Maxime Vachier-Lagrave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maxime Vachier-Lagrave
Image illustrative de l'article Maxime Vachier-Lagrave
Maxime Vachier-Lagrave
au tournoi de Dortmund en 2016.

Nom de naissance Maxime Vachier-Lagrave
Naissance (27 ans)
Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), France
Nationalité Drapeau : France Française
Titre Grand maître international (2005)
Meilleur classement Elo 2 819 (août 2016)[1]
Meilleur classement mondial 2e (août 2016[1],[2]) et septembre 2017[3])

Maxime Vachier-Lagrave (souvent abrégé en MVL[4],[5]), né le à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), est un joueur d'échecs français.

Grand maître international depuis 2005, il est champion du monde junior en 2009 et remporte trois fois le championnat de France d'échecs (2007, 2011, et 2012 où il partage le titre avec Romain Édouard, Christian Bauer et Étienne Bacrot) et quatre fois le Festival d'échecs de Bienne (2009, 2013, 2014 et 2015). Il joue depuis au club Clichy Échecs 92.

En août 2016, son classement Elo dépasse les 2 800 points, seuil symbolique franchi par de très rares joueurs de l'élite mondiale, et atteint 2 819 points, son record actuel. Vachier-Lagrave occupe alors la deuxième place mondiale[1],[2], derrière le champion du monde Magnus Carlsen. Il redevient 2e joueur mondial en , avec un classement Elo de 2 804 points.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né d'un père informaticien, Maxime Vachier-Lagrave grandit au Plessis-Trévise (Val-de-Marne)[6].

Il commence les échecs à l'âge de cinq ans[6]. Il devient champion de France de sa catégorie en 1997 (moins de 8 ans), 1999 (moins de 10 ans), 2000 (moins de 12 ans) et 2002 (moins de 16 ans)[7]. Il remporte la médaille de bronze aux championnats du monde de la jeunesse en 2000, 2001 et 2005 et la médaille d'argent au championnat du monde de moins de 14 ans en 2003.

Grand maître international à quatorze ans (2005)[modifier | modifier le code]

Maxime Vachier-Lagrave est l'un des plus jeunes grands maîtres de l'histoire des échecs (Sergueï Kariakine est le plus jeune à le devenir à 12 ans et 7 mois). Il obtint le titre en février 2005, à 14 ans et 4 mois, après avoir obtenu trois normes grâce à ses performances en 2004 et 2005[8] :

  • troisième du championnat de Paris en juillet 2004 ;
  • premier ex æquo du tournoi du NAO Chess Club à Paris en décembre 2004 ;
  • deuxième de l'open de grands maîtres d'Évry en février 2005.

Champion de France à seize ans (2007)[modifier | modifier le code]

Le , il devient, à 16 ans et 10 mois, champion de France en battant Vladislav Tkachiev 2-0 en blitz de départage, après une égalité 1 partout dans les parties rapides. C'est le 2e plus jeune champion de France de l'histoire des échecs français, après Étienne Bacrot, sacré à 16 ans et 7 mois.

Le , il remporte pour la seconde fois le championnat de France[9]. Il conserve son titre en 2012.

Champion du monde junior (2009)[modifier | modifier le code]

Le , il devient champion du monde junior, avec 10,5/13, lors du championnat organisé en Argentine, vingt et un ans après le titre remporté par son compatriote Joël Lautier[10].

Vainqueur du festival de Bienne[modifier | modifier le code]

Fin juillet 2009, Vachier-Lagrave remporte pour la première fois, le tournoi de grands maîtres du 42e Festival international de Bienne avec 6 pts sur 10 (2 victoires et 8 nulles), devant Vassili Ivantchouk, Aleksandr Morozevitch et Boris Guelfand. C'est la première fois qu'un Français gagne un tournoi de catégorie aussi élevée (catégorie 19). L'année suivante, en 2010, il termine à la première place ex æquo mais est battu lors des départages par Fabiano Caruana. En 2011, il est troisième du tournoi remporté par Carlsen. De 2013 à 2015, il remporte trois fois de suite le tournoi.

