Richer (évêque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richer.
Richer
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Adalhard II (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Matfried I, Count of Metz (d)
Gérard Ier de MetzVoir et modifier les données sur Wikidata
Blason de "Ricaire" sur la façade de l'église Saint-Servais de Liège

Richer ou Ricaire, (880 - 23 juillet 945), fils d'Adalhard, comte de Metz[1] († 890), était évêque de Liège de 920 à 945, abbé de Lobbes (922-945), d'Aulne et de Prüm.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est sous son épiscopat qu'on commence à nommer les évêques de Liège par ce nom ; ils étaient automatiquement nommés évêques de Tongres, même si le diocèse avait son siège à Liège.

En 923, le diocèse de Liège fait à nouveau partie de la Germanie.

Durant son épiscopat, en tant qu'abbé de Lobbes, il relève de ses ruines le monastère voisin d'Aulne ravagé par les Normands un demi-siècle auparavant [2], restaure la cathédrale Saint-Lambert et y ajoute dix chanoines, ce qui en fait quarante au total. Il reconstruit et en profite pour agrandir l'église Saint-Pierre à Liège et la transforme en collégiale Saint-Pierre. Pour certains, il serait à l'origine de plusieurs édifications d'églises dans la ville, comme l'église Saint-Servais (933).

Il meurt le et est enseveli dans la collégiale Saint-Pierre [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GRAFEN von METZ (MATFRIEDE) sur site FMG
  2. Gustave Boulmont, Les fastes de l'abbaye d'Aulne la riche de l'ordre de Cîteaux, Gand+Namur, Vanderpoorten+Delvaux, , 259 p. (lire en ligne), p. 3
  3. Théophile Lejeune, L'ancienne abbaye de Lobbes, vol. Annales, t. II, Mons, Cercle archéologique de Mons, , 83 p., p. 50

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Boulmont, Les fastes de l'abbaye d'Aulne la riche de l'ordre de Cîteaux, Gand+Namur, Vanderpoorten+Delvaux, , 259 p. (lire en ligne)
  • Théophile Lejeune, L'ancienne abbaye de Lobbes, vol. Annales, t. II, Mons, Cercle archéologique de Mons, , 83 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]