Richer (évêque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richer.
Blason de "Ricaire" sur la façade de l'église Saint-Servais de Liège

Richer ou Ricaire, (??? - 945), fils d'Adalhard, comte de Metz[1] († 890), était évêque de Liège de 920 à 945, abbé de Lobbes (922-945), d'Aulne et de Prüm.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est sous son épiscopat qu'on commence à nommer les évêques de Liège par ce nom ; ils étaient automatiquement nommés évêques de Tongres, même si le diocèse avait son siège à Liège.

En 923, le diocèse de Liège fait à nouveau partie de la Germanie.

Durant son épiscopat, en tant qu'abbé de Lobbes, il relève de ses ruines le monastère voisin d'Aulne ravagé par les Normands un demi-siècle auparavant [2], restaure la cathédrale Saint-Lambert et y ajoute dix chanoines, ce qui en fait quarante au total. Il reconstruit et en profite pour agrandir l'église Saint-Pierre à Liège et la transforme en collégiale Saint-Pierre. Pour certains, il serait à l'origine de plusieurs édifications d'églises dans la ville, comme l'église Saint-Servais (933).

Il meurt le et est enseveli dans la collégiale Saint-Pierre [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GRAFEN von METZ (MATFRIEDE) sur site FMG
  2. Gustave Boulmont, Les fastes de l'abbaye d'Aulne la riche de l'ordre de Cîteaux, Gand+Namur, Vanderpoorten+Delvaux, , 259 p. (lire en ligne), p. 3
  3. Théophile Lejeune, L'ancienne abbaye de Lobbes, vol. Annales, t. II, Mons, Cercle archéologique de Mons, , 83 p., p. 50

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Boulmont, Les fastes de l'abbaye d'Aulne la riche de l'ordre de Cîteaux, Gand+Namur, Vanderpoorten+Delvaux, , 259 p. (lire en ligne)
  • Théophile Lejeune, L'ancienne abbaye de Lobbes, vol. Annales, t. II, Mons, Cercle archéologique de Mons, , 83 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]