En 2011, il participe pour la première fois au tournoi de Wijk aan Zee (tournoi Tata Steel) et finit cinquième ex æquo après avoir annulé sa partie avec le numéro un mondial Magnus Carlsen.

Champion d'Europe de blitz (2010 et 2012)[modifier | modifier le code]

En décembre 2010 et 2012, il remporte le championnat d'Europe de blitz à Varsovie[11]. En décembre 2012, il finit premier ex-aequo (deuxième au départage) du championnat d'Europe de parties rapides[12]. En 2015, il finit deuxième du championnat du monde de blitz.

Coupes du monde d'échecs[modifier | modifier le code]

Maxime Vachier-Lagrave a participé à la coupe du monde d'échecs (qualificative pour le tournoi des candidats) en :

Olympiades et championnats d'Europe par équipe[modifier | modifier le code]

En 2013, il fait partie de l'équipe de France qui termine vice-championne d'Europe d'Échecs par équipe à Varsovie. Il en est le deuxième échiquier[13].

L'équipe de France lors de l'olympiade de 2012 durant le match contre la Bulgarie (Vachier-Lagrave est debout à droite, face à Vesselin Topalov).

Maxime Vachier-Lagrave a représenté la France lors de six olympiades (de 2006 à 2016). Il joue au premier échiquier depuis 2010[14]. Avec la France, il a remporté la médaille d'argent par équipe lors du championnat d'Europe en 2013 (il jouait au deuxième échiquier)[15].

Vice-champion du monde de blitz 2015[modifier | modifier le code]

Vice-champion du monde de blitz à Berlin derrière Alexander Grischuk et devant Vladimir Kramnik avec une performance à 2 877 Elo.

Grand Chess Tour (2015 et 2016)[modifier | modifier le code]

En 2015, à la suite du retrait de Vladimir Kramnik et de Wesley So, Maxime Vachier-Lagrave est sélectionné pour participer au Grand Chess Tour 2015, composé de trois super-tournois : le tournoi Norway Chess, la Coupe Sinquefield et le Chess Classic de Londres. Il termine premier ex-æquo du Chess Classic de Londres , à égalité avec Magnus Carlsen et Anish Giri. Il réalise une performance Elo de 2 783,5 pour 6 points sur 9 possibles.

Il se classe finalement troisième du tournoi de Londres après un départage controversé (ayant battu Giri en parties rapides, il finit néanmoins derrière celui-ci à cause d'un moins bon départage au système Sonneborn-Berger), et quatrième du classement général du Grand Chess Tour, ce qui ne lui permet pas de se qualifier pour l'édition 2016. Il y participera toutefois comme invité des organisateurs.

Du 9 au 12 juin 2016, lors de l'étape parisienne du Grand Chess Tour, Vachier-Lagrave termine troisième, devancé par Hikaru Nakamura et le champion du monde en titre, Magnus Carlsen[16].

Vainqueur à Dortmund et numéro deux mondial (août 2016)[modifier | modifier le code]

En juillet 2016, Maxime Vachier-Lagrave remporte le tournoi de Dortmund, puis défait en match le Russe Peter Svidler lors du Festival d'échecs de Bienne[17] ; il remporte à cette occasion 21 points Elo, ce qui le fait passer de la 4e à la 2e place au classement mondial ; au 1er août, son classement Elo bondit de 2798 à 2819 points, un record pour un joueur français (premier Français dépassant la barre symbolique des 2 800 points Elo) ; il devient de ce fait l'un des concurrent direct du numéro 1 mondial, le Norvégien Magnus Carlsen[2],[18],[19],[20] et entre dans le club très fermé des joueurs à plus de 2 800 points Elo, atteignant à cette date le 7e meilleur classement Elo de tous les temps[21].

