Économie de la Jamaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jamaïque
Indicateurs économiques
Image illustrative de l’article Économie de la Jamaïque
Ocho Rios, l'une des principales villes touristique de la Jamaïque.

Monnaie Dollar Jamaïcain

1 USD = 123,82 JMD (15 avril 2018)[1]

Année fiscale 1 Avril - 31 Mars
Organisations internationales CARICOM, OMC
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) en augmentation 14,9 milliards de US$ (2017)
Produit intérieur brut en PPA en augmentation 26,2 milliards de US$ (2017)
Rang pour le PIB en PPA total : 141e[2]
par tête : 142e[2]
Croissance du PIB en augmentation 1,7 %
PIB par habitant en PPA en augmentation 9,200 US$ (2017)
PIB par secteur agriculture : 7,5 %
industrie : 21,3 %
services : 71,2 % (2017)
Inflation (IPC) 3,4 % (2017)
Pop. sous le seuil de pauvreté 19,9 % (2012)[3]
Indice de développement humain (IDH) en stagnation 0,73[4] (2015)
Population active 1,325 million (2017)
Taux de chômage Decrease Positive.svg 12,2 % (2017)
Salaire moyen 428 US$ (2012)[5]
Commerce extérieur
Exportations en diminution 1,123 milliards de US$ (2017)
Biens exportés aluminium, bauxite, sucre, rhum, café, ignames, boissons, produits chimiques, vêtements, minéraux combustibles.
Principaux clients 2016 :

Drapeau des États-Unis États-Unis 40,8 %
Drapeau du Canada Canada 11,9 %
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 10,2 %
Drapeau de la Russie Russie 5,8 %
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4,1 %

Importations Increase Negative.svg 4,197 milliards de US$ (2017)
Biens importés nourriture et autre biens de consommation, fournitures industrielles, combustibles, pièces et accessoire de biens de production, machines et matériel de transport, matériaux de construction.
Principaux fournisseurs 2016 :

Drapeau des États-Unis États-Unis 39 %
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 7,2 %
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 6,4 %
Drapeau du Japon Japon 6,2 %
Drapeau du Mexique Mexique 4,1 %

Finances publiques
Dette publique Decrease Positive.svg 117,8 % du PIB (2017)
Dette extérieure Decrease Positive.svg 14,9 milliards de US$ (décembre 2017)
Recettes publiques 4,207 milliards de US$ (2017)
Dépenses publiques 4,150 milliards de US$ (2017)

Introduction[modifier | modifier le code]

Par le passé, la Jamaïque était une riche colonie britannique où la plupart des richesses étaient aux mains de la minorité d'esclavagistes[6]. Son activité économique était basée sur l'agriculture, notamment la canne à sucre, via l'esclavagisme[7]. À la fin du XIXe siècle, la colonie n'est plus dépendante de ses exportations en sucre, en effet l'émergence de la United Fruit Company voit le développement de l'agriculture bananière[7]. Le pays ne commence cependant à sortir de l'agriculture que vers les années 1950 et connaît un vrai développement économique et culturel à partir de l'indépendance en 1962.

Le PIB jamaïcain augmente assez lentement, globalement sur les 30 dernières années (1986-2016) il n'a cru que de 1 % par an en moyenne avec de très fortes disparités (en 1993 le taux de croissance du PIB était de 9,42 % puis .... 1,38 % l'année suivante !)[8]. Ces pics de croissances sont probablement imputables au fait que la Jamaïque dépend fortement de l'extérieur, notamment par le tourisme et les remises qui n'ont pas un rendement forcément constant d'une année a l'autre.

Malgré tout on peut constater une réelle amélioration du PIB, en 50 ans (sur la période 1966 - 2016), le PIB jamaïcain en USD courant a été multiplié par 14, passant d'environ 1 milliard d'USD à 14 milliards d'USD.[8]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'agriculture, bien que son importance ait diminué au fil du temps, reste une composante majeure du PIB jamaïcain, en 2017 elle faisait environ 7,5 % de son PIB et générait 17 % des emplois.[9] Ses principales exportations dans ce domaine sont notamment le café, avec le très célèbre Jamaica Blue Mountain qui est réputé comme étant un produit de luxe. Le pays cultive également des ignames[9].

Minage[modifier | modifier le code]

La principale exportation jamaïcaine reste la bauxite. L'on a supposé dès les années 1860 que la Jamaïque en possédait, cependant ce n'est que vers les années 1940 que le minerai commence à être réellement exploité. Le pays a longtemps été le leader dans la production de ce minerai ou il représente près de 18 % de la production mondiale dans les années 1970. Il finit cependant par être détrôné par l'Australie en 1971 puis par d'autres pays par la suite comme la Chine et le Brésil. En 2008, le pays reste tout de même le sixième producteur mondial de bauxite, bien que tout son potentiel ne soit pas exploité[10].

