Élie G. Humbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Élie G. Humbert
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Élie Georges Humbert (né en 1925 et mort en 1990), enseignant à l'université de Paris VII, est un psychanalyste, membre de la S.F.P.A. - A.I.P.A., fondateur et rédacteur en chef des Cahiers Jungiens de psychanalyse[1], ancien président de la Société française de psychologie analytique.

Il a rencontré Carl Gustav Jung en 1957, quatre ans avant la mort de ce dernier, et avec lequel il a travaillé jusqu'en 1960[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élie Humbert appartenait à l’ordre des Carmes déchaussés, lorsqu’un questionnement sur sa vocation le conduisit, en 1957, à Zürich. Il y travailla avec Jung, déjà âgé, jusqu’en 1960, ainsi qu’avec Marie-Louise von Franz.

De retour à Paris, Élie Humbert débuta une pratique analytique et fut amené à quitter son ordre au terme d’un engagement qui aura duré une dizaine d’années.

Il participa, en 1974, au lancement des Cahiers de psychologie jungienne (futurs Cahiers jungiens de psychanalyse), dont il fut le premier rédacteur en chef.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Elie Humbert, L'Homme aux prises avec l'inconscient, Paris, Albin Michel, (ISBN 978-2-226-07497-3)
  • Élie Humbert (préf. Christian Gaillard), Jung, Paris, Hachette, (ISBN 978-2-012-79201-2)
  • Élie Humbert, La dimension d'aimer : six conférences, 1983-85, Paris, Cahiers jungiens de psychanalyse, (ISBN 978-2-950-82670-1)
  • Anne Fraisse, La fontaine de feu : enseignement et initiation avec Elie G. Humbert, Paris, A. Michel, (ISBN 978-2-226-07493-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cahiers Jungiens de Psychanalyse - Bulletin du Groupe d’Études C. G. Jung de Paris », sur Cahiers Jungiens de Psychanalyse (consulté le 19 avril 2015)
  2. « Elie Humbert et la question du sens - C. G. Jung France », sur www.cgjungfrance.com (consulté le 19 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]