Vainqueur de la coupe Sinquefield[modifier | modifier le code]

En août 2017, Maxime Vachier-Lagrave sort vainqueur de la coupe Sinquefield face à plusieurs joueurs de l'élite mondiale, tels que Levon Aronian, Fabiano Caruana, Wesley So, Hikaru Nakamura et le champion du monde Magnus Carlsen[22].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Le répertoire d'ouvertures de Vachier-Lagrave inclut 1. e4 avec les blancs et, avec les noirs, la Sicilienne Najdorf contre 1. e4 et la défense Grünfeld contre 1. d4. Il lui arrive cependant de changer de défense : il a par exemple utilisé la défense Philidor lors du premier tour de la Coupe du monde d'échecs 2009.

MVL a un style de jeu assez tactique, recherchant surtout à obtenir des positions dynamiques. Il n'hésite pas pour cela à sacrifier des pions pour l'initiative ou pour libérer son jeu, en particulier lorsqu'il joue la Grünfeld avec les Noirs. Il est également reconnu pour sa maitrise des finales.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions de jeunes[modifier | modifier le code]

Maxime Vachier-Lagrave en 2008.
Année Faits notables
1997 Champion de France des moins de 8 ans (à six ans)
1999 Champion de France des moins de 10 ans (à huit ans)
2000 Champion de France des moins de 12 ans (à neuf ans)
Médaille de bronze au championnat du monde des moins de 10 ans.
(Cap d'Agde) Match des prodiges contre David Howell : 5,5-2,5
2001 Médaille de bronze au championnat du monde des moins de 12 ans.
2002 Champion de France des moins de 16 ans (à onze ans)
2003 Vice champion de France des moins de 18 ans (à douze ans)
Vice-champion du monde des moins de 14 ans (victoire de S. Jyhalka).
2004 Champion de France junior (moins de 20 ans) à treize ans et demi.
2005 Sixième du Lausanne Young Masters (+1, −4, =1)
Grand maître international à moins de 15 ans.
Troisième du championnat du monde des moins de 16 ans (victoire de Lenderman)
2006 Vainqueur du septième Lausanne Young Masters (bat en finale Wang Yue)
2009 Champion du monde junior (vainqueur au départage devant S. Jyhalka)
2010 Deuxième place aux classements mondiaux juniors de janvier et mars 2010[23].

Tournois classiques[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Maxime Vachier-Lagrave en 2008.
Année Résultats notables
2002 Vainqueur du 50e tournoi international APSAP de Paris (6,5 / 8)[24]
2e-4e du tournoi international de maîtres de Clichy : 5,5 / 9[25]
2003 2e du premier tournoi du NAO Paris (5,5 / 9)[26]
3e-6e du championnat de France accession à Aix-les-Bains[27] : 8 / 11
5e-7e du troisième tournoi du NAO Paris (4 / 9)[28]
2004 1er-7e du championnat de Paris (troisième au départage[29])
Vainqueur du 4e tournoi du NAO Paris (6 / 9, ex æquo avec Alberto David)[30]
2005 Deuxième de l'open de grands maîtres d'Evry (7,5 / 9, derrière Fedortchouk : 8/9)[31]
(troisième norme de grand maître international à 14 ans et 4 mois)
Troisième de l'open international de Nantes[32]
Troisième du championnat de France d'échecs à Chartres (victoire de Lautier)
2006 5e-11e à l'Open Aeroflot de Moscou (sixième au départage, victoire de Jobava).
Cinquième du championnat de France à Besançon (6 / 11)
Participation à l'olympiade d'échecs de 2006 (6 / 10, la France finit septième)
2007 2e-5e du tournoi B de Wijk aan Zee (victoire de Eljanov)
Vainqueur de l'open international de Paris et champion de Paris
(au départage devant Tregoubov et Fressinet)
Champion de France à 16 ans à Aix-les-Bains (après départage contre Tkachiev)
2008 Vainqueur de l'open international de Paris et champion de Paris
(au départage devant Alberto David)
Vainqueur du VIe Mémorial Gyorgy Marx à Paks (six joueurs) : 7 / 10 (+4 =6)
Vice-champion de France (battu au départage par Bacrot)
Septième du championnat de l'Union européenne à Liverpool
2009 6e-7e du tournoi de Saint-Sébastien (Donostia) : 4,5 / 9
Vainqueur du tournoi de grands maîtres du Festival de Bienne,
devant Aleksandr Morozevitch et Vassili Ivantchouk.
Vice-champion de France (victoire de Tkachiev)

Années 2010[modifier | modifier le code]

Maxime Vachier-Lagrave face à l'ancien champion du monde Viswanathan Anand lors du mémorial Alekhine 2013.
Vachier-Lagrave vainqueur à Dortmund en 2016.
Année Résultats notables
2010 7e-19e de l'open Aeroflot (victoire de Lê Quang Liêm)
1er-3e du festival d'échecs de Bienne (battu par Caruana lors des départages)
Vainqueur du tournoi de Hoogeveen (devant Chirov, Giri et Tiviakov)
2011 5e-6e du tournoi de Wijk aan Zee (victoire de Nakamura)
Troisième du festival de Bienne (victoire de Carlsen)
Deuxième titre de champion de France à Caen
2012 4e-12e de l'open de maîtres de Bienne (7,5 / 11)
Troisième titre de champion de France (titre partagé) à Pau
Vainqueur de la SPICE Cup à Saint-Louis (6 / 10, +2 =8)[33]
1er-2e de l'open d'Al-Aïn : 7 / 9 (ex æquo avec Romain Édouard)[34]
2013 1er-4e du festival d'échecs de Gibraltar (battu par Short lors des départages).
4e-8e du Mémorial Alekhine à Paris (huitième au départage)
Vainqueur du tournoi de grands maîtres du Festival de Bienne (après départages)
Demi-finaliste de la Coupe du monde d'échecs 2013 (éliminé par Kramnik)
Médaille d'argent par équipe au championnat d'Europe par équipe
2014 4e-9e du festival de Gibraltar (quatrième au départage)
Vainqueur du tournoi de grands maîtres du Festival de Bienne
4e-5e de la Coupe Sinquefield à Saint-Louis (4 / 10)
4e-7e du Grand Prix FIDE de Tachkent (victoire de Andreïkine)
2015 2e-5e du tournoi de Wijk aan Zee (victoire de Carlsen)
Quatrième victoire au tournoi de grands maîtres du Festival de Bienne
2e-5e ex æquo de la coupe Sinquefield à Saint-Louis (quatrième au départage)
Quart-de-finaliste de la Coupe du monde d'échecs 2015 à Bakou (éliminé par Giri)
Médaille d'argent individuelle au champ. d'Europe par équipe (6 / 9 au 1er éch.)
1er-3e du tournoi Chess Classic de Londres (troisième au départage)
Quatrième du classement général du Grand Chess Tour 2015
2016 Deuxième du festival de Gibraltar après un départage contre Nakamura
3e-5e du tournoi Norway Chess de Stavanger (victoire de Carlsen)
Vainqueur du tournoi de Dortmund
Deuxième place aux classements mondiaux d'août et septembre 2016
(Bienne) Vainqueur du match classique contre Svidler (3 à 1, +2 =2)
6e-7e de la Coupe Sinquefield à Saint-Louis (4,5 / 9)
Septième du classement général du Grand Chess Tour 2016
2017 4e-9e du festival de Gibraltar (quatrième au départage)
1er-3e du Grand Prix FIDE de Charjah (ex æquo avec Grichtchouk et Mamedyarov)
4e-6e du tournoi Grenke de Baden-Baden et Karlsruhe (victoire de Aronian)
3e-9e du Grand Prix FIDE de Moscou (victoire de Ding Liren)
2e-3e du tournoi de Dortmund (troisième au départage, victoire de Wojtaszek)
Vainqueur de la Coupe Sinquefield
Deuxième place au classement mondial de septembre 2017
Demi-finaliste de la Coupe du monde d'échecs 2017 (éliminé par Aronian)
Sixième du classement général du Grand Prix FIDE 2017
3e-5e du tournoi Chess Classic de Londres (victoire de Caruana)
Deuxième du classement général du Grand Chess Tour 2017

