Édouard Marie Heckel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édouard Marie Heckel
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Abréviation en botanique
HeckelVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Édouard Marie Heckel est un botaniste et un médecin français, né le à Toulon et mort le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin de marine, Édouard Heckel entre à 16 ans comme étudiant en pharmacie à l'école de médecine navale de Toulon. Pharmacien de la marine, il est affecté aux Antilles où il est contaminé par la fièvre jaune ; il est un des rares survivants. Il étudie la flore tropicale dans le superbe jardin botanique de Saint-Pierre de la Martinique. Il est ensuite nommé à la Nouvelle-Calédonie et en profite pour visiter l'Australie, les îles de la Sonde, Java, Ceylan et l'Indochine. De retour en France, il acquiert les diplômes de docteur en médecine et docteur ès science. Il enseigne à l'école de pharmacie de Montpellier puis à la faculté des sciences de Grenoble et enfin, en 1877, à la faculté et à l'école de médecine de Marseille où il s'établit définitivement. Il est nommé le titulaire de la chaire de botanique en remplacement de Derbès, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite, le .

Noix de Kola
planche de Heckel

À partir de 1885, Heckel s'oriente vers l'étude des plantes tropicales médicinales ou industrielles telles que les oléagineux. En 1893 il fonde l'Institut colonial et le Musée colonial de Marseille dont les locaux sont au 63 du boulevard des Dames. Appuyé par son ami Jules Charles-Roux qu'il avait connu sur les bancs de la faculté des sciences, il crée un enseignement de pathologie tropicale à l'école de médecine.

Dès 1901 il lance l'idée de la création d'une première exposition française exclusivement consacrée aux colonies. Ce projet est soutenu par Jules Charles-Roux qui en est le commissaire général et Heckel son adjoint. L'exposition qui se tient au Parc Chanot à Marseille a un grand succès de son ouverture le à sa fermeture le .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Heckel est le correspondant de l'Académie des sciences et de l'Académie de médecine. Il est membre de la Société de géographie de Marseille, membre de l'Académie de Marseille et commandeur de la Légion d'honneur[1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Une voie de Marseille porte son nom : l'avenue du Docteur-Heckel.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Aillaud, « Édouard Heckel, un savant organisateur de la botanique appliquée à l'Exposition coloniale de 1906 », Provence Historique, t. 43, no 172,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • G. Aillaud, Y.Georgelin et H.Tachoire, Marseille, 2600 ans de découvertes scientifiques, III – Découvreurs et découvertes, Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 2002, p. 248-260, (ISBN 2-85399-504-6).
  • Académie de Marseille, Dictionnaire des marseillais, Édisud, Marseille, 2001, p. 78-79, (ISBN 2-7449-0254-3).
  • Paul Masson (sous la direction de), Encyclopédie départementale des Bouches-du-Rhône, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, tome XI, p. 261-262, 1913.
  • Adrien Blés, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Ed. Jeanne Laffitte, Marseille, 1989, p. 184-185, (ISBN 2-86276-195-8).
  • Isabelle Aillaud, Dominique Boudet, Roland Caty, Sylvie Clair, Jules Charles-Roux, le grand marseillais de Paris, Marines éditions, Rennes, 2004, (ISBN 2-915379-06-8).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Édouard Heckel, Les plantes médicinales et toxiques de la Guyane française : catalogue raisonné et alphabétique, Mâcon, Protat frères, , 160 p. (lire en ligne), p. 112.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Heckel est l’abréviation botanique standard de Édouard Marie Heckel.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI