Shakhriyar Mamedyarov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shakhriyar Mamedyarov
Image illustrative de l’article Shakhriyar Mamedyarov
Shakhriyar Mamedyarov en 2016.

Nom de naissance Şəhriyar Al-Ghazali Həmid oğlu Məmmədyarov
Naissance (33 ans)
Sumqayıt
Nationalité Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjanais
Titre Grand maître international
Meilleur classement Elo 2 814 (avril 2018)
Meilleur classement mondial 2e (avril 2018)

Shakhriyar Mamedyarov (en azéri : Şəhriyar Hamid oglu Məmmədyarov[1] ; né le à Sumqayıt, Azerbaïdjan) est un des meilleurs joueurs d'échecs mondiaux, grand maître international depuis 2002. Après sa victoire au Grand Prix FIDE de Pékin en juillet 2013, il était le sixième joueur mondial avec un classement Elo de 2 775 points. Il est qualifié pour le tournoi des candidats de 2014, qui sélectionne le challenger pour le Championnat du monde d'échecs 2014. Au , il est le 3e joueur mondial avec un classement Elo de 2 804 points.

Famille[modifier | modifier le code]

Deux des sœurs de Mamedyarov, Zeinab Mamedyarova et Turkan Mamedyarova, jouent aussi aux échecs et portent le titre de grand maître féminin[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

homme brun en costume en train d'appuyer sur la pendule alors qu'il joue avec les noirs
Mamedyarov en 2007
homme en T-shirt, le visage assez rond, les yeux noirs, pensif
Mamedyarov à Dortmund en 2010

Mamedyarov gagne le championnat du monde des moins de 18 ans et le championnat du monde d'échecs junior en 2003, et récidive en 2005 avec une performance de 2953 après 8 rondes.

Une victoire en octobre 2006, au tournoi fermé Essent à Hoogeveen (4,5/6), auquel participaient Judit Polgár, Veselin Topalov et Ivan Sokolov, le propulse de la 12e à la 4e place mondiale.

En 2010, Mamedyarov finit premier ex æquo avec Aronian et Kariakine, et troisième au départage, du Mémorial Tal à Moscou.

Il est l'un des quatre secondants de Sergueï Kariakine au championnat du monde d'échecs 2016[3].

En 2017 il devient le douzième joueur de l'histoire à atteindre la barre des 2 800 point Elo.

Compétitions par équipes[modifier | modifier le code]

En 2005, Mamedyarov réussit à la Coupe d'Europe des clubs d'échecs la deuxième meilleure performance (2913) derrière Vassili Ivantchouk. Il remporta la compétition par équipes avec le club de Bakou en 2012 et 2014, et avec le club d'Antalya en 2017.

Il a paricipé à tous les championnats d'Europe par équipes depuis 2001. En 2009, 2013 et 2017, l'équipe de l'Azerbaïdjan fut championne d'Europe d'Échecs par équipe et Mamedyarov jouait au premier échiquier en 2013 (à Varsovie)[4] et en 2017.

Il a représenté l'Azerbaïdjan lors de huit olympiades de 2000 à 2016, remportant la médaille d'or individuelle au troisième échiquier à l'Olympiade d'échecs de 2012[5].

Lors du championnat du monde d'échecs par équipes de 2010, il remporta la médaille d'or individuelle au quatrième échiquier et l'équipe d'Azerbaïdjan finit quatrième de la compétition.

Tournois des candidats[modifier | modifier le code]

Lors du tournoi des candidats de 2011, où il est sélectionné avec sept autres joueurs, Mamedyarov est éliminé en quarts de finale le 8 mai par Boris Guelfand sur le score de 1,5 à 2,5 (+0, -1, =3).

En 2012-2013, Mamedyarov remporte deux tournois du Grand Prix FIDE 2012-2013 : Londres en septembre 2012 et Pékin en juillet 2013. Grâce à ces résultats, il termine deuxième du classement général du Grand Prix FIDE 2012-2013 et est qualifié pour le tournoi des candidats de 2014.

En 2014, il finit troisième ex æquo du tournoi des candidats de Khanty-Mansiïsk remporté par Viswanathan Anand.

En 2018, il finit deuxième ex æquo du tournoi des candidats de Berlin remporté par Fabiano Caruana.

Championnat du monde FIDE et coupes du monde[modifier | modifier le code]

Tournois rapides[modifier | modifier le code]

En 2008, Mamedyarov gagne le Corsican circuit, en battant en finale Tiviakov 1,5-0,5.Il renouvelle cela en le remportant en 2010 en battant en finale Radjabov.

En juin 2013, Mamedyarov remporte le Championnat du monde d'échecs de parties rapides à Khanty-Mansiïsk devant Ian Nepomniachtchi et Aleksandr Grichtchouk.

Le maître international Goran Antunac décrit Mamedyarov comme un virtuose trouvant toujours les meilleures cases pour chaque pièce[6].

Une partie d'exemple[modifier | modifier le code]

Friso Nijboer - Mamedyarov, Wijk aan Zee, 2005, Sicilienne Najdorf

1. e4 c5 2. Cf3 d6 3. d4 cxd4 4. Cxd4 Cf6 5. Cc3 a6 6. Fe3 e5 7. Cb3 Fe6 8. f3 Fe7 9. Dd2 0-0 10. 0-0-0 Dc7 11. g4 Cbd7 12. Rb1 b5 13. g5 Ch5 14. Cd5 Fxd5 15. exd5 Cb6 16. Tg1 Tab8 17. h4 g6 18. f4 Cxf4 19. Fxf4 exf4 20. Dxf4 Tfe8 21. h5 Ff8 22. hxg6 hxg6 23. Th1 Fg7 24. Dh4 Ca4 25. Td4 Tbc8 26. Fd3 Te2?! 27. Fxg6 Rf8 28. Tf1 Txc2 29. Df4? (dans leur ouvrage Champions of the New Millenium[7], Ľubomír Ftáčnik, Danny Kopec et Walter Browne indiquent la variante suivante à l'avantage des Blancs: 29. Td2 Txd2 30. Cxd2 Fxb2 31. Cc4 Fg7 32. Dh3) 29...Txb2+ 30. Ra1 Tg2 31. De3 Te8 32. Dd3 Tee2 33. Fxf7 Txa2+ 34. Rb1 0-1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hamid oglu signifie « fils de Hamid ».
  2. « Did you guess correctly? – It was Shakh Mamedyarov! », Chessbase (consulté le 30 avril 2010)
  3. (en) « Sergey Karjakin: I managed to preserve energy and stored surprises for my opponents », sur Russian Chess Federation,
  4. « Site internet officiel du Championnat d'Europe par équipes de Varsovie », (consulté le 18 novembre 2013)
  5. Fiche de Mamedyarov sur olimpbase.org.
  6. (en) Shakhriyar Mamedyarov leads with 2953 performance, Chessbase, 18 novembre 2005. Consulté le 19 octobre 2010
  7. Quality Chess, (ISBN 978-1-906552-02-2), 2009, p. 374-375.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liste des 10 premiers mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Né en
1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 839 1990
2 Fabiano Caruana Drapeau des États-Unis États-Unis 2 827 1992
3 Shakhriyar Mamedyarov Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2 820 1985
4 Ding Liren Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 804 1992
5 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 780 1982
6 Anish Giri Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2 780 1994
7 Maxime Vachier-Lagrave Drapeau de la France France 2 780 1990
8 Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 779 1975
9 Wesley So Drapeau des États-Unis États-Unis 2 776 1993
10 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 771 1969

Source : (en) Top100 Hommes, octobre 2018 sur fide.com.