Compétitions blitz et rapides[modifier | modifier le code]

Vachier-Lagrave au championnat du monde de blitz de Berlin en 2015.
Vachier-Lagrave (à gauche, aux côtés de Vladimir Kramnik et Aleksandr Grichtchouk), deuxième du championnat du monde de blitz de 2015 à Berlin.
Année Faits notables
2008 Cap d'Agde : 3e-4e du tournoi préliminaire (groupe A)
Éliminé par Nakamura en quart de finale
2009 Match rapide France-Arménie : 4,5 / 8
2010 Match des générations contre Cebalo à Porto-Vecchio (15 min + 3s) : 2-0[35]
Champion d'Europe de blitz à Varsovie[36]
2011 Vainqueur des Sportaccord World Mind Games de Pékin en blitz avec 12 / 15,
devant Aleksandr Grichtchouk (10,5/15), et Shakhriyar Mamedyarov (10/15).
Deuxième du tournoi à l'aveugle derrière Zoltan Almasi[37].
Vainqueur de l'open de blitz de Quenza[38]
2012 Vainqueur du 1er Grand Prix des Pyramides de Port-Marly : bat A. Fier en finale[39]
Champion d'Europe de blitz à Varsovie[40]
Deuxième du championnat d'Europe de parties rapides
Corsica Masters : battu en demi-finale par Étienne Bacrot
2013 Vainqueur du 2e Grand Prix des Pyramides de Port-Marly : 8 / 9[41]
Vainqueur des Internationaux de Paris-Île-de-France de blitz[42] (12/13, devant Bacrot)
Troisième des World Mind Games de Pékin en blitz (victoire de Kariakine)[43]
2014 Vainqueur des Internationaux d'Île-de-France de blitz[44] (8,5 / 9)
Vainqueur des Internationaux d'Île-de-France de parties rapides[45] (8,5 / 9)
Vainqueur de l'open Casanova de Venaco[46] (10 min + 3s)
2015 Vainqueur du tournoi préliminaire en blitz à Stavanger (tournoi Norway Chess)
Tournoi rapide de León : battu en finale par Wei Yi (1,5 - 2,5)[47]
Vainqueur de l'open de blitz de Quenza[48]
Deuxième du championnat du monde de blitz à Berlin
2016 Quart de finale de la blitz battle :
vainqueur du match contre Caruana (online, blitz + bullet) : 15,5 - 9,5[49]
battu en demi-finale par Nakamura[50]
Stavanger (tournoi Norway Chess) : 3e-4e du tournoi préliminaire en blitz
Troisième du tournoi de Paris (Grand Chess Tour, tournoi rapide et blitz)
Vainqueur de l'open de blitz de Ciamannacce (au départage devant Naroditsky)[51]
Vainqueur du match rapide contre Svidler (Masters Challenge) à Bienne (2,5-1,5)
Vainqueur du tournoi exhibition de Bienne en blitz (bat Svidler en départage)[52]
Vainqueur du Corsica Masters (rapide) à Bastia, bat Anand en finale (1,5-0,5)
Sixième du championnat du monde de blitz de Doha
2017 Stavanger (tournoi Norway Chess) : 4e-5e du tournoi préliminaire en blitz
1er-2e du tournoi de Paris (Grand Chess Tour, tournoi rapide et blitz)
(deuxième après un match de départage contre Carlsen)
Vainqueur du tournoi de blitz (13 / 18) et 4e-5e du tournoi rapide (11 / 18)
Troisième du tournoi de Louvain (Grand Chess Tour, tournoi rapide et blitz)

Une partie remarquable : Morozevitch – Vachier-Lagrave, 2009[modifier | modifier le code]

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Tour noire sur case blanche a8
Tour blanche sur case noire d8
Cavalier noir sur case noire f8
Roi noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire h8
Fou noir sur case blanche b7
Pion noir sur case noire g7
Pion noir sur case blanche a6
Cavalier blanc sur case blanche c6
Pion blanc sur case blanche g6
Pion noir sur case noire h6
Fou noir sur case noire c5
Pion noir sur case noire e5
Pion noir sur case noire b4
Reine blanche sur case blanche e4
Pion blanc sur case noire h4
Pion blanc sur case blanche f3
Fou blanc sur case blanche h3
Reine noire sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case blanche c2
Roi blanc sur case noire c1
Tour blanche sur case blanche h1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position après 25…Fb7.

