Élections législatives de 2022 dans l'Allier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Élections législatives de 2022 dans l'Allier
3 sièges de députés à l'Assemblée nationale
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Population 335 975
Inscrits au 1er tour 250 510
Votants au 1er tour 127 588
50,93 % en diminution 0,5

Votes exprimés au 1er tour 123 950
Votes blancs au 1er tour 2 505
Votes nuls au 1er tour 1 133
Inscrits au 2d tour 250 522
Votants au 2d tour 118 399
47,26 % en augmentation 0,1

Votes exprimés au 2d tour 103 063
Votes blancs au 2d tour 10 410
Votes nuls au 2d tour 4 926
French coalition Nupes.svg Nouvelle Union populaire écologique et sociale
Voix au 1er tour 30 034
24,23 %
en diminution 1,3
Voix au 2e tour 37 808
36,68 %
Députés élus 1 en stagnation
French party LREM.svg Ensemble
La République en marche
Voix au 1er tour 24 649
19,89 %
en diminution 9,9
Voix au 2e tour 29 843
28,96 %
Députés élus 0 en diminution 2
French party RN.svg Rassemblement national
Voix au 1er tour 24 304
19,61 %
en augmentation 8,5
Voix au 2e tour 16 116
15,64 %
Députés élus 1 en augmentation 1
French coalition UDC.svg Union de la droite et du centre
Les Républicains
Voix au 1er tour 19 538
15,76 %
en diminution 5,2
Voix au 2e tour 19 296
18,96 %
Députés élus 1 en augmentation 1
Députés sortants par circonscriptions
Carte

Les élections législatives françaises de 2022 se dérouleront les et . Dans l'Allier, trois députés sont à élire dans le cadre de trois circonscriptions.

Contexte[modifier | modifier le code]

Résultats de l'élection présidentielle de 2022 par circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats des principaux candidats de l'élection présidentielle par circonscription
Circonscription 1er tour[1] 2d tour[2]
Macron Le Pen Mélenchon Macron Le Pen
1re 26,62 % 27,30 % 16,27 % 52,44 % 47,56 %
2e 25,02 % 27,53 % 18,62 % 50,93 % 49,07 %
3e 28,55 % 26,32 % 15,20 % 53,64 % 46,36 %

Système électoral[modifier | modifier le code]

Les élections législatives ont lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans des circonscriptions uninominales[3].

Est élu au premier tour le candidat qui réunit la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal au quart (25 %) des électeurs inscrits dans la circonscription[4]. Si aucun des candidats ne satisfait ces conditions, un second tour est organisé entre les candidats ayant réuni un nombre de voix au moins égal à un huitième des inscrits (12,5 %) ; les deux candidats arrivés en tête du 1er tour se maintiennent néanmoins par défaut si un seul ou aucun d'entre eux n'a atteint ce seuil[5]. Au second tour, le candidat arrivé en tête est déclaré élu.

Le seuil de qualification basé sur un pourcentage du total des inscrits et non des suffrages exprimés rend plus difficile l'accès au second tour lorsque l'abstention est élevée. Le système permet en revanche l'accès au second tour de plus de deux candidats si plusieurs d'entre eux franchissent le seuil de 12,5 % des inscrits. Les candidats en lice au second tour peuvent ainsi être trois, un cas de figure appelé « triangulaire ». Les seconds tours où s'affrontent quatre candidats, appelés « quadrangulaire », sont également possibles, mais beaucoup plus rares[3].

Partis et nuances[modifier | modifier le code]

Les résultats des élections sont publiées en France par le ministère de l'Intérieur, qui classe les partis en leur attribuant des nuances politiques. Ces dernières sont décidées par les préfets, qui les attribuent indifféremment de l'étiquette politique déclarée par les candidats, qui peut être celle d'un parti ou une candidature sans étiquette[6].

En 2022, seuls les coalitions Ensemble (ENS) et Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUP), ainsi que le Parti radical de gauche (RDG), l'Union des démocrates et indépendants (UDI), Les Républicains (LR), le Rassemblement national (RN) et Reconquête (REC) se voient attribués des nuances propres[7],[8],[9].

