Économie du Honduras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Honduras
Indicateurs économiques
Monnaie Lempira (HNL)
Statistiques

L'économie du Honduras est surtout axée sur l'agriculture, qui comptait pour 22 % de son produit intérieur brut en 1999. Le Honduras a été le pays le plus pauvre de l'Amérique latine jusque dans les années 1960, quand le tremblement de terre de 1972 à Managua et les deux guerres qui ont suivi ont fait du Nicaragua le pays le plus pauvre.

En 2005, le pays avait la moitié de sa population en dessous du seuil de pauvreté et environ 30 % de chômeurs. Les salaires restent bloqués alors que le lempira n'a cessé de dégringoler, en diminuant sa valeur par 10 face au dollar. La malnutrition frapperait un tiers de la population.

Dans un autre ordre d'idées, le Honduras est une économie extrêmement ouverte. Les États-Unis sont son premier partenaire commercial, ce qui lui donne un accès privilégié au marché américain.

En 2012, le Canada a signé un accord de libre-échange avec le Honduras. À la suite de cela, des entreprises canadiennes minières ont été blâmées pour les problèmes de santé dont souffrent les autochtones du Honduras.

À l'heure actuelle, le Honduras décroche la première place du classement des pays présentant les taux d'homicides les plus élevés. Ce mauvais score peut être mis en parallèle avec le crime organisé et le trafic de drogue très présents dans ce pays.