Secteur industriel[modifier | modifier le code]

Productions[modifier | modifier le code]

En 2017, le secteur industriel représente 21,3 % du PIB et génère 20 % des emplois totaux, soit 1 Jamaïcain sur 5 qui y travaille[9].

Les principales industries sont celles de l'aluminium, des produits chimiques, il y a également une industrie proche de Kingston qui transforme le pétrole[9].

Hub jamaïcain[modifier | modifier le code]

En avril 2014, les gouvernements de la Jamaïque et de la Chine ont signé des accords préliminaires pour la première phase du Hub Logistique Jamaïcain (HJL)[11]: une initiative qui vise à positionner Kingston comme nœud dans la chaîne de production globale , rejoignant Rotterdam, Dubaï et Singapour , et servant les Amériques. Ce projet pourrais générer jusqu'à 10 000 emplois lorsqu'il sera achevé[12].

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Avec des températures proches de 30°C, des lieux naturels comme les chutes de Dunn ou les grottes de Green Grotto ainsi qu'un faible coût, la Jamaïque est un pays propice au tourisme. Avec 2,2 millions de touristes en 2016, en augmentation par rapport à 2015, la Jamaïque est la troisième destination de la région caribéenne. Ce tourisme a par ailleurs attiré des investissements espagnols au début des années 2000 et plus récemment des investissements chinois[13].

Avec la dépénalisation partielle récente du cannabis, la Jamaïque entend promouvoir le tourisme dit "cannabique" qui pourrait être un important facteur économique pour le pays à l'avenir[14].

Diaspora jamaïcaine[modifier | modifier le code]

Bien qu'elle se soit un peu tassée ces dernières années, la diaspora jamaïcaine est très active, il y aurait près de 3 millions de Jamaïcains essentiellement installés aux États Unis, au Canada et en Grande-Bretagne, soit plus qu'en Jamaïque elle-même.[13] Cette diaspora enverrait des devises d'une valeur de 2 milliards de dollars, soit 16 % du PIB en 2016[13].

Limites[modifier | modifier le code]

Le potentiel de croissance du pays reste miné par plusieurs facteurs, telles qu'une dette publique écrasante à hauteur de 117 % du PIB en 2017 qui empêche le gouvernement de manœuvrer comme il l'entend (même si cette dernière diminue à un bon rythme). Il y a le problème de la balance commerciale qui n'est plus positive depuis 1987[15](actuellement, la Jamaïque importe en termes de valeur plus de 4 fois que ce qu'elle n'exporte). Il y a une forte corruption et criminalité en lien avec la pauvreté qui peut potentiellement faire fuir le tourisme et les investisseurs. Pour finir sa position géographique en fait l'une des plaques tournantes pour le trafic de drogue. D'après les Nations Unies, ce dernier coûterait à la Jamaïque près de 3 % de son PIB.[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.xe.com/fr/currencyconverter/convert/?Amount=1&From=USD&To=JMD
  2. a et b https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/jm.html
  3. https://fr.actualitix.com/pays/jam/jamaique-population-sous-le-seuil-de-pauvrete.php
  4. https://countryeconomy.com/countries/jamaica
  5. http://www.journaldunet.com/business/salaire/jamaique/pays-jam
  6. Trevor Burnard et Laura Panza, « Sugar and slaves: Wealth, poverty, and inequality in colonial Jamaica », sur VoxEU.org, (consulté le 15 avril 2018)
  7. a et b (en) « Jamaica | History, Geography, & Points of Interest - British rule », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne)
  8. a et b « Jamaïque - Croissance annuelle du PIB (%) | Statistiques », sur perspective.usherbrooke.ca (consulté le 15 avril 2018)
  9. a b c et d (en) « The World Factbook — Central Intelligence Agency », sur www.cia.gov (consulté le 15 avril 2018)
  10. igdjamaica.com, « Jamaica's Bauxite And Alumina Industry », sur www.jbi.org.jm (consulté le 15 avril 2018)
  11. « Jamaica signs deal for China-built cargo shipping hub », Reuters,‎ (lire en ligne)
  12. (en-US) Horace Helps, « Jamaica signs deal for China-built cargo shipping hub », U.S.,‎ (lire en ligne)
  13. a b et c « Présentation de la Jamaïque », sur France Diplomatie : : Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le 15 avril 2018)
  14. « La Jamaïque légalise le cannabis », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  15. « Jamaïque - Balance commerciale (US$ courant) | Statistiques », sur perspective.usherbrooke.ca (consulté le 15 avril 2018)
  16. « Fiche Pays – Jamaïque », Geolinks,‎ (lire en ligne)