Shakhriyar Mamedyarov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Shakhriyar Mamedyarov
Image dans Infobox.
Shakhriyar Mamedyarov en 2016.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Şəhriyar Al-Ghazali Həmid oğlu Məmmədyarov
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Sport
Équipes
Eczacıbaşı Spor Kulübü (d)
Werder Brême (-)
Q59616390 (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre aux échecs
Classement Elo
2 770 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Azerbaijan Democratic Republic 100th anniversary medal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Shakhriyar Mamedyarov
Signature

Shakhriyar Mamedyarov (en azéri : Şəhriyar Həmid oğlu Məmmədyarov), né le à Sumqayıt en Azerbaïdjan, est un des meilleurs joueurs d'échecs mondiaux, grand maître international depuis 2002.

Au mois de septembre 2018, son classement Elo s'élevait à 2 820 points. Il s'agit du 6e classement le plus haut de l'histoire.

Mamedyarov a remporté le championnat du monde de rapides en 2013 devant Ian Nepomniachtchi et a été sacré deux fois champion du monde junior (2003 et 2005). Il est également double champion d'Azerbaïjan (2001 et 2002). Par ailleurs, son palmarès compte de nombreux tournois internationaux, dont le festival d'échecs de Bienne 2018 auquel il termine à la première place, devant le champion du monde Magnus Carlsen. Enfin, il remporte le Grand Prix FIDE 2017 ce qui lui a permis de se qualifier au tournoi des candidats 2018 où il finit à la seconde place derrière Fabiano Caruana.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Shakhriyar Mamedyarov né le à Sumqayıt en Azerbaïdjan. Il est le frère de Zeinab Mamedyarova et Turkan Mamedyarova, respectivement grand maître international féminin et grand maître féminin. Son père lui apprend les échecs durant l'été 1993, il est alors âgé de 8 ans[1].

Championnat d'Azerbaïjan (1997-2002)[modifier | modifier le code]

Mamedyarov monte sur la deuxième marche du podium du championnat d'Azerbaïdjan des moins de 12 ans en 1997. Par la suite, en 2000, il remporte à la fois, la catégorie des moins de 16 ans et celle des moins de 18 ans. Les deux années suivantes (2001 et 2002), il est sacré champion d'Azerbaïdjan toute catégorie.

Championnat du monde junior (2003-2005)[modifier | modifier le code]

Il devient champion du monde junior en 2003 et obtient le titre de Grand Maître à l'âge de 18 ans.

En 2004, Mamedyarov remporte le 6e open de Dubaï et la Coupe du président à Bakou.

Puis, en 2005, il finit deuxième du groupe B du tournoi de Wijk aan Zee derrière Sergueï Kariakine. La même année, il remporte à nouveau le championnat du monde junior avec une côte de performance (en) de 2953, devenant l'unique double champion du monde junior de l'histoire, et il dépasse pour la première fois la barre des 2700[2],[3]. Mamedyarov réussit à la Coupe d'Europe des clubs d'échecs la deuxième meilleure performance (2913) derrière Vassili Ivantchouk. Parallèlement, il étudie à l'université de Sumqayit où il termine 23e mais décide de poursuivre une carrière professionnelle d'échecs.

Tournois internationaux (2006-2007)[modifier | modifier le code]

homme brun en costume en train d'appuyer sur la pendule alors qu'il joue avec les noirs
Mamedyarov en 2007.

Mamedyarov commence l'année 2006 en partageant la première place de l'Open d'Aeroflot à Moscou avec les grands maîtres Baadur Jobava, Viorel Bologan et Krishnan Sasikiran. L'année se poursuit avec sa victoire au festival d'échecs de Hoogeveen au départage devant Judit Polgar, Veselin Topalov et Ivan Sokolov ce qui le propulse de la 12e à la 4e place mondiale.

