne, Dowager Duchess of Calabria.svg.

Anne d’Orléans — de son nom de naissance, Anne Marguerite Brigitte Marie d’Orléans —, par son mariage, duchesse de Calabre, est née le 4 décembre 1938 au Manoir d’Anjou, à Woluwe-Saint-Pierre, en Belgique. C'est une princesse d’Orléans, un membre de la famille royale d’Espagne et l'épouse d'un prétendant légitimiste au trône des Deux-Siciles.

Famille[modifier | modifier le code]

Anne est la troisième fille et le cinquième enfant d'Henri d'Orléans (1908-1999), comte de Paris et prétendant orléaniste au trône de France, et de son épouse Isabelle d’Orléans et Bragance (1911-2003).

Le 11 mai 1965, Anne d'Orléans épouse, à la Chapelle royale Saint-Louis de Dreux, Carlos de Borbón-Dos Sicilias (1938-2015), duc de Calabre, infant d’Espagne et prétendant au trône des Deux-Siciles. Ce dernier est le fils d'Alfonso de Borbón-Dos Sicilias (1901-1964), duc de Calabre et infant d'Espagne, et de son épouse Alice de Bourbon-Parme (1917-2017).

De cette union naissent cinq enfants :

  • Cristina de Borbón-Dos Sicilias y Orléans, princesse des Deux-Siciles, grande d’Espagne (née à Madrid le 15 mars 1966), qui épouse en 1994 Pedro López-Quesada y Fernández-Urrutia (1963), d’où deux enfants : Victoria et Pedro.
  • María Paloma de Borbón-Dos Sicilias y Orléans, princesse des Deux-Siciles, grande d'Espagne (née à Madrid le 5 avril 1967), qui épouse en 1996 Siméon de Habsbourg-Lorraine (1958), prince impérial et archiduc d’Autriche, prince royal de Hongrie et de Bohême, d’où cinq enfants : Johannes, Ludwig, Isabelle, Carlota et Philipp.
  • Pedro de Borbón-Dos Sicilias y Orléans (1968), duc de Noto puis duc de Calabre, grand d’Espagne, époux de Sofía Landaluce y Melgarejo et père de quatre garçons et trois filles :
    • Jaime de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce, duc de Capoue puis duc de Noto
    • Juan de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
    • Pablo de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
    • Pedro de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
    • Sofía de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
    • Blanca de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
    • Maria de Borbón-Dos Sicilias y Landaluce
  • Inés de Borbón-Dos Sicilias y Orléans, princesse des Deux-Siciles, grande d’Espagne (née à Madrid le 20 avril 1971), qui épouse en 2001 le nobile Michele Carrelli Palombi, des marquis di Raiano (1965), d'où deux filles : Teresa et Blanca.
  • Victoria de Borbón-Dos Sicilias y Orléans, princesse des Deux-Siciles, grande d’Espagne (née à Madrid le 24 mai 1976), qui épouse en 2003 Merkos Nomikos (1965), d'où quatre enfants : Anastasios, Ana, Karlos et Simeon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne d'Orléans passe les premières années de sa vie en exil en Belgique, au Maroc, en Espagne et au Portugal. Adolescente, elle est cependant autorisée à venir poursuivre ses études en France et à y passer son baccalauréat[1].

En 1960, Anne d'Orléans noue une idylle avec son cousin, le roi déchu et exilé Siméon II de Bulgarie (1937). Cependant, le Vatican lui refuse le droit d’épouser un non-catholique et le comte de Paris met un terme à la relation des deux jeunes gens[2].

En 1961, Anne d'Orléans fait la connaissance, à Madrid, de son futur époux, Charles de Bourbon-Siciles (1938-2015). Très rapidement, une relation se développe entre les deux cousins et, dès 1963, le journal Point de Vue fait état de leurs fiançailles prochaines[3]. Mais les choses ne sont pas aussi simples pour le jeune couple. Le « comte de Paris » est en effet en froid avec le père de Carlos, l’infant Alfonso de Borbón-Dos Sicilias, parce qu’il ne reconnaît pas ses prétentions dynastiques sur le trône des Deux-Siciles. De son côté, Carlos soutient son père et se déclare même chef de la maison royale des Deux-Siciles à la mort de celui-ci[4].

