Îles Similan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Îles Similan
หมู่เกาะสิมิลัน (th)
Image illustrative de l’article Îles Similan
Géographie
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Localisation Mer d'Andaman
Coordonnées 8° 39′ 09″ N, 97° 38′ 27″ E
Administration
Province Province de Phang Nga
Autres informations
Géolocalisation sur la carte : Thaïlande
(Voir situation sur carte : Thaïlande)
Îles Similan
Îles Similan
Îles en Thaïlande

Les îles Similan (en thaï : หมู่เกาะสิมิลัน ; API : mùː kɔ̀ʔ si.mi.lan) est un archipel de la mer d'Andaman dans la province de Phang Nga, dans le sud de la Thaïlande. Il était à l'origine composé de neuf îles et compte aujourd'hui onze îles : Ko Tachai, Ko Bon, Ko Bangu, Ko Similan, Ko Payu, Ko Hin Pousar, Ko Ha, Ko Miang, Ko Payan, Ko Payang et Ko Huyong.

C'est un parc national marin thaïlandais (อุทยานแห่งชาติหมู่เกาะสิมิลัน[1]) depuis 1982, ouvert au public de novembre à mai et fermé le reste de l'année. Sa superficie totale est de 140 km² et inclut 26 km² d'îles[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Dans le sud de la Thaïlande, en particulier les îles Similan, la température varie de 21°C pendant la saison froide à 34°C pendant la saison chaude. La température de l'eau de la mer d'Andaman est comprise entre 27°C et 31°C.

Le sud de la Thaïlande est marqué par les moussons du nord-est et du sud-ouest.

De mai à octobre, c'est la saison des pluies avec la mousson du sud-ouest : pluies et vents forts s'abattent sur la mer d'Andaman.

De décembre à mars, il y a très peu de pluie. Mars et avril sont les mois les plus chaud : c'est la saison chaude. La mer d'Andaman est alors calme et l'eau est claire.

Topographie des îles Similan[modifier | modifier le code]

Les îles de cet archipel sont de petites îles granitiques aux plages de sable blanc et à la végétation tropicale entourées de superbes récifs coralliens.

Archipel des îles Similan (coordonnées 07, 12 et 15)

Ko Tachai[modifier | modifier le code]

Ko Tachai (เกาะตาชัย) appelée aussi île n°11. Cette île, détruite par le tourisme de masse et le réchauffement climatique, est totalement fermée depuis 2016 afin que son écosystème marin puisse se reconstituer[3].

Île de Tachai

Ko Bon[modifier | modifier le code]

Ko Bon (เกาะบอน) ou île n°10

Ko Bangu[modifier | modifier le code]

Île de Bangu

Ko Bangu (เกาะบางู) ou île n°9 (เกาะเก้า) mesure au maximum d'Ouest en Est 1,3 km et 900 m du Nord au Sud. Son sommet culmine a environ 90 m. Sa superficie est de 70,2 ha (0,7 km2).

Ko Similan[modifier | modifier le code]

Panorama de l'île de Similan avec vue sur la baie de Ao Kueak (อ่าวเกือก).

Ko Similan (เกาะสิมิลัน) appelé aussi île n°8 (เกาะแปด) est la plus grande des îles de l'archipel.

Elle mesure au maximum du Nord au Sud 4,5 km et 1,6 km d'Ouest en Est. Sa superficie est de 382,89 ha (3,8 km2).

Les touristes peuvent débarquer sur cette île déserte, se promener et admirer la baie de sable blanc de Ao Kueak (อ่าวเกือก).

Ko Payu[modifier | modifier le code]

Ko Payu (เกาะปายู) ou île n°6 (เกาะหก) a 700m de large et 1,3 km de long. Son sommet culmine à 116 m. Son aire est de 45,7 ha (environ 0,5 km2). Cette petite île n'a pas de plage.

Ko Hin Pousar[modifier | modifier le code]

Ko Hin Pousar (เกาะหินปูซาร์) nommée aussi île n°7 (เกาะเจ็ด) a au maximum 400 m de large et 300 m de long. Son point culminant est à 36 m de hauteur. Son aire est de 7,16 ha (soit un peu moins de 0,1 km2).

Ko Ha[modifier | modifier le code]

Ko Ha (เกาะห้า), c'est-à-dire l'île n°5, est minuscule. Elle ne mesure pas plus de 200 m. Son aire est de 1,95 ha.

Ko Miang[modifier | modifier le code]

Ko Miang (เกาะเมียง) ou île n°4 (เกาะสี่) a 2 km de long et 1,2 km de large. Son sommet culmine à 128 m. Sa superficie est de 70,8 ha (0,7 km2).

Les touristes peuvent débarquer sur cette île et se promener sur sa grande plage (หาดใหญ่) de sable blanc et sa petite plage (หาดเล็ก) de l'autre côté de l'île. Il y a un restaurant et un magasin de location de bateau.

Ko Payan[modifier | modifier le code]

Ko Payan (เกาะปาหยัน) ou île n°3 (เกาะสาม) est une toute petite île qui mesure au maximum 400 m de large et 300 m de long. Sa surface est de 4,32 ha.

Ko Payang[modifier | modifier le code]

Ko Payang (เกาะปายัง) appelée île n°2 (เกาะสอง) mesure 2 km de long et 500 m de large. Elle est presque plate, son altitude maximum est de 10 m. Sa surface est de 73,1 ha (0,7 km2).

Ko Huyong[modifier | modifier le code]

Ko Huyong (เกาะหูยง), l'île n°1 (เกาะหนึ่ง), est interdite aux touristes car c'est un lieu de ponte des tortues vertes. Elle mesure 1,8 km de long et 700 m de large. Sa surface est de 88,2 ha (presque 1 km2).

Flore[modifier | modifier le code]

Dans les forêts de plage et de bord de mer poussent le badamier, le badamier de l'Inde, le takamaka et le rare arbre manilkara littoralis. On trouve aussi l'hibiscus tiliaceus, le capparis microcantha, le pandanus tectorius, le palaquium obovatum, le wrightia, l'arbre à orchidées bauhinia saccocalyx, des palmiers dont des palmiers grimpants calameae etc.

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc national marin de l'archipel des îles Similan recense des centaines d'espèce remarquables[4].

Dans les îles, il y a une biodiversité terrestre très limitée :

Mais, autour des îles, dans la mer, il y a une très grande biodiversité qui attire les plongeurs de toute la planète.

Faune marine[modifier | modifier le code]

Le fond de la mer d'Andaman autour des îles Similan nous fait admirer une très grande biodiversité de coraux durs (plus de 200 espèces différentes) tels les coraux bulles et les acropora, des coraux durs ou mous tels les alcyonacea et les gorgones (appelées aussi coraux cornés) et des coraux mous comme les nephtheidae  ; des anémones de mer, des éponges dont des éponges en tonneau et des ascidies .

On voit aussi des coquillages porcelaine, des mollusques berthella, des comatules, des coussins de belle-mère, des étoiles de mer, des oursins-diadème de l'Indo-Pacifique et oursins tortues[7] ; des vers sapins de Noël ; des crevettes ; des crabes xanthidae et des crabes porcelaine ; des seiches sepia pharaonis ; des pieuvres ...

Il y a aussi plus de 100 espèces de poissons, poissons très abondants :


Il y a de plus quelques mammifères marins : des fausses orques (ou faux épaulards)[14], des grands dauphins et des grands dauphins de l'océan Indien[15],[16].

Il est aussi possible d'admirer quatre espèces de tortue marine : tortue verte (ou tortue franche), tortue luth[17], tortue imbriquée et tortue olivâtre.

Tortue verte (tortue franche)

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'archipel des Similan est accessible en bateau à partir de l'embarcadère de Thap Lamu à Khao Lak[18].

En 2017, il y a eu 912 000 visiteurs dans ce parc marin[18] ; et certains jours, il y avait plus de 7 000 visiteurs par jour.

En 2019, il y a eu 676 793 visiteurs (25 950 thaïlandais et 647 203 étrangers).

En 2020 et 2021, à cause de l'épidémie de Covid-19 et des fermetures de frontières qui en résultent, la fréquentation touristique du parc national de l'archipel des Similan chute : en 2020, 422 307 visiteurs (19 899 thaïlandais et 402 408 étrangers) ; et au premier semestre 2021, seulement 107 522 visiteurs, principalement des citoyens thaïs (99 885 thaïlandais et seulement 10 637 étrangers)[19].

Aujourd'hui, afin de mieux préserver ce riche patrimoine naturel, le nombre de visiteurs quotidiens est limité à 3 325 et le parc national des îles Similan est interdit aux touristes pendant la saison des pluies du 15 mai au 15 octobre.

La meilleure période pour faire de la plongée et admirer les poissons est de novembre-décembre à avril, quand la mer d'Andaman est calme : la visibilité est alors de 5 à 30 m de profondeur.

La meilleure période pour observer les grands poissons pélagiques venant du large, tels les requins-baleines, les raies manta, les barracudas, les thons et les carangues ..., c'est pendant la saison chaude en mars et avril[20].

Menaces[modifier | modifier le code]

La principale menace pour la biodiversité de ce parc national, c'est le réchauffement climatique : entre 1998 et 2010, 90 % des coraux des îles Similan et des îles Surin ont blanchi puis sont morts[21].

Autre menace non négligeable : le tourisme de masse. Afin de réduire les pollutions et nuisances générées par les touristes, l'accès du parc national est interdit de mai à octobre et le nombre de visiteurs quotidiens en période d'ouverture est limité à 3 325 visiteurs par jour.

On peut aussi ajouter les menaces de pollutions industrielles et domestiques, la surpêche ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (th) « อุทยานแห่งชาติหมู่เกาะสิมิลัน (Mu Ko Similan) », sur park.dnp.go.th (consulté le )
  2. (th) « สิมิลันหรือเกาะเก้า สวรรค์แห่งอันดามัน : คอลัมน์รู้ไปโม้ด », sur khaosod.co.th, Khaosod,‎
  3. (en) Pattarawadee Saengmanee (photogr. Thon Thamrongnawasat), « Nature bounces back », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  4. (en) « Wildlife in Similan Islands », sur thainationalparks.com (consulté le )
  5. (en) Department of National Park, Wildlife and Plant Conservation, National Parks in Thailand, , 296 p. (ISBN 978-616-316-240-3, lire en ligne), Mu Ko Similan National Park pages 259 et 260
  6. (en) National Park Office et National Park, Wildlife and Plant Conservation Department, National Parks in Thailand, , 280 p. (ISBN 974-286-087-4, lire en ligne), Mu Ko Similan National Park pages 244 et 245
  7. (en) The Nation, « Rare helmet urchins found on Similan Islands for the first time », sur nationthailand.com, The Nation (Thailand),
  8. (th) « พบปลาผีเสื้อลายส้ม ครั้งแรกในประเทศไทย ที่เกาะสิมิลัน เชื่อผลดีจากปะการังฟื้นตัว », sur khaosod.co.th, Khaosod,‎
  9. (th) « หมู่เกาะสิมิลัน เร่งพิสูจน์กระเบนไฟฟ้า ไม่เคยพบในน่านน้ำไทย ปล่อยไฟแรงถึงตาย », sur khaosod.co.th, Khaosod,‎
  10. (th) « นักเที่ยวแห่ชม'ฉลามลายเสือ-กระเบนราหู'โผล่หมู่เกาะสิมิลัน », sur thairath.co.th, Thai Rath,‎
  11. (en) The Nation, « Rare giant ray spotted in Phang Nga », sur nationthailand.com, The Nation (Thailand),
  12. (en) Pornchai Sereemongkonpol, « Forces of nature », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  13. (th) The Standard Team, « สิมิลันฟื้นแล้ว! ทีมสำรวจพบฉลามเสือดาว 2 ตัวและสัตว์ทะเลหายากในรอบ 5 ปี คาดเป็นผลจากมาตรการคุมนักท่องเที่ยว », sur thestandard.co, The Standard (Thailand),‎
  14. (en) The Nation, « 20 false killer whales sighted in Phang Nga province », sur nationthailand.com, The Nation (Thailand),
  15. (en) Wansiri Phothiphan, « Back in play, 30 dolphins greet visitors to Similan Islands », sur nationthailand.com, The Nation (Thailand),
  16. (en) The Nation, « Bottelnose dolphins found near Similan Island », sur nationalthailand.com, The Nation (Thailand),
  17. (en) Adis Israngkura et Kanjana Yasen, « The futur is not mass tourism », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  18. a et b (en) Apinya Widatayotin, « Parks officials refuse to budge over Similan quota », Bangkok Post, sur bangkokpost.com,
  19. (th) « 3 ปี Top 3 อุทยานแห่งชาติ รายได้หด ธรรมชาติฟื้น ต้องลุ้นเปิดประเทศ », sur thairath.co.th, Thai Rath,‎
  20. Jack Jackson (trad. Ariel Fuchs et Aurélie Tronchet), Les plus beaux sites de plongée autour du monde, Arthaud, , 168 p. (ISBN 978-2-0812-4064-3), Indo-pacifique : Thaïlande : Parc national de Koh Similan. Parc national de Koh Surin pages 105 à 109
  21. (en) « About Similan Islands National Park », sur thainationalparks.com (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :