Alcyone (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alcyone
illustration de Alcyone (bateau)
À son port d'attache de Caen en 2011.

Type Turbo-voilier monocat
Fonction Navire océanographique expérimental
Gréement Turbovoile
Histoire
Commanditaire Commandant Cousteau
Architecte André Mauric
Chantier naval ACRP du grand port maritime de La Rochelle
Fabrication Aluminium
Lancement Avril 1985[1]
Statut En service
Équipage
Commandant Commandant Cousteau
Caractéristiques techniques
Longueur 31 m[1]
Maître-bau 9 m
Déplacement 76 tonnes[1]
Hauteur de mât 10,2 m
Voilure 21 m²
Propulsion 2 turbovoiles et 2 moteurs Diesel de 200 ch
Vitesse 6 à 7 nœuds (vents de 14 nœuds) [1]
Carrière
Pavillon France
Port d'attache Caen
IMO 8412833
Protection Bateau d'intérêt patrimonial

L’Alcyone est un navire océanographique à turbovoile expérimental, lancé en 1985 par le commandant Cousteau, utilisé avec sa Calypso, et nommé d’après Alcyone de la mythologie grecque, qui selon Ovide était la fille du maître des vents Éole.

Histoire[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

À son port d'attache de Caen en 2009.

Ce navire expérimental de 31 m pour 12 hommes d'équipage est entièrement équipé pour l'exploration océanographique. Il est conçu par l'architecte naval André Mauric[2] avec une coque de type hybride mono-catamaran (monocat) en aluminium soudé, et une propulsion innovante à base d'énergie éolienne de type mixte turbovoile et moteur Diesel[3].

Les 2 turbovoiles de Cousteau, Lucien Malavard et Bertrand Charrier[4], utilisent le concept innovant d'effet Magnus, permettant jusqu’à 35% d'économie de carburant diesel, avec 10,2 m de haut et 1,35 × 2,05 m de section elliptique, soit une surface « exposée » de 21 m2[1].

Le navire est construit par les « Ateliers et Chantiers de La Rochelle-Pallice » (ACRP) du grand port maritime de La Rochelle, son port d'attache à l'origine, où il est mis à l'eau en avril 1985. Un second projet plus important de bateau océanographique expérimental à turbovoile Calypso II, de 66 m de long pour 36 passagers, dont 15 membres d'équipage, est arrêté en 1997, à la suite de la disparition du commandant.

Carrière[modifier | modifier le code]

L'Alcyone réalise avec succès son voyage transatlantique inaugural en 1985, entre La Rochelle et le port de New York, en 3 semaines, avant de réaliser de nombreuses missions avec l'équipe Cousteau sur toutes les mers du globe[5],[6]...

Il est restauré du 30 mai 2008 au 20 février 2009 par les chantiers Piriou de Concarneau, puis amarré à son nouveau port d'attache de Caen, où il est entretenu avec beaucoup de soin par une équipe de bénévoles[7], et pour préparer entre autres une expédition en Méditerranée avec la National Geographic Society[7] de mai à ...

Autres navires de Cousteau[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Source : Quid
  2. « Alcyone », sur www.mauric.ecagroup.com (consulté en )
  3. « L'Alcyone », sur www.passioncalypso.com (consulté en )
  4. « Turbovoile », sur fr.cousteau.org (consulté en )
  5. « Alcyone », sur fr.cousteau.org (consulté en )
  6. [vidéo] La Collection COUSTEAU - Alcyone, fille du vent (1985) sur YouTube
  7. a et b « Navires Cousteau - Alcyone - Calypso II - Bateau », sur cousteau.org (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]