Floribert (évêque de Liège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Floribert.
Floribert
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Étape de canonisation


Floribert, ecclésiastique du VIIIe siècle, fut le deuxième évêque de Liège de 727 à 746, succédant à son père Hubert de Liège.

Il est considéré comme saint par l'église catholique, il est fêté le 27 avril.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Suivant les hagiographes, Floribert serait le fils d'Hubert de Liège et de Floribanne, princesse d'Austrasie, arrière-petite-fille d'Arnoul de Metz et fille de Dagobert, comte de Louvain. Il prend la tête du clergé liégeois lorsque Hubert, en sa qualité d'évêque de Tongres, fonde l'église de Saint-Lambert à Liège. Après la mort de saint Hubert 727, Floribert lui succède sur le siège épiscopal où il demeure jusqu'à son propre décès en 746.

Suivant ses hagiographes, il aurait procédé à l'élévation du corps de sa grand-tante sainte Ode, enterrée à Amay, à celle du corps de saint Landoald et de ses compagnons, à Wintershoven.

Vénération[modifier | modifier le code]

Il serait mort le 25 ou le 27 avril 746 et inhumé à Saint-Lambert où sa dépouille, réputée prodiguer des miracles, a été placée dans une châsse, où l'on dépose par la suite les ossements de Pierre et Andolet, les neveux de saint Lambert assassinés avec lui.

L'église catholique le célèbre comme saint le 27 avril[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alban Butler, Donald Attwater et Herbert Thurston, Butler's Lives of the saints, vol. 2, Burns & Oates, , p. 172

Source[modifier | modifier le code]

  • S. Bormans, « Floribert (Saint) », dans Biographie Nationale, t. VII, Bruylant-Christophe & Cie, , col.117-118

Voir aussi[modifier | modifier le code]