Il remporte de nouveau le tournoi d'Hoogeveen en 2007. Lors du tournoi Mtel Masters 2007, il échoue à un demi-point du vainqueur (Topalov), à égalité avec Gata Kamsky, Liviu-Dieter Nisipeanu et Sasikiran, et devant Michael Adams. Toujours en 2007, il finit à la dixième place du Championnat du Monde de blitz.

L'année suivante, il obtient le score de 7,5/13 au Grand Prix de Bakou à un demi-point des vainqueurs (Wang Yue, Magnus Carlsen et Vugar Gashimov). Mamedyarov bat Carlsen, l'actuel champion du monde, durant ce tournoi contre la défense Ouest-Indienne.

Grand Prix FIDE et Championnat du monde de blitz (2008-2010)[modifier | modifier le code]

homme en T-shirt, le visage assez rond, les yeux noirs, pensif
Mamedyarov à Dortmund en 2010.

Mamedyarov s'impose au niveau mondial en finissant huitième du classement général du Grand Prix FIDE 2008-2010 grâce à sa cinquième place au tournoi de Bakou, sa cinquième place ex æquo au tournoi d'Elista et sa deuxième place ex æquo au tournoi d'Astrakhan.

Lors du tournoi de Dortmund 2008, Mamedyarov finit à un demi-point du vainqueur (Peter Leko) en compagnie de Vassily Ivanchuk, Ian Nepomniachtchi et Jan Gustaffson. Mamedyarov termine à la quatrième place du Tal Memorial 2008 disputé en blitz (à égalité avec Peter Svidler) derrière Vassili Ivanchuk, Vladimir Kramnik et Magnus Carlsen. Il se classe ensuite cinquième au Championnat du Monde de blitz[4]. En 2008, Mamedyarov gagne le Corsican circuit, en battant en finale Tiviakov.

En 2009, Mamedyarov remporte l'Open d'Ordix. Il obtient une huitième place au Championnat du Monde de blitz. Lors de la Coupe du Monde, parmi les 128 joueurs, il élimine Alexandra Kosteniouk, Vadim Milov, Wang Hao et Viktor Laznicka avant de perdre en quart de finale contre Sergueï Kariakine.

En 2010, il finit à la première place du Mémorial Tal à Moscou avec Levon Aronian et Sergueï Kariakine, et finalement troisième au départage. Mamedyarov finit une nouvelle fois huitième ex-aequo au Championnat du Monde de blitz 2010. Il remporte de nouveau le Corsican circuit en 2010 en battant en finale Radjabov. En 2010, le maître international Goran Antunac le décrit comme un virtuose trouvant toujours les meilleures cases pour chaque pièce[5].

Tournoi des candidats (2011)[modifier | modifier le code]

Lors du tournoi des candidats de 2011, épreuve désignant le challenger au championnat du monde, disputé à Kazan, Mamedyarov est sélectionné par le comité d'organisation. Il est éliminé dès le premier tour (en quarts de finale) face au gagnant du tournoi, Boris Guelfand, sur un score de 1,5 contre 2,5.

Grand Prix FIDE, Tournoi des candidats et Championnat du monde de rapides (2012-2015)[modifier | modifier le code]

Mamedyarov remporte deux tournois du Grand Prix FIDE 2012-2013, ceux de Londres en septembre 2012 et Pékin en juillet 2013. Après cette victoire, il est sixième joueur mondial avec un classement Elo de 2 775 points. Grâce à ces résultats, il termine deuxième du classement général du Grand Prix FIDE et est qualifié pour le tournoi des candidats de 2014 qui sélectionne le challenger pour le Championnat du monde d'échecs 2014. En même temps, il partage la troisième place avec Topalov du Championnat du monde de rapides en 2012, derrière Kariakine et Carlsen. Puis, conquiert le titre de champion du monde de rapide en 2013. Egalement, il remporte la Coupe d'Europe des clubs d'échecs par équipes avec le club de Bakou en 2012 et 2014. Il a représenté l'Azerbaïdjan lors de neuf olympiades de 2000 à 2018, remportant la médaille d'or individuelle à l'Olympiade d'échecs de 2012[6].