Tous les autres partis se voient attribués l'une ou l'autre des nuances suivantes : DXG (divers extrême gauche), DVG (divers gauche), ECO (écologiste), REG (régionaliste), DVC (divers centre), DVD (divers droite), DSV (droite souverainiste) et DXD (divers extrême droite). Des partis comme Debout la France ou Lutte ouvrière ne disposent ainsi pas de nuances propres, et leurs résultats nationaux ne sont pas publiés séparément par le ministère, car mélangés avec d'autres partis (respectivement dans les nuances DSV et DXG)[10]. Certains partis voient même leur résultats divisés entre plusieurs nuances, tel le Parti pirate dont les candidats sont répartis entre nuances « divers » et « régionaliste »[11].

Résultats[modifier | modifier le code]

Élus[modifier | modifier le code]

Circonscription Député sortant Parti Député élu ou réélu Parti
1re Jean-Paul Dufrègne * PCF Yannick Monnet PCF
2e Laurence Vanceunebrock LREM Jorys Bovet RN
3e Bénédicte Peyrol LREM Nicolas Ray LR
* député sortant ne se représentant pas en 2022

Résultats à l'échelle du département[modifier | modifier le code]

Résultats à l'échelle du département[12],[13]
Parti et coalition Premier tour Second tour Total
Sièges
+/-
Voix % Sièges Voix % Sièges
Parti communiste français (PCF) 13 578 10,95 0 21 832 21,18 1 1 en stagnation
La France insoumise (LFI) 8 719 7,03 0 15 976 15,50 0 0 en stagnation
Parti socialiste (PS) 7 737 6,24 0 0 en stagnation
Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) 30 034 24,23 0 37 808 36,68 1 1 en stagnation
La République en marche (LREM) 24 649 19,89 0 29 843 28,96 0 0 en diminution 2
Ensemble (ENS)
Rassemblement national (RN) 24 304 19,61 0 16 116 15,64 1 1 en augmentation 1
Les Républicains (LR) 19 538 15,76 0 19 296 18,72 1 1 en augmentation 1
Union de la droite et du centre (UDC)
Reconquête (REC) 5 463 4,41 0 0 Nv
Parti radical de gauche (PRG) 2 584 2,08 0 0
Parti animaliste (PA) 1 480 1,19 0 0
Lutte ouvrière (LO) 1 457 1,18 0 0
Tous unis pour le vivant 1 059 0,85 0 0
Le Mouvement de la ruralité (LMR) 936 0,76 0 0
Les Patriotes (LP) 594 0,48 0 0 Nv
Union pour la France (UPF)
Parti pirate (PP) 137 0,11 0 0
Sans étiquette (SE) 11 715 9,45 0 0
Suffrages exprimés 123 950 97,15 103 063 87,05
Votes blancs 2 505 1,96 10 410 8,79
Votes nuls 1 133 0,89 4 926 4,16
Total 127 588 100 0 118 399 100 3 3 en stagnation
Abstentions 122 922 49,07 132 123 52,74
Inscrits/Participation 250 510 50,93 250 522 47,26
Résultats par nuances du Ministère de l'intérieur[12]
Nuance[9]
Premier tour Second tour Total
Sièges
+/-
Voix % Sièges Voix % Sièges
Nouvelle Union populaire écologique et sociale NUP 30 034 24,23 0
Ensemble ![a] ENS 24 649 19,89 0
Rassemblement national RN 24 304 19,61 0
Les Républicains LR 19 538 15,76 0
Divers gauche[b] DVG 7 649 6,17 0 0 en stagnation
Reconquête REC 5 463 4,41 0 0 Nv
Divers centre[c] DVC 3 037 2,45 0 0 Nv
Parti radical de gauche RDG 2 584 2,08 0 0 en stagnation
Ecologistes[d] ECO 2 539 2,05 0 0 en stagnation
Divers extrême gauche[e] DXG 1 457 1,18 0 0 en stagnation
Droite souverainiste[f] DSV 1 034 0,83 0 0 en stagnation
Divers droite[g] DVD 936 0,76 0 0 en stagnation
Régionaliste[h] REG 722 0,58 0 0 en stagnation
Divers[i] DIV 4 0,00 0 0 en stagnation
Suffrages exprimés 123 950 97,15
Votes blancs 2 505 1,96
Votes nuls 1 133 0,89
Total 127 588 100 0 100 3 3 en stagnation
Abstentions 122 922 49,07
Inscrits/Participation 250 510 50,93

Résultats par circonscription[modifier | modifier le code]

Les candidats sont présentés par ordre décroissant des résultats au premier tour. En cas de victoire au second tour d'un candidat n'étant pas arrivé en tête au premier, ses résultats sont indiqués en gras.

