Nombre d'Ursell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le nombre d'Ursell est une quantité sans dimension introduite par Fritz Ursell en 1953[1] pour mesurer la non-linéarité d'une onde de Stokes. En fait cette quantité est déjà présente dans l'article original écrit par George Gabriel Stokes sur le sujet en 1847[2].

Nombre d'Ursell[modifier | modifier le code]

Ce nombre apparaît dans les ondes de Stokes de grande longueur d'onde λ devant la profondeur h du milieu liquide

où H est la hauteur de l'onde.

Cette quantité représente, à une constante multiplicative près, le rapport des amplitudes au second et au premier ordre du développement en série de Fourier de la solution[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. F. Ursell, « The Long-Wave Paradox in the Theory of Gravity Waves », Proceedings of the Cambridge Philosophical Society, vol. 49, no 4,‎ , p. 685–694
  2. (en) G. G. Stokes, « On the Theory of Oscillatory Waves », Transactions of the Cambridge Philosophical Society, vol. 8,‎ , p. 441–455 (lire en ligne)
  3. (en) Gerald B. Whitham, Linear and Nonlinear Waves, John Wiley & Sons, (ISBN 978-0-4713-5942-5, lire en ligne)