Hanazono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hanazono
Emperor Hanazono detail.jpg
Fonction
Empereur du Japon
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
Nom dans la langue maternelle
花園天皇Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
SouverainVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Tōin Fujiwara (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enshi-naishinnō (d)
Go-Fushimi
Enshi (d)
Son'en-hosshinnō (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
NaohitoShinnou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

L'empereur Hanazono (花園天皇, Hanazono Tennō, 14 août 1297 - 2 décembre 1348) était le 95e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession, et a régné du 28 décembre 1308 au 29 mars 1318. Son nom personnel était Tomihito (富仁).

Généalogie[modifier | modifier le code]

Hanazono était le quatrième fils de l'empereur Fushimi et appartenait donc à la lignée Jimyōin-tō.

Vie[modifier | modifier le code]

Hanazono devient empereur en 1308 après l'abdication de son cousin, l'empereur Go-Nijō de la lignée Daikakuji-tō. Durant son règne, la dispute de succession entre les deux lignées de la famille impériale se règle grâce à un accord entre les deux parties et le Bakufu, pour alterner le trône entre les deux lignées tous les 10 ans. En vertu de cet accord, Hanazono abdique donc en 1318 en faveur de son cousin Go-Daigo, de la lignée Daikakuji-tō, mais ce dernier refuse de rendre le trône au bout de dix ans et initie la restauration de Kemmu.

Après son abdication, Hanazono élève son neveu, le futur empereur de la cour du Nord Kōgon. En 1335, il devient un moine bouddhiste de la secte zen.

Art et religion[modifier | modifier le code]

Il excellait au tanka, et appartenait à l'école Kyōgoku. Il a laissé un journal : Hanazono-in-Minki (花園院宸記, « Chroniques impériales du Temple du jardin des fleurs [Hanazono-in] »). On lui doit aussi, en 1346, la compilation de l'anthologie poétique Fuga-shū. Il était une personne très croyante, ne manquant jamais ses prières au Bouddha Amitabha.

Ères de son règne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]