Évolution territoriale de l'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article est une chronologie de l'évolution territoriale de l'Italie, listant les modifications intérieures et extérieures de la géographie politique de ce pays, depuis sa formation jusqu'à l'époque contemporaine.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Unification[modifier | modifier le code]

La péninsule italienne en 1843 :

Après la fin de l'Empire romain d'Occident à la fin du Ve siècle, la péninsule italienne ne connait pas d'unité véritable avant le XIXe siècle. En 1815, après le congrès de Vienne, la région est divisée en plusieurs États plus ou moins indépendants :

La première moitié du XIXe siècle voit monter l'idée d'unification des États italiens. Entre 1848 et 1849, menée par différents mouvements révolutionnaires, une première tentative échoue. À partir de 1859, le processus d'unification est mené par la maison de Savoie et se conclut par l'annexion de Rome en 1870.

25 mai 1826 : partition de la république de Cospaia entre le grand-duché de Toscane et les États pontificaux.
14 novembre 1829 
annexion du duché de Massa et Carrare par le duché de Modène.
17 décembre 1847 
annexion du duché de Lucques par le grand-duché de Toscane.
12 janvier 1848 
révolution indépendantiste sicilienne, création d'un État indépendant qui survit environ seize mois.
22 mars 1848 
proclamation d'indépendance de la république de Saint-Marc, autour de Venise.
9 février 1849 
proclamation de la République romaine dans les États pontificaux après la fuite du pape Pie IX.
15 mai 1849 
l'armée des Bourbons reprend le contrôle total de la Sicile.
4 juillet 1849 
fin de la République romaine à la suite d'une expédition française ; les États pontificaux sont rétablis.
27 août 1849 
fin de la république de Saint-Marc.
8 décembre 1849 
division du royaume d'Illyrie entre les duchés de Carniole et de Carinthie, et le Littoral autrichien
11 novembre 1859 
Traité de Zurich, à la suite de la Campagne d'Italie gagnée le 12 juillet par l'armée franco-piémontaise contre celle de l'empire d'Autriche. Celui-ci cède à la France la Lombardie qui la cède aussitôt au royaume de Sardaigne. L'Autriche conserve la Vénétie.
8 décembre 1859 
proclamation des Provinces-Unies d'Italie centrale, réunissant les duchés de Parme et Modène, le grand-duché de Toscane et les Légations papales.
22 mars 1860 
annexion des Provinces-Unies d'Italie centrale par le royaume de Sardaigne.
24 mars 1860 
traité de Turin. La Savoie et le comté de Nice sont annexés par la France.
21 octobre 1860 
le territoire du royaume des Deux-Siciles est annexé par le royaume de Sardaigne après plébiscite.
17 décembre 1860 
annexion des Marches et de l'Ombrie par le royaume de Sardaigne à la suite d'un plébiscite tenu le 4 novembre.

Royaume d'Italie[modifier | modifier le code]

Carte du royaume d'Italie en 1870, après l'annexion des États pontificaux.
18 février 1861 
Proclamation du royaume d'Italie, réalisant en partie l'unité italienne. Turin est capitale.
4 février 1865 
Florence devient capitale du royaume d'Italie.
12 octobre 1866 
Traité de Vienne. L'Empire d'Autriche cède les restes du Royaume lombardo-vénitien au Royaume d'Italie.
2 octobre 1870 
Annexion des derniers territoires des États pontificaux.
3 février 1871 
Rome devient capitale du royaume.
1885 
L'Italie occupe et annexe le port de Massaoua, en Érythrée, ainsi qu'une zone de la corne de l'Afrique qui deviendra plus tard la Somalie italienne.
2 mai 1889 
Traité de Wouchalé. L'Éthiopie cède formellement l'Érythrée à l'Italie.
7 septembre 1901 
L'Italie obtient une concession dans la ville chinoise de Tianjin.
18 octobre 1912 
Traité de Lausanne. L'Empire ottoman cède à l'Italie les provinces de Tripolitaine, Cyrénaïque et Dodécanèse.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Carte d'Italie en 1924, après l'annexion de l'État libre de Fiume.
10 septembre 1919 
Traité de Saint-Germain-en-Laye. L'Italie reçoit des régions de l'Istrie et du Haut-Adige, la ville de Trieste et plusieurs îles de la côte de Dalmatie, zones précédemment sous souveraineté de l'Autriche-Hongrie.
16 mars 1924 
Annexion de l'État libre de Fiume.
7 juin 1929 
Accords du Latran, définissant l'indépendance et les limites du Vatican.
7 avril 1939 
Invasion italienne de l'Albanie
Extension maximale de l'Italie en 1943.
1939 - 1945 
Seconde Guerre mondiale. Jusqu'en 1943, l'Italie occupe tout ou partie des territoires suivants (sans forcément les intégrer de façon formelle au royaume) :
23 septembre 1943 
Création de la République sociale italienne dans le nord du pays après l'invasion alliée.
25 avril 1945 
Dissolution de la République sociale italienne.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Limites actuelles du territoire de l'Italie
10 février 1947 
Traité de Paris. L'Italie revient à ses frontières d'avant-guerre et cède en outre :
15 septembre 1947 
Création du Territoire libre de Trieste, territoire neutre regroupant une partie de l'Istrie et la région de Trieste.
26 octobre 1954 
Partition du Territoire libre de Trieste. La partie nord revient à l'Italie, la partie sud à la Yougoslavie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]