Alireza Firouzja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alireza Firouzja
Image dans Infobox.
Alireza Firouzja en 2019.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (19 ans)
BabolVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Iranienne
Française (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Sport
Titre aux échecs
Classement Elo
2 778 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Alireza Firouzja (persan : علیرضا فیروزجا) est un joueur d'échecs franco-iranien né le à Babol (Iran).

À 18 ans, en , aux Championnat d'Europe d'échecs des nations, il remporte la médaille d'or individuelle au premier échiquier de l'équipe de France. Il devient le no 2 mondial au classement mondial de la Fédération internationale des échecs de décembre 2021 et le plus jeune joueur de l'histoire des échecs à franchir la barre des 2 800 points au classement Elo.

Il est licencié au club d’échecs de Chartres et, à la suite de sa naturalisation française en , est affilié à la Fédération française des échecs.

Au , il est le premier joueur français et le numéro 3 mondial avec un classement Elo de 2 793 points.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Champion d'Iran à douze ans[modifier | modifier le code]

Né le à Babol en Iran, Alireza Firouzja commence à jouer aux échecs contre son frère et ses parents à l'âge de huit ans[1].

Firouzja remporte le championnat d'Iran d'échecs en à l'âge de 12 ans[2], Il est Champion d'Iran d'échecs une deuxième fois en [3],

Premières grandes compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Firouzja est sélectionné dans l'équipe nationale adulte et réalise une remarquable performance en mars et avril 2016 lors du championnat d'Asie par équipes nationales adultes lors duquel il remporte une médaille d'or individuelle au quatrième échiquier[4].

Il reçoit le titre de maître international en 2016, à 13 ans et participe en octobre parmi les adultes à l'olympiade d'échecs de 2016 à Bakou où il joue au quatrième échiquier de l'équipe iranienne[5],[6].

En 2017, Firouzja finit deuxième du championnat d'Asie junior des moins de vingt ans.

En 2018, Firouzja reçoit le titre de grand maître international[6]. En septembre-, lors de l'Olympiade de Batoumi, il marque 8 points sur 11 au quatrième échiquier de l'équipe d'Iran.

Firouzja s'illustre plus particulièrement en cadences rapide et blitz. En , il participe à ses premiers championnats du monde en parties rapides et en blitz[7].

En fin d'année 2018, il participe à nouveau aux championnats du monde en parties rapides et en blitz[8]. Tête de série no 169, il termine sixième du championnat du monde en parties rapides, affirmant son potentiel[9].

Firouzja finit sixième du championnat d'Asie d'échecs en juin 2019, une performance qui le qualifie pour la Coupe du monde d'échecs 2019.

Après avoir dépassé les 2 700 points Elo en août 2019, faisant de lui le 38e joueur mondial, Alireza Firouzja participe à la Coupe du monde d'échecs 2019 organisée à Khanty-Mansiïsk en septembre. Après avoir battu Arman Pashikian au premier tour et Daniil Doubov au deuxième tour, l’Iranien est éliminé par Ding Liren au troisième tour après un départage en parties rapides.

En septembre 2019, lors du 23e festival d'échecs de Hoogeveen, Firouzja rencontre en match le joueur péruvien Jorge Cori ayant alors un classement Elo de 2 671 points et le bat par 4,5 sur 6 (4 gains, 1 nulle et 1 défaite)[10],[11].

Alireza Firouzja en 2020 ou tournoi de Wijk aan Zee.

En , Firouzja participe, au tournoi de Wijk aan Zee (Tata Steel). À 16 ans, il est le plus jeune participant devant Jeffery Xiong, 19 ans, qu'il bat. À mi-parcours, il est seul en tête avec 5/7 (4 gains, 1 perte, 2 nulles). Il finit le tournoi avec la moitié des points (6,5 points sur 13) à la 6e-9e place ex æquo.

En février 2020, il remporte le tournoi Masters du festival d'échecs de Prague après avoir battu l'Indien Vidit Santosh Gujrathi en blitz de départage (2-0) pour la première place[12].

Lors du tournoi Norway Chess 2020, il finit à la deuxième place avec quatre victoires, cinq nulles et une défaite en parties classiques, ainsi que trois victoires et deux défaites en blitz mort subite (Armageddon).

Naturalisation française[modifier | modifier le code]

En , l'Iran retire les joueurs de l'équipe masculine des championnats du monde rapide et blitz, car certains d'entre eux avaient joué contre un joueur israélien lors du tournoi de Sitges (du 12 au )[13]. Firouzja, qui vit en France et joue avec le club de Chartres, n'était pas présent au tournoi de Sitges. Il décide de participer, du 25 au , aux championnats du monde rapide et blitz sous la bannière de la Fédération internationale des échecs. Il remporte la médaille d'argent au championnat du monde d'échecs de parties rapides, avec 10,5 points marqués en 15 parties.

