Île Longue (îles Kerguelen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île Longue.
Île Longue
Carte de localisation de l'île Longue.
Carte de localisation de l'île Longue.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Kerguelen
Localisation golfe du Morbihan (océan Indien)
Coordonnées 49° 32′ 00″ S, 69° 54′ 00″ E
Superficie 35 km2
Point culminant Pic d'Antoine (270 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Territoire d'outre-mer Terres australes et antarctiques françaises
District Archipel des Kerguelen
Démographie
Population Aucun habitant
Plus grande ville Port-Bizet
Autres informations
Fuseau horaire UTC+05:00

Géolocalisation sur la carte : Kerguelen

(Voir situation sur carte : Kerguelen)
Île Longue
Île Longue
Îles en France

L'île Longue est une île française de l'océan Indien située aux îles Kerguelen au fond du golfe du Morbihan. Elle mesure environ dix-sept kilomètres de long pour deux de large.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est visitée par le baron Pierre Decouz le . Ce dernier dit de l'île « qu'elle peut bien contenir 2 000 bêtes tout de suite et jusque 3 000 au maximum. L'île est assez bonne en herbes comme l'acaena et le chou de Kerguelen. L'île dispose de six lacs assez grands, une maison de berger et la ferme sera bien au milieu de l'île dans le col, faisant face au Royal Sound. Par la suite, on fera bien d'enclore tous les sommets où il n'y a pas beaucoup de gazons ça sera plus commode pour rassembler les moutons. Diviser l'île Longue en deux champs la pointe nord pour l'été et sud pour l'hiver ».

Depuis 1950, l'île abrite un élevage extensif de près de 3 500 moutons de race Bizet du Cantal qui sert à l'alimentation de la base de Port-aux-Français. Le cheptel est divisé en deux secteurs : environ 1 800 béliers dont la fonction est la tonte de plantes fourragères introduites en 1955 et de 1 000 à 1 500 bêtes destinées à l'alimentation humaine.

Il existe un campement permanent à Port-Bizet, qui a également pour fonction d'être une station sismologique.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pierre Jullien, « David Grangette, le berger des Kerguelen », Le Monde,‎ (résumé).