Église Saint-Charles de Serin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Charles
de Serin
Image illustrative de l’article Église Saint-Charles de Serin
Saint-Charles de Serin vers 1900.
Présentation
Culte Catholique romaine
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Lyon
Début de la construction 1874
Fin des travaux 1882
Architecte Louis Bresson
Style dominant Roman
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Ville Lyon
Coordonnées 45° 46′ 30″ nord, 4° 48′ 45″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Charles de Serin
Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon
(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Église Saint-Charles de Serin
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Église Saint-Charles de Serin

L'église Saint-Charles de Serin est une église située dans le 4e arrondissement de Lyon, place de Serin.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église, construite de 1874 à 1882 par l’architecte Louis Bresson et consacrée en 1883[1] est détruite puis rebâtie après la construction du tunnel de la Croix-Rousse en 1952 par l'architecte Louis Mortamet en béton armé[2].

Première église[modifier | modifier le code]

La première église Saint-Charles a été construire par l'architecte Louis-Antoine-Maurice Bresson puis consacrée par le cardinal Caverot en 1883[3]. L'ouverture du tunnel de la Croix-Rousse nécessite sa destruction en 1951[4].

De style roman, elle a remplacé une église provisoire sur un terrain donné par la famille Soulier[3].

Elle comportait deux chapelles, celle de la Sainte Vierge (à gauche du chœur) et celle dédiée à Saint-Joseph (à droite). Le chœur lui-même était éclairé par trois vitraux à doubles registres. Dans le transept se trouvaient deux immenses verrière à trois compartiments, contenant chacune seize médaillons[5].

Nouvelle église[modifier | modifier le code]

Église Saint-Charles de Serin.jpg

La construction de la nouvelle église, collaboration de l'architecte Louis Mortamet et de l'ingénieur Rérolle, commence en . Elle s'ouvre en [4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des églises et chapelles de Lyon sur Google Livres
  2. « Église Saint-Charles de Serin », sur lyon-france.com (consulté le 2 mai 2014)
  3. a et b Martin 1909, p. 398.
  4. a et b « Église paroissiale Saint-Charles de Serin », sur La Région Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le 4 mars 2017).
  5. Martin 1909, p. 399.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maryannick Chalabi et Violaine Savereux-Courtin, Églises XXe du diocèse de Lyon, Lyon, Lieux Dits, , 352 p. (ISBN 978-2-36219-183-1), p. 172-175.
  • J.-B. Martin, Histoire des églises et chapelles de Lyon, t. II, Lyon, H. Lardanchet,

Articles connexes[modifier | modifier le code]