Georges-Louis de Berghes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges-Louis de Berghes
Image illustrative de l'article Georges-Louis de Berghes
Biographie
Naissance
Bruxelles
Ordination sacerdotale
Décès
Liège
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Prince-évêque de Liège
Prince-évêque de Liège
(†)

Orn ext Prince-évêque SERG Toison d'or.svg
Blason fam nl van Glymes.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Georges-Louis de Berghes, né à le à Bruxelles et mort le (à 81 ans) à Liège, est le 94e prince-évêque de Liège.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il abandonne vite la carrière militaire au service de l'Espagne, poussé par sa vocation religieuse qui le conduit au sacerdoce. Tonsuré à 16 ans, il entreprend des études ecclésiastiques à Louvain et est admis au sein du chapitre cathédral de Liège en 1695. Élu en 1724 Prince-évêque de Liège à l'âge de 60 ans, il reste 20 ans au pouvoir jusqu'en 1743. Autoritaire, il s'efforce de rendre au pays sa grandeur.

Préoccupé du sort de ses sujets, il légifère dans de nombreux domaines de la vie économique et sociale : commerce, routes, navigation, justice, etc. En 1727, son projet d'hôpital général tente d'apporter une solution globale à la misère omniprésente. En 1734, un violent incendie dévaste l'aile méridionale du palais des Princes-Évêques. De 1735 à 1739, l'architecte Jean-André Anneessens (fils de François Anneessens) reconstruit en style classique la longue façade où alternent tuffeau de Maastricht et calcaire de Meuse. Le fronton courbe montre les armoiries du prince. Georges-Louis de Berhges a laissé le souvenir d'un prélat bon et généreux.

Très pieux, en 1742, il lègue par testament sa fortune aux pauvres de la cité de Liège, soit plus d'un million de florins, une somme considérable - un florin est alors le salaire quotidien d'un ouvrier qualifié. Ses exécuteurs testamentaires chargent Guillaume Evrard, en accord avec le chapitre cathédral, de l'exécution de son mausolée.

Monnaie de Georges Louis de Berghes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Daris, Histoire du diocèse et de la principauté de Liége (1724-1852), t. I, Liège, Ve Verhoven-Debeur, , 442 p. (lire en ligne), « La principauté et le diocèse sous Georges-Louis de Berghe », p. 53-136
  • Nicole Haesenne-Peremans, « La révolution liégeoise : une crise d'autorité. Le partage du legs de Georges-Louis de Berghes. », Bulletin de la société royale Le Vieux-Liège, t. IX, no 201,‎ , p. 249-258 (ISSN 0776-1309)

Articles connexes[modifier | modifier le code]