Église Saint-Paul de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Paul.
Église Saint-Paul de Lyon
Image illustrative de l'article Église Saint-Paul de Lyon
Vue du chevet et de la coupole de l’église
Présentation
Culte Catholique
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Lyon
Style dominant Roman et Gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1996)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Lyon
Coordonnées 45° 46′ 01″ nord, 4° 49′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Église Saint-Paul de Lyon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Paul de Lyon

L’église Saint-Paul est l’une des plus anciennes églises de Lyon. C’est un édifice de style roman et gothique située dans le Vieux-Lyon, dans le quartier Saint-Paul. La tour-lanterne est classée monument historique depuis 1920, l’église dans sa globalité est classée monument historique depuis 1996.

Histoire et architecture[modifier | modifier le code]

Tour-lanterne de l’église Saint-Paul

Attestée dès le IXe siècle dans les documents transmis par l’évêque Leidrade à Charlemagne, l’église est ancienne. De cette période il ne subsiste aucun vestige. L’édification des parties romanes, que l’on peut encore observer de nos jours, débute dans la seconde moitié du XIIe siècle et est entièrement achevée au XIIIe siècle. Le portail Saint-Laurent, la tour-lanterne et les sculptures romanes, comme les modillons et les métopes, sont caractéristiques de cette époque. Au XVe – XVIe siècle, le monument est modifié par l’adjonction d’éléments gothiques (reconstruction du clocher-porche, chapelles latérales, etc.). Au XVIIe siècle, un portail dorique est élevé.

Saint-Paul et Saint-Laurent au XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, l’architecte Decrénice est chargé de l’agrandissement de l’abside principale.

Église Saint-Paul au XIXe siècle

Au XIXe, après les dégâts dus à la Révolution et au manque d’entretien, d’importants travaux de restaurations sont entrepris par Claude-Anthelme Benoît dans les années 1840 puis par ses fils et petit-fils. La flèche en pierre détruite en 1817 n’est remplacée par une nouvelle en bois qu’en 1875. La dernière phase de restauration du XIXe siècle date des années 1898-1904. Elle permit de restaurer l’intérieur de l’église et de le débarrasser du plâtre qui recouvrait l’église depuis le XVIIIe siècle. C'est à ce moment que disparurent les statues des Quatre Évangélistes, sculptées par Jean-François Legendre-Héral en 1830. La dernière restauration de l’ensemble de l’édifice date de 2002.

La paroisse Saint-Paul aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Tympan néo-gothique représentant la conversion de saint Paul sur le chemin de Damas.

Les prêtres de la communauté de l'Emmanuel participent à l’animation de la paroisse.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hervé Chopin, « Une église à travers les âges : l'ancienne collégiale Saint-Paul de Lyon », dans Collectif, Quartier Saint-Paul. Lyon, Lyon, 2002, p. 83-103.
  • Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Saint-Paul de Lyon-5ème-arrondissement », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [> lire en ligne], version du 11 janvier 2012, consultée le 11 novembre 2014.
  • Nicolas Reveyron, Chantiers lyonnais du Moyen Age (Saint-Jean, Saint-Nizier, Saint-Paul) : Archéologie et histoire de l’art, ALPARA, Lyon, DARA no 28, 2005. (lire en ligne) Libre accès