Au cours de l'année 2019, souhaitant de ne pas subir les restrictions politiques de la Fédération iranienne des échecs, qui interdit à ses licenciés de jouer contre les joueurs israéliens, Alireza Firouzja cherche un autre environnement pour poursuivre sa carrière et se voit offrir la possibilité de jouer pour Monaco, aux États-Unis ou en France[14],[15].

Contacté par le président de la Fédération française des échecs, Bachar Kouatly, le maire de Chartres Jean-Pierre Gorges, ancien joueur lui-même, travaille avec le président du club de la ville, François Gilles, pour trouver au prodige iranien un appartement pour sa famille, un équipement adéquat (un ordinateur puissant fourni par des partenaires) et une voiture[16].

Habitant en France depuis deux ans, Alireza Firouzja sollicite la nationalité française en [17]. Le licencié du club de Chartres (C’Chartres Échecs) l'obtient et déclare lors de la remise officielle de son décret de naturalisation française : « C’est un immense honneur et je représenterai la France partout où j’irai »[18].

Il est officiellement affilié à la Fédération française des échecs en [18],[19].

Numéro deux mondial (2021)[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde disputée en juillet-août 2021, Firouzja abandonne la bannière de la FIDE pour jouer pour la première fois sous les couleurs de la France. Son classement mondial en fait immédiatement le numéro un français devant Maxime Vachier-Lagrave. Après avoir été exempté du premier tour, comme les meilleurs mondiaux, il est battu au deuxième tour par le jeune Ouzbek de 15 ans, Javokhir Sindarov.

Lors du tournoi Norway Chess 2021, il finit à la deuxième place[20] avec cinq victoires, trois nulles et deux défaites en parties classiques, ainsi que trois défaites en blitz mort subite (Armageddon).

En , il gagne le tournoi Grand Suisse FIDE (en) avec 8 points sur 11 (6 gains, 4 nulles et une perte contre Caruana).

Du 11 au à Čatež ob Savi, en Slovénie, il tient le premier échiquier de l'équipe française et gagne la médaille d'argent par équipe et la médaille d'or individuelle au premier échiquier avec 8 points marqués en 9 parties (+7 =2) et une performance Elo de 3 015 points[21]. Il gagne notamment sa partie contre Shakhriyar Mamedyarov à la dernière ronde.

En , Firouzja participe aux championnats du monde en parties rapides et en blitz. Il termine 1er-3e du championnat du monde de blitz et troisième (médaille de bronze) au départage[22].

Ses succès à l'Open Grand Suisse FIDE et au championnat d'Europe des nations permettent à Firouzja d'occuper la deuxième place au classement mondial de la Fédération internationale des échecs avec un classement Elo de 2 804 points (34 points gagnés en un mois) en décembre 2021.

Candidat au championnat du monde (2022)[modifier | modifier le code]

Le succès au tournoi grand suisse FIDE 2021 permet à Firouzja d'être qualifié pour le Tournoi des candidats qui aura lieu en 2022.

Lors d'une interview le sur le site de son sponsor, le champion du monde en titre Magnus Carlsen a déclaré : « Il a été clair pour moi la majeure partie de l'année que ce Championnat du monde devait être le dernier. Cela ne signifie plus autant pour moi que ça l'a fait à une époque. Pour ceux qui s'attendent à me voir disputer le prochain Championnat du monde, la probabilité qu'ils soient déçus est très grande. Il est important que je précise que j'ai l'intention de continuer à jouer aux échecs car ça m'apporte beaucoup de joie. Mais le Championnat du monde n'a pas été source de plaisir[23],[24] (...) Si quelqu'un d'autre que Firouzja gagnait le tournoi des candidats, il serait peu probable que je défende mon titre lors du prochain match de Championnat du monde[25]. »

Lors du tournoi des candidats disputé à Madrid en juin-juillet 2022, Firouzja gagne deux parties, fait huit nulles, en perd quatre et finit à la sixième place avec 6 points sur 14[26].

Style échiquéen[modifier | modifier le code]

Son style, offensif et créatif, en fait une tête d'affiche de la génération des joueurs nés dans les années 2000. Lors du tournoi des candidats 2022 organisé à Madrid, Alireza Firouzja impressionne dans ses préparations, les débuts de partie, et montre des difficultés en fins de partie, dans les finales[27].

Après avoir construit son jeu seul, en autodidacte, en Iran, en jouant des parties rapides sur internet[28], son répertoire évolue rapidement de la défense française et de la défense Benoni à variante Najdorf qui lui permet d'utiliser ses talents tactiques[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maxime Lemaitre, « Échecs : à 18 ans, Alireza Firouzja, futur numéro un mondial ? » Accès payant, La Croix, (consulté le ).
  2. 13 year old Alireza Firouzja wins Iranian Championship sur chessdailynews.com.
  3. Championnat iranien 2019 sur chess-results.com
  4. Fiche de Firouzja sur olimpbase.org.
  5. Composition de l'équipe d'Iran à l'olympiade 2016 sur chess-results.com.
  6. a et b (en)Title applications sur le site de la FIDE.
  7. « Chess-Results Server Chess-results.com - King Salman World Rapid Championship 2018 », sur chess-results.com (consulté le )
  8. « Chess-Results Server Chess-results.com - King Salman World Rapid Championship 2018 », sur chess-results.com (consulté le ).
  9. Arthur Frand, « Qui est Alirez Firouzja, jeune prodige français des échecs, à seulement 18 ans ? », Ouest-France,‎ (lire en ligne Accès limité).
  10. hoogeveen-firouzja-cori-2019 sur chess24.com
  11. firouzja-amd-timman-win-matches-ernst-wins-hoogeveen-open sur le site du tournoi
  12. IIe Festival d'échecs de Prague, février 2020, sur europe-echecs.com.
  13. King Salman Rapid & Blitz sur le site d'Europe Échecs.
  14. François-Xavier Rivaud, « Réfugié à Chartres, Alireza Firouza, le prodige des échecs, joue pour la France aux Championnats du monde », Le Parisien, (consulté le ).
  15. (en) David R. Sands, « Vive la France! Alireza Firouzja latest chess star to be given a Gallic welcome », The Washington Times, (consulté le ).
  16. « La vie en bleu d’Alireza Firouzja », Échec et mat Junior, no 156,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  17. Alireza Firouzja est Français sur le site d'Europe Echecs
  18. a et b Christine Berkovicius, « Chartres : à 18 ans, le prodige Alireza Firouzja devient numéro deux mondial des échecs », Le Parisien, (consulté le ).
  19. Transfers in 2021 sur le site de la Fidé.
  20. « Carlsen remporte le Norway Chess devant un Firouzja brillant », sur Nouvelles d'échecs, (consulté le )
  21. Voir 23rd European Team Chess Championship 2021 - Open sur chess-results.com.
  22. « Chess-Results Server Chess-results.com - World Blitz Chess Championship 2021 - Open », sur chess-results.com (consulté le )
  23. « Carlsen pourrait défendre son titre uniquement contre Firouzja ! », chess.com.
  24. « Affronter Firouzja, la motivation ultime pour Carlsen », L'Équipe, (consulté le ).
  25. « No more World Championship matches for Carlsen? », chessbase.com, 15 décembre 2021.
  26. F. W., « Candidats : Ding Liren sonne à la porte », L'Équipe, (consulté le ).
  27. Frédéric Waringuez, « Candidats : Firouzja doit muscler son jeu », L'Équipe, (consulté le ).
  28. AFP, « Alireza Firouzja, la pépite française des échecs », La Libre, (consulté le ).
  29. (en) Thorsten Cmiel, « In Focus: Alireza Firouzja », Chess News, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste des 10 premiers mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Né en
1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 864 1990
2 Ding Liren Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 808 1992
3 Ian Nepomniachtchi Drapeau de la Russie Russie 2 792 1990
4 Alireza Firouzja Drapeau de la France France 2 778 2003
5 Fabiano Caruana Drapeau des États-Unis États-Unis 2 776 1992
6 Levon Aronian Drapeau des États-Unis États-Unis 2 775 1982
7 Wesley So Drapeau des États-Unis États-Unis 2 773 1993
8 Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 768 1987
9 Anish Giri Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 760 1994
10 Shakhriyar Mamedyarov Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2 758 1985

Source : (en) « Top 100 mixte », sur fide.com,

Liste des 5 premiers juniors mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Né en Rang
mondial
1 Alireza Firouzja Drapeau de la France France 2 778 2003 4
2 Dommaraju Gukesh Drapeau de l'Inde Inde 2 699 2006 38
3 Andreï Essipenko Fédération internationale des échecs FIDE 2 692 2002 45
4 Erigaisi Arjun Drapeau de l'Inde Inde 2 689 2003 48
5 Hans Niemann Drapeau des États-Unis États-Unis 2 687 2003 51

Source : (en) Top100 Juniors, août 2022 sur fide.com.