Finalement, après bien des concessions, Anne et Carlos obtiennent l’autorisation de se marier en 1965. L'année suivante, les jeunes mariés s’installent à Madrid où le duc de Calabre est avocat spécialiste du droit des affaires[5]. De son côté, Anne d’Orléans s'adonne à la peinture, discipline à laquelle elle s'initie dans l’atelier du peintre espagnol Pablo Echevarría et qu’elle pratique ensuite de manière semi-professionnelle, comme plusieurs de ses frères et sœurs.

Ses œuvres ont été temporairement exposées dans divers musées d'art contemporain[réf. nécessaire], et la duchesse de Calabre réalise régulièrement des expositions en Espagne. La dernière en date, intitulée « Évasion. Aquarelles 2003-2004 », s'est ainsi déroulée dans la « Galería Arteveintiuno » de Madrid en octobre 2007.

Titulature, décorations et armoiries[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

Les titres portés actuellement par les membres de la maison d’Orléans n’ont pas d’existence juridique en France et sont considérés comme des titres de courtoisie. Ils sont attribués par le chef de maison.

  • 4 décembre 1938 - 11 mai 1965 : Son Altesse royale la princesse Anne d'Orléans (naissance) ;
  • 11 mai 1965 - 5 octobre 2015 : Son Altesse royale la duchesse de Calabre (mariage) ;
  • depuis le 5 octobre 2015 : Son Altesse royale la duchesse douairière de Calabre

Décorations dynastiques[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume des Deux-Siciles Royaume des Deux-Siciles
Ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges Dame Grand-croix de justice de l'ordre sacré et militaire constantinien de Saint-Georges (1965)[6]
Drapeau du Vatican Vatican
Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem Dame Grand-croix de l'ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem (24 novembre 2018)[7]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Arturo E. Beéche, « Ruby Wedding Anniversary of the Infante don Carlos of Bourbon-Two Sicilies and Princess Anne of France » dans European Royal History Journal no 45, juin 2005.
  • (fr) Philippe de Montjouvent, « S.A.R. La Princesse Anne de France » dans Le Comte de Paris et sa descendance, Du Chaney Eds, Paris, 1998, p. 249-272 (ISBN 2913211003).
  • (fr) Isabelle, comtesse de Paris, Tout m’est bonheur (t. 1), Éditions Robert Laffont, Paris 1978, (ISBN 2-22-100107-9).
  • (fr) Isabelle, comtesse de Paris, Tout m’est bonheur, Les Chemins creux (t. 2), Éditions Robert Laffont, Paris 1981, (ISBN 2-22-100834-0).
  • (fr) « Claude et Anne, les fiancées de la famille de France » dans Point de Vue, Images du Monde no 795, 06/09/1963.
  • (fr) « Chez la princesse Anne de France, duchesse de Calabre » dans Point de Vue, Images du Monde no 1452, 25/05/1975.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle, comtesse de Paris, Tout m’est bonheur (t. 1 & 2), Éditions Robert Laffont, Paris 1978 et 1981.
  2. Philippe de Montjouvent, Le Comte de Paris et sa descendance, Du Chaney Eds, Paris, 1998, p. 250-251.
  3. « Claude et Anne, les fiancées de la famille de France » dans Point de Vue, Images du Monde no  795, 06/09/1963.
  4. Philippe de Montjouvent, Le Comte de Paris et sa descendance, Du Chaney Eds, Paris, 1998, p. 251-252.
  5. Philippe de Montjouvent, Le Comte de Paris et sa descendance, Du Chaney Eds, Paris, 1998, p. 253.
  6. (en) « Généalogie de la maison de Bourbon-Siciles », p. 2
  7. (es) « Doña Ana de Francia, Duquesa viuda de Calabria, Dama Gran Cruz de la Orden del Santo Sepulcro de Jerusalén », sur Orden Constantiniana - SACRA Y MILITAR ORDEN CONSTANTINIANA DE SAN JORGE (consulté le 14 mai 2019)

Article connexe[modifier | modifier le code]