Fosse océanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La fosse sous-marine de Porto Rico est la fosse la plus profonde de l'océan Atlantique avec 8 605 mètres.

Une fosse océanique ou fosse sous-marine est une dépression sous-marine profonde, plus ou moins longue et étroite, présente dans les zones de subduction. Ces zones, caractéristiques des marges actives ou des rides médio-océaniques, sont engendrées par la collision ou l'expansion de plaques tectoniques.

Origine[modifier | modifier le code]

Il existe au moins deux processus créant des fosses océaniques :

  • la divergence de deux plaques océaniques au niveau d'une dorsale, on trouve dans ce cas deux types de fosses, les fosses le long des failles transformantes perpendiculaire à la ride et le rift océanique ou encore « fossé d'effondrement » que l'on trouve au niveau de la ride elle-même ;
  • la convergence d'une plaque océanique avec une plaque continentale ou une autre plaque océanique ; la fosse est alors créée par la plongée d’une des deux plaques sous l’autre plaque. Il s'agit d'une « fosse de subduction ».

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les fosses sous-marines font souvent plusieurs milliers de kilomètres de long pour une profondeur allant de 6 000 à 11 034 mètres. La fosse des Mariannes, située le long de l’archipel des îles Mariannes dans le Pacifique, est la fosse sous-marine la plus profonde, avec 11 034 mètres mesurés actuellement.

Principales fosses sous-marines[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de fosses océaniques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]