Première circonscription[modifier | modifier le code]

Député sortant : Jean-Paul Dufrègne (Parti Communiste Français).

Résultats dans la 1er circonscription[14]
Candidat Parti et
coalition
Nuance Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Yannick Monnet[15],[16] PCF (NUPES) NUP 13 578 30,57 21 832 55,51
Michel Barbarin[17] LREM (ENS) ENS 8 634 19,44 17 496 44,49
Marie Cibert RN RN 8 615 19,40
Roger Litaudon LR (UDC) LR 5 476 12,33
Jean Mallot[18],[19] PS diss. DVG 3 463 7,80
Pierre de Nicolay REC REC 2 326 5,24
Fabien Malavaud[20] LMR DVD 936 2,11
Marion Sennepin PA ECO 779 1,75
Jean-Marc Collot[21] LO DXG 610 1,37
Votes valides 44 417 97,01 39 328 90,15
Votes blancs 952 2,08 2 809 6,44
Votes nuls 419 0,92 1 489 3,41
Total 45 788 100 43 626 100
Abstention 43 559 48,75 45 731 51,18
Inscrits / participation 89 347 51,25 89 357 48,82

Deuxième circonscription[modifier | modifier le code]

Députée sortante : Laurence Vanceunebrock (La République en Marche).

Résultats dans la 2e circonscription[22]
Candidat Parti et
coalition
Nuance Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Louise Héritier[23],[16] LFI (NUPES) NUP 8 719 21,84 15 976 49,78
Jorys Bovet[24] RN RN 7 642 19,14 16 116 50,22
Laurence Vanceunebrock[25] LREM (ENS) ENS 6 796 17,02
Jean-Jacques Kégelart[26] LR (UDC) LR 4 468 11,19
Bernard Pozzoli SE DVG 4 186 10,49
Sam Triki H diss. DVC 3 037 7,61
Axelle de Nicolay REC REC 1 557 3,90
Jean-Marie Guillaumin LT-LNÉ (TUPV) ECO 1 059 2,65
Marie-Claude Léguillon[27] PRG RDG 929 2,33
Philippe Chatel SE REG 585 1,47
Christophe Affraix SE DSV 440 1,10
Bernard Lebel LO DXG 365 0,91
Luc Thomas PP REG 137 0,34
Votes valides 39 920 96,94 32 092 82,51
Votes blancs 847 2,06 4 699 12,08
Votes nuls 413 1,00 2 105 5,41
Total 41 180 100 38 896 100
Abstention 39 790 49,14 42 075 51,96
Inscrits / participation 80 970 50,86 80 971 48,04

Troisième circonscription[modifier | modifier le code]

Députée sortante : Bénédicte Peyrol (La République en Marche).

Résultats dans la 3e circonscription[28]
Candidat Parti et
coalition
Nuance Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Nicolas Ray[29] LR (UDC) LR 9 594 24,22 19 296 60,98
Bénédicte Peyrol[25] LREM (ENS) ENS 9 219 23,27 12 347 39,02
Quentin Julien[24] RN RN 8 047 20,31
Elsa Denferd[24],[16] PS (NUPES) NUP 7 737 19,53
Isabelle Réchard PRG RDG 1 655 4,18
Sophie Lacour REC REC 1 580 3,99
Paul Duché PA ECO 701 1,77
Lydie Corbin[30] LP (UPF) DSV 594 1,50
Jean-Francois Rameau LO DXG 482 1,22
Yves-Marie Pendeliau SE DIV 4 0,01
Votes valides 39 613 97,52 31 643 88,20
Votes blancs 683 1,68 2 902 8,09
Votes nuls 324 0,80 1 332 3,71
Total 40 620 100 35 877 100
Abstention 39 570 49,35 44 317 55,26
Inscrits / participation 80 190 50,65 80 194 44,74