Dans cette partie, jouée le lors du tournoi de grand maîtres du festival de Bienne, Maxime a les noirs contre le grand maître russe Aleksandr Morozevitch[53].

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.f3 e6 7.Fe3 b5 8.Dd2 Cbd7 9.g4 h6 10.0-0-0 b4 11.Cce2 Dc7 12.h4 d5 13.Cf4 e5 14.Cfe6

Ce sacrifice thématique donne aux blancs une très forte attaque.

14…fxe6 15.Cxe6 Da5 16.exd5 Dxa2 17.Dd3 Rf7 18.g5 Cxd5 19.Fh3 Cxe3 20.Cd8+ Re7 21.Cc6+ Rf7 22.g6+ Rg8 23.Dxe3 Fc5 24.De4 Cf8 25.Td8 Fb7 (diagramme)

Ici, Morozevitch pouvait gagner par 26.Txf8+! avec l'idée de continuer par 27.Dxe5, menaçant Fe6+ et mat à suivre.

26.Txa8? Fxa8 27.h5 Th7!!

Un coup extraordinaire : Maxime, qui a absolument besoin de dégager une case pour son roi, résout le problème en mettant sa tour en prise. De son côté, Morozevitch a mieux à faire que la prendre, ce qui réactiverait le cavalier en f8. La tour va donc rester sur cette case, sous la menace du pion g6, pendant vingt-quatre coups.

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Cavalier noir sur case noire f8
Roi noir sur case noire h8
Reine blanche sur case blanche f7
Pion noir sur case noire g7
Tour noire sur case blanche h7
Pion blanc sur case blanche g6
Pion noir sur case noire h6
Fou noir sur case noire c5
Pion noir sur case noire e5
Pion blanc sur case blanche h5
Roi blanc sur case blanche e4
Fou blanc sur case blanche g4
Pion blanc sur case blanche b3
Pion blanc sur case blanche f3
Reine noire sur case noire a1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position après 45…Fxc5.

28.Te1 Fxc6 29.Dxc6 Fd4 30.Rd2 Dxb2 31.Dc4+ Rh8 32.Rd3 a5 33.Dc8

Ce coup menace Dxf8. Les noirs ne peuvent pas défendre par Rg8 car suit Fe6+.

33… Da3+ 34.Re4 b3

Cette avancée du pion b participe au contre-jeu noir à l'aile dame, mais surtout dégage la diagonale a3-f8, ce qui permet à la dame de protéger le cavalier.

35.cxb3 a4 36.Tb1 Db4 37.Dc4 Db7+ 38.Dd5 Db4 39.Dc4 Dd2 40.Fg4?

Ce dernier coup blanc, nécessaire pour atteindre le contrôle de temps, est une sérieuse erreur. Il fallait finalement prendre la tour, avec 40.gxh7, qui aurait évité le coup suivant.

40… a3 41.Df7 Dc2+ 42.Rd5 Dc5+ 43.Re4 a2 44.Tc1 a1D 45.Txc5 Fxc5 (diagramme)

Cet échange de dames atypique a coûté une tour aux blancs. La position de la tour h7 et celle du cavalier f8, complètement dominé par les pions et le fou blancs, permettent aux blancs de continuer malgré leur déficit de matériel.

46.Dd5 De1+ 47.Rd3 Dd1+ 48.Rc4 Dxd5+ 49.Rxd5 Fa3 50.Ff5 Rg8 51.Rxe5 Th8

Enfin, la tour est libérée. Il reste maintenant à trouver comment l'utiliser pour gagner la partie.

52.Rd5 Ch7!