Finalement, en 2014, il finit troisième ex æquo (quatrième après départages aux côtés de Kramnik et Dmitry Andreikin) du tournoi des candidats de Khanty-Mansiïsk remporté par Viswanathan Anand. En 2014, il remporte également le Memorial Tal au format blitz. Enfin, il finit sixième lors du Grand Prix FIDE 2014-2015.

Depuis 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, Mamedyarov s'impose au Mémorial Gashimov à Chamkir, dépassant au départage Fabiano Caruana.

Il remporte de nouveau l'épreuve en 2017 avec un demi-point d'avance sur ses poursuivants. Mamedyarov partage avec Aleksandr Grichtchouk et Maxime Vachier-Lagrave la première place du Grand Prix de Charjah 2017, devant, entre autres, Hikaru Nakamura, Ian Nepomniachtchi, et bien d'autres Grands Maîtres. Il se classe deuxième du Grand Prix de Moscou derrière Ding Liren. De plus, il remporte de nouveau la Coupe d'Europe des clubs d'échecs, cette fois avec le club d'Antalya. En 2017 il devient le douzième joueur de l'histoire à atteindre la barre des 2 800 points Elo.

Ses performances dans les événements de Charjah, Moscou et Genève lui valent la première place du Grand Prix FIDE 2017, synonyme de qualification au tournoi des candidats 2018 de Berlin. Mamedyarov y réalise sa meilleure performance avec un score de 8/14 qui le hisse à la deuxième place avec Sergueï Kariakine, et derrière le vainqueur du tournoi, Fabiano Caruana.

Lors du festival d'échecs de Bienne 2018, Mamedyarov signe un prestation de haut vol avec 7,5/10, lui assurant une marge de 1,5 point sur ses concurrents Carlsen, Vachier-Lagrave, Svidler, David Navara et Nico Georgiadis. Par ailleurs, il remporte la partie lors de sa confrontation avec le champion du monde, Magnus Carlsen. Au mois de septembre de la même année, son classement Elo s'élevait à 2 820 points, soit le 6e classement le plus haut de l'histoire.

Mamedyarov remporte le Grand Prix de Riga 2019, tournoi à élimination directe de 16 joueurs où il bat Maxime Vachier-Lagrave en finale. Il finit quatrième du classement général du Grand Prix FIDE 2019.

En juin 2021, il finit seul premier du Superbet Romania Chess Classic à Bucarest, premier tournoi du Grand Chess Tour 2021.

Championnats du monde et coupes du monde[modifier | modifier le code]

Mamedyarov a participé à toutes les coupes du monde depuis 2005.

Lors du championnat du monde d'échecs par équipes de 2010, il remporta la médaille d'or individuelle au quatrième échiquier et l'équipe d'Azerbaïdjan finit quatrième de la compétition.

En 2016, Mamedyarov est l'un des quatre secondants de Sergueï Kariakine au championnat du monde d'échecs 2016[7].

Il a participé à tous les championnats d'Europe par équipes de 2001 à et 2019[8]. En 2009, 2013 et 2017, l'équipe de l'Azerbaïdjan fut championne d'Europe d'Échecs par équipe et Mamedyarov jouait au premier échiquier en 2013, à Varsovie,[9] et en 2017.

