Championnat du monde de blitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Championnat du monde de blitz 2015 avec Carlsen (au fond), Aronian (à droite) et Vachier-Lagrave (à gauche, de dos).

Le Championnat du monde d'échecs de blitz est une compétition du jeu d'échecs qui désigne le champion du monde de blitz, c'est-à-dire un format de compétition où les joueurs ne disposent que de quelques minutes pour disputer leur partie. Suivant les années, les parties sont jouées dans une cadence où chaque joueur dispose de 3 ou 4 minutes plus 2 secondes supplémentaires à chaque coup joué (cadence Fischer) ou de cinq minutes pour toute la partie. Il existe aussi une version du championnat du monde de blitz exclusivement féminine.

Il ne faut pas confondre avec le championnat du monde dit « de parties rapides », souvent organisé sur le même lieu quelques jours avant le championnat de blitz. Dans ce format les joueurs disposent de 10 minutes plus 10 secondes de rajout par coup.

Championnats du monde non officiels[modifier | modifier le code]

Match entre Capablanca et Lasker[modifier | modifier le code]

En 1914, Capablanca battit le champion du monde en titre Emanuel Lasker lors d'un match en blitz disputé au café Kerkau à Berlin : 6,5 à 3,5. Chaque joueur disposait de cinq secondes par coup.

Tournoi de Herceg Novi (1970)[modifier | modifier le code]

Le premier championnat du monde non officiel eut lieu en 1970 à Herceg Novi en Yougoslavie à l'issue du match du siècle URSS – Reste du monde disputé à Belgrade. Le tournoi de blitz fut remporté par l'Américain Bobby Fischer devant les Soviétiques Mikhaïl Tal, Viktor Kortchnoï, Tigran Petrossian, David Bronstein et le Tchèque Vlastimil Hort, avec un pointage final de 19/22 et 4,5 points d'avance, ne concédant qu'une défaite face à Kortchnoï[1]. Cependant le champion du monde en titre, Boris Spassky ne disputa pas le tournoi[2],[3].

Tournois de blitz importants (1959 à 1999)[modifier | modifier le code]

Les tournois de haut niveau étaient fréquemment ponctués par un tournoi de blitz, les plus remarquables étant ceux de[2] :

Coupe du monde GSM plus (2000)[modifier | modifier le code]

En janvier 2000, la Coupe du monde de blitz GSM plus à Varsovie fut remportée par Viswanathan Anand avec 17,5 points sur 22. Il y avait 367 joueurs et six joueurs partagèrent la deuxième place avec 17 points : Guelfand, Karpov, Akopian, Ivantchouk, Adams et Epichine[4].

Championnats du monde officiels (depuis 1988)[modifier | modifier le code]

Le premier championnat du monde en 1988[modifier | modifier le code]

Le 12 février 1988, la Fédération internationale des échecs (FIDE) organisa le premier championnat officiel à Saint-Jean au Canada à l'occasion des matchs des candidats pour le Championnat du monde d'échecs 1990. Karpov et Kasparov y participèrent et, en finale, Mikhaïl Tal s'imposa devant Rafael Vaganian 3,5–1,5[5],[6],[7].

Depuis 2006[modifier | modifier le code]

Le championnat suivant ne se déroula qu'en 2006, sous le nom officiel de « Championnat du monde de Blitz FIDE ». Il se déroule depuis tous les ans ou tous les deux ans, quelquefois après une autre compétition. Ainsi en 2007, 2009 et 2010, le championnat du monde fut organisé à Moscou par la FIDE après le Mémorial Tal. Depuis 2009, il se déroule à la cadence de 3 minutes plus 2 secondes par coup joué. Les dernières éditions ont opposé plus d'une centaine de joueurs. Depuis 2012, le championnat du monde de blitz a lieu juste après et dans le même lieu que le championnat du monde de parties rapides.

Multiples vainqueurs[modifier | modifier le code]

4 titres
  • Le Norvégien Magnus Carlsen (en 2009, 2014, 2017 et 2018). Il finit également premier ex æquo avec le Russe Sergueï Kariakine en 2016 mais ce dernier fut déclaré vainqueur au départage.
3 titres

Palmarès[modifier | modifier le code]

Tournois organisés avant 2012[modifier | modifier le code]

Année Lieu
Dates
Cadence Champion Fédération Marque Deuxième Troisième(s) Jou-
eurs
1970 Herceg Novi,
Yougoslavie
5 min Bobby Fischer Drapeau des États-Unis États-Unis 19 / 22 Mikhaïl Tal Viktor Kortchnoï 12
1988 Saint-Jean,
Canada[8]
5 min Mikhaïl Tal Drapeau : URSS URSS Rafael Vaganian
(finaliste)
Aleksandr Tchernine
Kiril Georgiev
(demi-finalistes)
32
2006 Ashdod, Israël[9]
(5-7 septembre)
≈ 6 min
(4 min + 2s)
Aleksandr Grichtchouk
(après départage)
Drapeau de la Russie Russie 10,5 / 15 Peter Svidler
(ex æquo)
Teimour Radjabov 16
2007 Moscou[10]
(mémorial Tal)
(21-22 novembre)
Vassili Ivantchouk Drapeau de l'Ukraine Ukraine 25,5 / 38 Viswanathan Anand
(24,5/38)
Aleksandr Grichtchouk (3e)
Gata Kamsky (4e)
(23,5/38)
20
2008 Almaty, Kazakhstan
(8 novembre)[11]
5 min Leinier Domínguez Drapeau de Cuba Cuba 11,5 / 15 Vassil Ivantchouk Peter Svidler 16
2009 Moscou[12]
(mémorial Tal)
(16-18 novembre)
≈ 5 min
(3 min + 2s)
Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 31 / 42 Viswanathan Anand Sergueï Kariakine 22
2010 Moscou[13]
(mémorial Tal)
(16-18 novembre)
Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 24,5 / 38 Teimour Radjabov Magnus Carlsen 20

Championnats du monde depuis 2012[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, la cadence de jeu est de 3 min plus 2s d'incrément par coup soit environ 5 minutes pour toute la partie.

Édition
Année
Lieu
Dates
Champion Fédération Marque Deuxième Troisième(s) Jou-
eurs
1 2012 Astana, Kazakhstan
(9-10 juillet)[14]
Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 20 / 30 Magnus Carlsen Sergueï Kariakine 16
2 2013 Khanty-Mansiïsk,
Russie (9-10 juin)
Lê Quang Liêm[15] Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 20,5 / 30 Aleksandr Grichtchouk
(2e-4e)
Ruslan Ponomariov (3e)
Ian Nepomniachti (4e)
60
3 2014 Dubai, Qatar
(19-20 juin)
Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 17 / 21 Ian Nepomniachtchi
(2e-3e)
Hikaru Nakamura
(2e-3e)
116
4 2015 Berlin
(13-14 octobre)
Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 15,5 / 21 Maxime Vachier-Lagrave
(2e-3e)
Vladimir Kramnik
(2e-3e)
188
5 2016 Doha
(29-30 décembre)
Sergueï Kariakine
(au départage)
Drapeau de la Russie Russie 16,5 / 21 Magnus Carlsen
(ex æquo)
Daniil Doubov (3e)
Hikaru Nakamura (4e)
Aleksandr Grichtchouk (5e)
108
6 2017 Riyad
(29-30 décembre)
Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 16 / 21 Sergueï Kariakine
(2e-3e)
Viswanathan Anand
(2e-3e)
138
7 2018 Saint-Pétersbourg
(28-30 décembre)
Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 17 / 21 Jan-Krzysztof Duda Hikaru Nakamura

Championnat de blitz féminin[modifier | modifier le code]

1992 : Susan Polgar[modifier | modifier le code]

En 1992, la Hongroise Susan Polgar remporta le championnat du monde devant sa sœur Judit Polgar et Alissa Galliamova, tournoi toutes rondes avec 27 joueuses[16].

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

En 2012, la Russe Valentina Gounina est championne du monde à Batoumi en Géorgie avec 13 points sur 15 (après avoir mené 8 points sur 8) et une performance Elo de 2 804 et 2,5 points d'avance sur Natalia Joukova et Anna Mouzytchouk[17].

Année Lieu, dates Champion Fédération Marque Deuxième Troisième(s) Jou-
eurs
2010 Moscou[18]
(14-18 septembre)
Kateryna Lagno Drapeau de l'Ukraine Ukraine 20 / 30 Tatiana Kosintseva Valentina Gounina 16
2012 Batoumi[19]
(4-5 juin)
Valentina Gounina Drapeau de la Russie Russie 13 / 16 Natalia Joukova Anna Mouzytchouk 50
2014 Khanty-Mansiïsk[20]
(19-20 juin)
Anna Mouzytchouk Drapeau de l'Ukraine Ukraine 20 / 30 Nana Dzagnidzé Tatiana Kosintseva
2016 Doha
(29-30 décembre)
Anna Mouzytchouk Drapeau de l'Ukraine Ukraine 9,5 / 12 Valentina Gounina Kateryna Lagno
2017 Riyad[21]
(29-30 décembre)
Nana Dzagnidzé Drapeau de la Géorgie Géorgie 16,5 / 21 Valentina Gounina Ju Wenjun
2018 Saint-Pétersbourg
(29-30 décembre)
Kateryna Lagno Drapeau de la Russie Russie 13,5 / 17 Sarah Khademalsharieh Lei Tingjie 125

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bobby Fischer Speed Chess »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.bobby-fischer.net, (consulté en 2006).
  2. a et b World Blitz Mini-Site 2009 sur theweekinchess.com.
  3. Bobby blitz chess sur thechessdrum.net.
  4. twic 270 sur theweekinchess.com.
  5. (en) David Goodman, « World Champion Eliminated From Blitz Chess Tournament » [« Le champion du monde des échecs éliminé du tournoi de blitz »], sur www.apnewsarchive.com, Associated Press, (consulté le 14 octobre 2017).
  6. (en) Larry Parr, « The Kings of Chess — A 21-Player Salute : Mikhaïl Nekhemyevich Tal », sur www.worldchessnetwork.com, World Chess Network, (consulté le 14 octobre 2017).
  7. (en) Franz Lidz, « Your move and make it snappy », sur www.si.com, Sports Illustrated, (consulté le 14 octobre 2017).
  8. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 942
  9. http://chessmind.powerblogs.com/posts/1157772389.shtml
  10. (en) Ivanchuk wins World Blitz Championship, Anand second, Chessbase, 22 novembre 2007.
  11. dominguez perez wins world blitz championship in almaty sur chessbase.
  12. « World Blitz Championship - Tournament table », sur russiachess.com,
  13. classement final 2010
  14. (en) « World Blitz Championship 2012, Grischuk wins », FIDE,
  15. Rwic 970, juin 2013.
  16. (en) Susan Polgar, « Another picture from 1992 », Championnat féminin 1992, sur chessdailynews.com, (consulté le 17 septembre 2017).
  17. (en) Susan Polgar, « Gunina dominated world blitz championship », sur chessdailynews.com, Chess Daily News, (consulté le 17 septembre 2017).
  18. Women's World Blitz Chess Championships 2010 sur theweekinchess.com.
  19. World Women Rapid and Blitz 2012 sur theinchess.com.
  20. (en) Alejandro Ramirez, « Anna Muzychuk world blitz champion », sur chessbase.com, (consulté le 17 septembre 2017).
  21. Riyad 2017 sur europe-echecs.com, décembre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]