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La République en marche, MoDem, Horizons, Agir, Territoires de progrès, Fédération progressiste et autres formations appartenant à la confédération
  2. Autres candidats de sensibilité de gauche, y compris se déclarant sans étiquette
  3. Autres partis ou candidats centristes, y compris se déclarant sans étiquette
  4. Union des démocrates et des écologistes, Alliance écologiste indépendante, Rassemblement citoyen - Cap21, Parti animaliste, autres partis ou candidats écologistes. La nuance avait obtenu un siège en 2017, mais celui ci obtenu par EELV est regroupé dans la comparaison de la nuance NUPES.
  5. Nouveau Parti anticapitaliste, Lutte ouvrière, le Parti ouvrier indépendant, autres partis ou candidats d'extrême gauche sans affiliation partisane
  6. Debout la France, Les Patriotes, autres partis ou candidats de sensibilité souverainiste
  7. Les Centristes - Le Nouveau centre, Via, la voie du peuple, autres partis ou candidats de sensibilité de droite, y compris se déclarant sans étiquette
  8. Régionalistes, Régions et peuples solidaires, indépendantistes et autonomistes
  9. Autres candidats inclassables, y compris se déclarant sans étiquette

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Election présidentielle des 10 et 24 avril 2022 - Résultats du 1er tour », sur data.gouv.fr, .
  2. « Election présidentielle des 10 et 24 avril 2022 - Résultats du second tour », sur data.gouv.fr, .
  3. a et b Loic Farge, « Élections législatives 2022 : dates, partis, candidats, sondages », sur Vie pratique, (consulté le ).
  4. France. « Code électoral », art. L.126. (version en vigueur : 12 juillet 1986) [lire en ligne (page consultée le 8 juin 2017)].
  5. France. « Code électoral », art. L.162. (version en vigueur : 9 décembre 2003) [lire en ligne (page consultée le 8 juin 2017)].
  6. « Législatives 2022 : une circulaire pour l'attribution des nuances politiques aux candidats », sur vie-publique.fr (consulté le ).
  7. « Circulaire du 13 mai 2022 relative à l'attribution des nuances aux candidats aux élections législatives de 2022 », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le ).
  8. « Addentum à la circulaire du 13 mai 2022 relative à l'attribution des nuances aux candidats aux élections législatives de 2022 », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le ).
  9. a et b « Nuances de Candidats », sur www.resultats-elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Législatives 2022 : DVD, DSV, REG... que signifient les nuances politiques attribuées aux candidats ? », sur www.rtl.fr (consulté le ).
  11. « Comment « Le Monde » attribue les nuances politiques aux candidats pour les législatives 2022 », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  12. a et b « Les résultats en direct », sur www.elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).
  13. « Résultats des élections législatives 2022 de l'Allier », sur elections.bfmtv.com (consulté le )
  14. « Allier (03) - 1ère circonscription » Accès libre, sur Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  15. « Qui représentera le PCF aux législatives dans la circonscription de Moulins (Allier) ? », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  16. a b et c « Les candidats NUPES », sur Site officiel NUPES, (consulté le ).
  17. « Michel Barbarin investi par la majorité présidentielle sur la première circonscription de l'Allier », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  18. « Jean Mallot candidat PS dans la première circonscription de l'Allier », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  19. « Jean Mallot toujours candidat aux législatives dans l'Allier malgré l’accord LFI-PS », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  20. https://lmr-legislatives-2022.smartrezo.com/n31-france/blogs.html
  21. « Elections législatives 2022. Quels candidats pour les circonscriptions de l'Allier », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  22. « Allier (03) - 2ème circonscription » Accès libre, sur Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  23. « Louise Héritier sera la candidate de NUPES sur la deuxième circonscription de l'Allier », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  24. a b et c « Qui sont les candidats aux élections législatives dans votre circonscription : Ensemble !, Nupes, RN, LR ? », sur www.lemonde.fr, (consulté le ).
  25. a et b « Législatives - Des ministres et des têtes d'affiche parmi les 187 candidatures validées par la majorité présidentielle [Carte interactive]. », sur La Montagne, (consulté le )
  26. « Anne-Cécile Benoît-Gola (UDI), suppléante de Jean-Jacques Kégelart (LR) sur la circonscription de Montluçon (Allier) », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  27. « Marie-Claude Léguillon et Jean-François Guérut candidat aux législatives à Montluçon (Allier) pour le PRG », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  28. « Allier (03) - 3ème circonscription » Accès libre, sur Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  29. « Législatives 2022 : Nicolas Ray candidat LR-UDI dans la circonscription de Vichy (Allier) », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  30. Centre France, « Législatives 2022 - Lydie Corbin, candidate de la droite souverainiste dans la 3e circonscription de l'Allier », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )