Article soupçonné de non pertinence. Cliquez pour suivre ou participer au débat.

Provinces-Unies d'Italie centrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (mai 2016).
Motif : l'utilisateur qui a apposé ce bandeau n'a pas précisé le motif de la pose.
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La pertinence du contenu de cet article est remise en cause (8 juin 2012).

Considérez le contenu de cet article avec précaution. Discutez-en ou améliorez-le !

image illustrant l’histoire image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Provinces-Unies d'Italie centrale
Province Unite del Centroitalia italien

18591860

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation des Provinces-Unies d'Italie centrale.

Informations générales
Statut État satellite du Royaume de Sardaigne
Capitale Non-spécifiée
Gouverneur général
Carlo Boncompagni

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Provinces-Unies d'Italie centrale (également connues sous le nom de « Union de l'Italie centrale », « Confédération de l'Italie centrale » ou « gouvernement général de l'Italie centrale »), étaient un État satellite du Royaume de Sardaigne, fondé en 1859. Il s'agit du regroupement des anciens grand-duché de Toscane, duché de Parme, duché de Modène et les Légations, après que leurs monarques ont été évincés par des révoltes populaires[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En août 1859, les régimes pro-sardes de Toscane, Parme, Modène et les Légations du Pape, s'unissent[2]. Le , Eugène-Emmanuel de Savoie-Carignan est élu en tant que régent. Cependant, le roi Victor-Emmanuel II refuse d'entériner l'élection et désigne Carlo Boncompagni au poste de gouverneur général de l'Italie centrale, qui était responsable des affaires militaires et diplomatiques des États.

Le , Parme, Modène et les Légations du Pape sont incorporés dans les provinces de l'Émilie[3]. Après les plébiscites de mars 1860 l'État est officiellement annexé par le royaume de Sardaigne le . En échange de la reconnaissance française de cette annexion, la Savoie et Nice sont cédés à la France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Roman Question, consulté le 24 avril 2012
  2. UNITED PROVINCES OF CENTRAL ITALY, consulté le 24 avril 2012
  3. States and Regents of the World - DUCHIES OF MODENA AND REGGIO, consulté le 24 avril 2012

Articles connexes[modifier | modifier le code]