Port-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Port-Martin
Coordonnées 66° 49′ 00″ sud, 141° 24′ 00″ est
Pays Terre Adélie Drapeau de la France France
Création 1950
Activités base détruite

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Port-Martin

Port-Martin est la première base scientifique française établie au cap Margerie (en) sur la Terre Adélie en Antarctique. Elle est fondée par André-Franck Liotard, sous l'impulsion des expéditions polaires de Paul-Émile Victor, le soit 110 ans jour pour jour après la découverte par Jules Dumont d'Urville de la terre Adélie. Elle a été détruite à la suite d'un incendie accidentel survenu le 23 janvier 1952 vers 3h00 du matin[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la base a été donné en l'honneur de l'explorateur polaire Jacques-André Martin, décédé d'une crise cardiaque à bord d'un bateau au large de l'Afrique du Sud, non loin de Durban en 1949[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Port-Martin a accueilli une population de onze personnes dirigée par André-Franck Liotard lors de l'hiver 1950 et dix-sept en 1951. Elle permettait d'étudier des domaines scientifiques aussi variés que la sismologie, la météorologie, la glaciologie.

Les vestiges sont classés comme monument historique de l'Antarctique.

La base de Port-Martin a été remplacée en 1956 par la base Dumont d'Urville située à 62 kilomètres à l'ouest.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Barré, Blizzard Terre Adélie 1951, Ouest-France, page 282
  2. « Le récit de l'expédition en Terre Adélie de 1951. », sur lefigaro.fr, (consulté le 30 décembre 2018).