Aloys Jousten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aloys Jousten
Image illustrative de l'article Aloys Jousten
Aloys Jousten en septembre 2006
Biographie
Naissance
Saint-Vith
Drapeau de la Belgique Belgique
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Godfried Danneels
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Liège
Évêque de Liège

Blason
« Gaudium Domini fortitudo nostra » (Ne 8,10)
(« La joie du Seigneur est notre force »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Aloys Jousten né le à Saint-Vith (Belgique) est un prêtre catholique germanophone du diocèse de Liège. Il fut évêque de Liège de 2001 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation, vocation et ministères[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de cultivateurs, il fait ses études primaires puis secondaires à Amblève puis à Saint-Vith.

Il entre au séminaire en 1956 à Saint-Trond puis à Liège, étudiant successivement la philosophie puis la théologie. Il est ordonné par Mgr Guillaume-Marie van Zuylen le et poursuit ses études de théologie à l'université catholique de Louvain où il obtient un doctorat en 1966.

De 1964 à 1975, il enseigne la théologie morale au Grand Séminaire et à l’Institut Supérieur de Catéchèse et de Pastorale (I.S.C.P.) de Liège avant de prendre, la direction du lycée épiscopal Heidberg-Institut à Eupen.

De 1970 à 1985, il est vicaire dominical d'Amblève, puis nommé curé-doyen de Saint-Vith. En 1986, l'évêque de Liège Albert Houssiau lui confie le vicariat épiscopal pour la région germanophone, fonction qui le fait membre du Conseil épiscopal. En 1990, il devient curé de la paroisse St-Nicolas d'Eupen et doyen de la ville.

Épiscopat[modifier | modifier le code]

Le , Jean-Paul II le nomme évêque de Liège pour succéder à Albert Houssiau, à la tête de l'évêché de Liège depuis 1986. Il est consacré le 3 juin suivant par le cardinal Godfried Danneels, archevêque de Malines-Bruxelles.

Son épiscopat est marqué par son engagement social et ses prises de position sociétales, s'opposant notamment aux expulsions des immigrés clandestins ou soutenant les travailleurs licenciés par le groupe sidérurgique ArcelorMittal. Il s'exprime également contre les violences homophobes et condamne l'attentat sanglant qui a endeuillé la ville de Liège en 2011[1].

Le 2 novembre 2012, jour de ses 75 ans et comme prévu par le droit canon, il introduit une demande auprès du pape Benoît XVI afin d'être déchargé de sa mission épiscopale[1]. Sa renonciation est acceptée le par le pape François.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Liège: Mgr Jousten, atteint par la limite d'âge, présente sa démission, Agence Belga/RTBF, 06/11/2012, article en ligne

Lien externe[modifier | modifier le code]