La libération passe par le sacrifice d'une autre pièce, le cavalier cette fois, sur cette même case h7. À noter que Cxg6 se heurte à Fxg6 suivi de Re6, et les noirs sont complètement bloqués.

a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Roi blanc sur case blanche c8
Fou blanc sur case blanche e8
Pion blanc sur case blanche h7
Tour noire sur case noire b6
Roi noir sur case noire d6
Pion blanc sur case blanche g6
Pion noir sur case noire h6
Fou noir sur case noire e5
Pion blanc sur case blanche h5
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Position finale après 76…Rd6.

53.gxh7+ Rf7

54.Fg6+

Les blancs continuent dans l'idée de bloquer la position, mais grâce à la précision de leurs derniers coups, les noirs parviennent à extirper leurs pièces.

54…Rf6 55.f4 Fc1 56.f5 Fd2 57.Rd6 Fe1 58.Rd7 Fb4 59.Rc7 Re5 60.Rd7 Fa3 61.Rc6 Rd4 62.Rc7 Rc3 63.Rd7 Rb4 64.Rd6 Rxb3+

Maintenant que ce pion est capturé, l'objectif des noirs est d'obliger le roi blanc à se placer dans une position défavorable.

65.Rd5 Fb2 66.Rd6 Ff6 67.Rc5 Rc3 68.Rd6 Rd4 69.Rc6 Td8 70.Rb6 Rd5 71.Rc7 Rc5 72.Ff7 g5 73.fxg6 Td6

Le fou f6 empêche la promotion des pions blancs, la tour peut donc pleinement entrer en jeu.

74.Fe8 Fe5 75.Rb7 Tb6+ 76.Rc8 Rd6 (diagramme) 0-1

Les blancs abandonnent car ils n'ont aucune défense contre Re7 suivi de Tb8 mat.

Cette partie a été largement commentée dans le monde échiquéen, recevant divers superlatifs[54]. Selon Peter Doggers[55], auteur de livres sur les échecs et éditeur du site internet spécialisé Chessvibes[56], elle « peut être considérée comme la meilleure partie de la décennie »[57].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Maxime Vachier-Lagrave, Joueur d'échecs, Fayard, coll. « Documents », , 252 p. (ISBN 978-2-213-70706-8)[59]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Classement mondial août 2016
  2. a, b et c (en) « August 2016 ratings: Monster Maxime reaches 2819 FIDE!  », Albert Silver, Chessbase.com, 1er août 2016.
  3. Classement mondial septembre 2017
  4. C'est par exemple par ses initiales qu'il est désigné en couverture du numéro 636 d'Europe Échecs d'octobre 2013 : « MVL à 1 marche des candidats ! »
  5. (en) « Biel: MVL clinches, Wojtaszek second », Alejandro Ramirez, Chessbase.com, 25 juillet 2014.
  6. a et b Alvin Koualef, « Maxime Vachier-Lagrave, la bosse du mat » sur Libération, 18 juin 2015
  7. Palmarès jeunes, site de la fédération française (PDF)
  8. (en) « GM Maxime Vachier-Lagrave », sur chessdom.com, .
  9. « Ronde 11 du National » sur europe-echecs
  10. Résultats du championnat du monde d'échecs junior 2009
  11. (pl) Résultat final sur le site officiel.
  12. (pl) Résultat final sur le site officiel.
  13. Site internet officiel du Championnat d'Europe par équipes de Varsovie consulté le 18 novembre 2013
  14. Fiche de Vachier-Lagrave sur olimpbase.org
  15. Résultats de Vachier-Lagrave aux championnats d'Europe sur olimpbase.org
  16. (en) « Hikaru Nakamura wins Grand Chess Tour Paris », Johannes Fischer, Chessbase.com, 12 juin 2016.
  17. (en) « Biel: Vachier-Lagrave wins match against Svidler », Klaus Besenthal, Chessbase.com, 29 juillet 2016.
  18. « Maxime Vachier-Lagrave devient le N° 2 mondial aux échecs », sur blogs.mediapart.fr (consulté le 20 juillet 2016)
  19. « 44e tournoi de Dortmund », sur Europe Échecs.com (consulté le 20 juillet 2016)
  20. Nadir Bounzou, « Maxime Vachier-Lagrave tutoie les étoiles », sur Idf-echecs.com (consulté le 24 juillet 2016)
  21. « Elo FIDE août 2016 », Europe-Échecs.com, 31 juillet 2016, (consulté le 1er août 2016).
  22. Coupe Sinquefield 2017 sur europe-echecs.com.
  23. Classements mondiaux de Maxime Vachier-Lagrave sur le site de la FIDE.
  24. APSAP 2002 sur le site de la FIDE.
  25. Clichy 2002 sur le site de la FIDE.
  26. twic 433, février 2003.
  27. Accession France 2003 sur le site de la FIDE.
  28. twic 477, décembre 2003.
  29. Championnat de Paris 2004 sur idf-echecs.com.
  30. twic 529, décembre 2004.
  31. Archive Evry 2005 sur evry-grandroque.com.
  32. Nantes 2006 Maxime Vachier-Lagrave termine 1er-3e avec 6 points sur 7 et troisième au départage.
  33. twic sur theweekinchess.com.
  34. Al-Aïn 2012 sur chess-results.com.
  35. Match contre Cebalo en 2010.
  36. Championnat d'Europe de blitz 2010.
  37. « World Mind Games » sur europe-echecs
  38. Quenza 2011 sur chessandstrategy.com.
  39. Port-Marly 2012 sur echecs.asso.fr.
  40. Championnat d'Europe de blitz 2012.
  41. Port-Marly 2013 sur echecs.asso.fr.
  42. Internationaux Paris-IDF de blitz de 2013
  43. Pékin 2013
  44. Internationaux Paris-IDF de blitz de 2014
  45. Internationaux Paris-IDF rapides de 2014
  46. Casanova 2014.
  47. Leon 2015 sur theweekinchess.com.
  48. Quenza 2015 sur chessbase.com.
  49. online Blitz battle.
  50. Grandmaster blitz battle 2016 sur chess.com.
  51. (en)Ciamannacce 2016 sur chessbase.com.
  52. (en)Blitz Tournament sur bielchessfestival.ch.
  53. (en) La partie « Alexander Morozevich vs Maxime Vachier-Lagrave », Chessgames.com (consulté le 27 juin 2015).
  54. (en) « Biel 2009: Vachier Lagrave and Ivanchuk lead », Chessbase.com, 29 juillet 2009 (consulté le 27 juin 2015).
  55. http://www.chessvibes.com/?q=peterdoggers
  56. http://www.chessvibes.com/
  57. (en) « Ivanchuk and Vachier-Lagrave win in spectacular 8th round in Biel », sur Chessvibes.com (consulté le 26 novembre 2009)
  58. (en) « "Le Tournoi", French movie on chess coming soon », Albert Silver, sur le site en.chessbase.com - consulté le 22 février 2015.
  59. Joueur d'échecs sur capakaspa.info.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des 10 premiers mondiaux au
Rang Nom Fédération Classement Elo Parties
jouées
Né en
1 Magnus Carlsen Drapeau de la Norvège Norvège 2 827 9 1990
2 Maxime Vachier-Lagrave Drapeau de la France France 2 804 9 1990
3 Vladimir Kramnik Drapeau de la Russie Russie 2 803 0 1975
4 Levon Aronian Drapeau de l'Arménie Arménie 2 802 9 1982
5 Fabiano Caruana Drapeau des États-Unis États-Unis 2 799 9 1992
6 Shakhriyar Mamedyarov Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2 797 0 1985
7 Viswanathan Anand Drapeau de l'Inde Inde 2 794 9 1969
8 Wesley So Drapeau des États-Unis États-Unis 2 792 9 1993
9 Aleksandr Grichtchouk Drapeau de la Russie Russie 2 788 4 1983
10 Hikaru Nakamura Drapeau des États-Unis États-Unis 2 781 9 1987

Source : (en) Top100 Hommes, septembre 2017 sur fide.com.