Ghriss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la Commune d'Algérie de Ghriss. Pour Le plaine de Ghriss en Algérie dans la Wilaya de Mascara, voir Plaine de Ghriss.
Ghriss
Noms
Nom algérien غريس
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mascara
Daïra Ghriss
Code ONS 2912
Démographie
Population 28 823 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 14′ 53″ N 0° 09′ 41″ E / 35.2481425, 0.1613617 ()35° 14′ 53″ Nord 0° 09′ 41″ Est / 35.2481425, 0.1613617 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Mascara.
Localisation de la commune dans la wilaya de Mascara.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ghriss

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ghriss

Ghriss, anciennement « Thiersville », est une commune de la wilaya de Mascara en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ghriss se trouve à 18 km de Mascara et à 120 km d'Oran. C'est une ville de moyenne altitude, s'élevant à environ 500 m dans la plaine de Ghriss.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Outre son chef-lieu Ghriss-centre, la commune de Ghriss est composée des localités suivantes[2] : Sidi Begnane, Ouled Aïssa, Ghedaïria, Djebbabra, Saïdia, Ghouadnia, Ouled Benatta, Ouled Mahieddine, Ouled Mallek, Mezourette, Ouled Trari, Ouled Mehdi, Bouraa, Ouled Abed, Ouled Benattou, Hebaïba, Ehl Laouni, Ouled M'Rah, Ouled Omar, Ouled Houachich, Ouled Boumediène, Kerrabaa, Base Aéroport de Ghriss, Mezazgha, Ouled Benaïssa et Ouled Boussaadia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien village d'Attia, situé dans la plaine d'Eghriss, qui reconnait l'administration de la France en 1843, en la personne du maréchal Clauzel qui soumet les tribus locales, il est renommé Froha Supérieur en 1874, du nom de l'oued qui le traverse (et a donné le nom de Froha à la commune voisine). Il est alors rattaché à la commune de Mascara. Durant la période française, la ville porte à partir de 1878 le nom de Thiersville, en mémoire du président français Adolphe Thiers (1797-1877). Elle se développe à partir de 1880 et voit à forte période d'urbanisation et d'essor économique à partir de 1887 dans le cadre du plan de colonisation.

Après l'indépendance de l'Algérie, Thiersville prend son nom actuel, en référence à la plaine qui l'entoure, qui vient de l'arabe غريس (transcrit généralement en Ghriss, mais également Eghris, Ghrîs, El-Ghris, etc.) et signifie lieu planté ou lieu de plantation[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Ghriss, desservant Mascara, se situe sur le territoire de la commune, à 4 km au sud-ouest de la ville et à 20 km environ au sud de Mascara.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Emir Abdelkader, personnalité historique. Emir_Abdelkader
  • Zahia Dehar, call girl [4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Mascara : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Décret no 84-365 du 1er novembre 1984 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ 19 décembre 1984, p. 1548-1549 (lire en ligne).
  3. Kaddour M'hamsadji, La jeunesse de l'émir Abd el Kader : ses origines, son enfance, son éducation, sa formation, son mariage, ses toutes premières batailles militaires et son élévation au rang d'émir, Alger, Office des publications universitaires,‎ juillet 2005 (ISBN 9961006801), p. 27.
  4. Emir Abdelkader