Résultats de Mamedyarov au championnat du monde 2004 et aux coupes du monde
Année Lieu Résultat Ultime adversaire Adversaires battus
2004 Tripoli
(championnat
du monde FIDE)
troisième tour Liviu-Dieter Nisipeanu Valeri Neverov
Smbat Lputian
2005 Khanty-Mansiïsk
(coupe du monde)
deuxième tour Ievgueni Naïer Nurlan Ibraev
2007 troisième tour Ivan Chéparinov Khaled Abdel Razik,
Zdenko Kožul
2009 quart de finale
(cinquième tour)
Sergueï Kariakine Alexandra Kosteniouk,
Vadim Milov
Wang Hao,
Viktor Láznička
2011 troisième tour Yaroslav Jereboukh Hatim Ibrahim,
Daniel Fridman
2013 Tromsø quatrième tour
(huitième de finale)
Gata Kamsky. Samy Shoker,
Maksim Matlakov,
Wei Yi
2015 Bakou quart de finale
(cinquième tour)
Sergueï Kariakine Pouya Idani,
Hou Yifan,
S. P. Sethuraman
Fabiano Caruana
2017 Tbilissi deuxième tour Youriï Kouzoubov Liu Guanchu
2019 Khanty-Mansiïsk quatrième tour
(huitième de finale)
Teimour Radjabov Fy Antenaina Rakotomaharo,
Rustam Qosimjonov,
Eltaj Safarli
2021 Sotchi troisième tour Haïk Martirossian Krikor Mekhitarian

Une partie[modifier | modifier le code]

Friso Nijboer - Mamedyarov, Wijk aan Zee, 2005, Sicilienne Najdorf

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fe3 e5 7. Cb3 Fe6 8. f3 Fe7 9. Dd2 0-0 10. 0-0-0 Dc7 11. g4 Cbd7 12. Rb1 b5 13. g5 Ch5 14. Cd5 Fxd5 15. exd5 Cb6 16. Tg1 Tab8 17. h4 g6 18. f4 Cxf4 19. Fxf4 exf4 20. Dxf4 Tfe8 21. h5 Ff8 22. hxg6 hxg6 23. Th1 Fg7 24. Dh4 Ca4 25. Td4 Tbc8 26. Fd3 Te2?! 27. Fxg6 Rf8 28. Tf1 Txc2 29. Df4? (dans leur ouvrage Champions of the New Millenium[10], Ľubomír Ftáčnik, Danny Kopec et Walter Browne indiquent la variante suivante à l'avantage des Blancs: 29. Td2 Txd2 30. Cxd2 Fxb2 31. Cc4 Fg7 32. Dh3) 29...Txb2+ 30. Ra1 Tg2 31. De3 Te8 32. Dd3 Tee2 33. Fxf7 Txa2+ 34. Rb1 0-1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Did you guess correctly? – It was Shakh Mamedyarov! », sur Chess News, (consulté le )
  2. « Shakhriyar Mamedyarov | Grands joueurs d’échecs », sur Chess.com (consulté le )
  3. (en) « Shakhriyar Mamedyarov leads with 2953 performance », sur Chess News, (consulté le )
  4. « Championnat du monde de blitz : victoire de Dominguez Lenier - Actualités / International - Europe Echecs », sur www.europe-echecs.com (consulté le )
  5. (en) Shakhriyar Mamedyarov leads with 2953 performance, Chessbase, 18 novembre 2005. Consulté le 19 octobre 2010
  6. Fiche de Mamedyarov sur olimpbase.org.
  7. (en) « Sergey Karjakin: I managed to preserve energy and stored surprises for my opponents », sur Russian Chess Federation,
  8. Championnat d'Europe des nations 2019 sur chess-results.com.
  9. « Site internet officiel du Championnat d'Europe par équipes de Varsovie », (consulté le )
  10. Quality Chess, (ISBN 978-1-906552-02-2), 2009, p. 374-375.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste des 10 premiers mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Né en
1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 864 1990
2 Ding Liren Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 806 1992
3 Alireza Firouzja Drapeau de la France France 2 804 2003
4 Fabiano Caruana Drapeau des États-Unis États-Unis 2 786 1992
5 Richárd Rapport Drapeau de la Hongrie Hongrie 2 776 1996
6 Ian Nepomniachtchi Drapeau de la Russie Russie 2 773 1990
7 Shakhriyar Mamedyarov Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2 770 1985
8 Wesley So Drapeau des États-Unis États-Unis 2 766 1993
9 Levon Aronian Drapeau des États-Unis États-Unis 2 765 1982
10 Anish Giri Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 761 1994

Source : (en) « Top 100 mixte », sur fide.com,