Stanisław Skrowaczewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stanisław Skrowaczewski

Description de l'image  SkrowaJapan2011.jpg.
Naissance 3 octobre 1923 (90 ans)
Lwów, Drapeau de la Pologne Pologne, aujourd'hui Lviv (Ukraine)
Activité principale Chef d'orchestre, compositeur

Stanisław Skrowaczewski est un chef d'orchestre et compositeur polonais, né à Lwów (alors en Pologne, aujourd'hui Lviv est en Ukraine) le 3 octobre 1923.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Stanisław Skrowaczewski étudie le piano et le violon. Une blessure à la main brise ses espoirs de carrière en soliste. En 1945, il est diplômé de l'académie de musique de Cracovie et du conservatoire de Lwów. Après la Seconde Guerre mondiale, il se consacre à la direction d'orchestre en Pologne, puis étudie la composition avec Nadia Boulanger à Paris[1].

Direction d'orchestre[modifier | modifier le code]

Il se rend aux États-UnisGeorge Szell l'invite à diriger l'Orchestre de Cleveland, puis obtient en 1960 le poste de directeur musical de l'orchestre symphonique de Minneapolis (devenu orchestre symphonique du Minnesota)[2]. De 1984 à 1991, il dirige le Hallé Orchestra à Manchester. Il occupe le poste de chef principal de l'orchestre symphonique Yomiuri du Japon entre 2007 et 2010[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Skrowaczewski ne délaisse pas la composition et crée notamment avec son orchestre un concerto pour clarinette dédié à Joe Longo, en 1981. En 1997 et 1999, deux de ses concertos sont en lice pour le prix Pulitzer[3].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Son intégrale des symphonies d'Anton Bruckner réalisée en 1996 avec l'Orchestre symphonique de la Radio de Sarrebruck (de) est notamment recommandée par la Société internationale Bruckner (en), qui lui a décerné sa médaille d'or[4]. Cette intégrale respectueuse des partitions originales, aux textures allégées, comporte les symphonies 00 et 0 (« essais de jeunesse » de Bruckner respectivement composés à trente-huit et quarante-cinq ans)[5]. Il a récemment enregistré avec le même orchestre l'intégrale des symphonies de Brahms et de Beethoven.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frederick E. Harris, Jr., Seeking the Infinite : The Musical Life of Stanislaw Skrowaczewski, CreateSpace,‎ 2011, 634 p. (ISBN 9781439257746)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Stan Skrowaczewski timeline », Star Tribune,‎ 14 avril 2012
  2. (en) Graydon Royce, « A symphonic life », Star Tribune,‎ 14 avril 2012
  3. (en) « Polish maestro heads Japanese orchestra », Pravda,‎ 16 décembre 2005
  4. (pl) « Dyrygent Stanisław Skrowaczewski kończy 90 lat », Polish Press Agency,‎ 2 octobre 2013
  5. (en) Andrew Clements, « A force to be reckoned with », The Guardian,‎ 31 août 2001

Lien externe[modifier | modifier le code]