Suicide forcé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques-Louis David, La mort de Socrate (1787), conservé au Metropolitan Museum of Art de New York

Le suicide forcé ou suicide imposé désigne une méthode d'exécution selon laquelle le condamné est amené à se suicider pour éviter la mise en œuvre d'une menace perçue comme pire que sa propre mort (comme la torture, le chantage à l'emprisonnement, à la torture ou au meurtre de ses proches, ou encore la perte de son honneur ou de sa position sociale).

Le suicide forcé était une méthode d'exécution commune en Grèce antique[réf. nécessaire].

Exemples célèbres[modifier | modifier le code]

Personnages historiques[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction[modifier | modifier le code]

  • Dans l'épisode 18 de la saison 2 de Prison Break, C-Note, qui s'est échappé de prison avec Michael Scofield à la fin de la saison 1, se rend aux autorités pour aider sa fille malade et sa femme emprisonnée par sa faute, et accepte d'aider l'agent Mahone à capturer Michael Scofield. Sur le point de retrouver Scofield et son frère, l'agent Kim donne l'ordre à Mahone d'exécuter C-Note, devenu inutile. Mahone lui garantit alors qu'il prendra soin de sa femme et de sa fille en échange de sa pendaison. C-Note obéit mais rate son suicide, sauvé par les gardiens[1].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]