Michael Scofield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scofield.
Michael Scofield
Personnage de fiction apparaissant dans
Prison Break.

Michael Scofield (joué par Wentworth Miller)
Michael Scofield (joué par Wentworth Miller)

Alias Fish[1];
Snowflake[1];
Pretty[2];
Wayne Merrick[3];
Michael Crane[4];
Phineas McLintock[5];
Gueule d'Ange et Blanche-Neige (en version française)
Naissance 8 octobre 1974
Origine Illinois
Décès 4 novembre 2005
Sexe Masculin
Activité(s) ingénieur en génie civil;
Prisonnier (saison 1);
Fugitif (saison 2);
Prisonnier (saison 3)
Détenu au service du gouvernement (saison 4)
Famille Christina Rose Scofield (mère, décédée), Aldo Burrows (père, décédé), Lincoln Burrows (frère adopté), L.J. Burrows (neveu), Sara Tancredi (Femme), Michael Scofield Jr (Fils)

Créé par Paul Scheuring
Interprété par Wentworth Miller
Dylan Minnette (Michael enfant)
Série(s) Prison Break
Première apparition La Grande Évasion
Dernière apparition La dernière évasion - 2ème partie
Saison(s) 1, 2, 3, 4
Épisode(s) 84

Michael Scofield est le héros du feuilleton télévisé Prison Break joué par Wentworth Miller. Lorsque son frère aîné, Lincoln Burrows (Dominic Purcell), est condamné à mort pour un crime qu'il n'a pas commis, Michael, ingénieur en genie civil, met au point un plan très élaboré pour le faire évader de prison.

Préambule[modifier | modifier le code]

L’histoire de Prison Break tourne autour de deux frères et principalement autour du plan de Michael Scofield pour les faire évader de la prison de Fox River, près de Chicago, et les faire sortir des États-Unis. En tant que héros de la série, Michael Scofield est présent dans chaque épisode. Le rôle de Michael enfant, joué par Dylan Minnette, est apparu dans trois épisodes via des flashbacks très courts[6].

Son parcours avant Fox River[modifier | modifier le code]

Né le 9 août 1974[1]après l'abandon de son père du domicile conjugal, Michael Scofield a pris le nom de jeune fille de sa mère comme nom de famille[7]. Plusieurs flashbacks nous donnent des informations essentielles sur les liens qui existent entre Michael et son frère Lincoln et les raisons pour lesquelles Michael est déterminé à tout mettre en œuvre pour que Lincoln échappe à son exécution. Comme il l’explique à un prêtre[8], il n’hésitera pas à enfreindre les lois pour cela.

Quand Michael avait onze ans et Lincoln quinze ans, leur mère (biologique pour Michael et mère adoptive pour Lincoln) est dite morte d'un cancer. Pendant plusieurs mois, Michael a été ballotté par les services sociaux dans des familles d'accueil, Lincoln alors en centre pour jeunes délinquants ne pouvant s'en occuper. L'un des pères nourriciers l'a brutalisé en l'enfermant et en le frappant. C'est son père Aldo Burrows qui viendra le sauver sans lui révéler sa véritable identité. Lors de sa sortie, Lincoln est devenu son tuteur et a pris soin de lui. C'est l'une des raisons pour lesquelles Michael est autant déterminé à faire sortir son frère de prison[9]. Après la perte de ses deux parents, Lincoln a basculé dans la délinquance, mais en veillant à ce que Michael ne suive pas le même chemin.

Michael étant un élève particulièrement doué, il obtient d'excellents résultats scolaires au lycée Morton East High School. Puis, il décroche un diplôme d'ingénieur en génie civil (plus particulièrement en ingénierie des structures) à l'université de Loyola à Chicago. A sa sortie de l'école il devient ingénieur des structures avec la société Middleton, Maxwell et Schaum à Chicago[10].

Trois ans avant que Lincoln soit emprisonné à Fox River, les relations entre Michael et Lincoln sont de plus en plus tendues du fait de leurs vies complètement opposées[11]. Wentworth Miller explique qu'« avant la prison, Michael était un homme vide, carrieriste, ambitieux »[12]. Michael ne voit en Lincoln qu'un irresponsable et il commence à être fatigué - « being the older brother to his older brother » (« d'être le grand frère de son grand frère »). Après l'arrestation de Lincoln pour le meurtre de Terrence Steadman, Michael ne croit pas immédiatement en l’innocence de Lincoln. Néanmoins, après avoir découvert que son frère avait emprunté quatre-vingt-dix mille dollars pour lui permettre d’effectuer ses études, Michael réalise que Lincoln n’est pas du tout l’homme qu’il croyait connaitre.

En se remémorant la façon dont Lincoln avait veillé sur lui lorsqu’il était enfant et en prenant conscience des sacrifices qu'il a faits, Michael se sent terriblement coupable. Ses découvertes sur son frère ainsi que sur lui-même l'incitent à tout mettre en œuvre pour le sauver. Selon le créateur Paul Scheuring, ce changement a été souligné par le jeu de l'acteur et l'utilisation des angles de prises de vue[13]. Devant l’impossibilité d’aider son frère en passant par les instances légales et le rejet définitif des appels de Lincoln, Michael prend les choses en main.

Coïncidence, la société de Michael avait été responsable de la rénovation de la prison de Fox River, établissement pénitentiaire qui abrite Lincoln jusqu’à son exécution. Michael récupère les plans du bâtiment et durant une année entière, met méticuleusement au point un plan pour sauver son frère. Avant d’être emprisonné, Michael a analysé chaque détail ainsi que chaque personne de la prison. Une fois à l’intérieur, il doit pouvoir créer des relations avec d’autres détenus dont il a besoin pour son plan ainsi qu’avec certains membres du personnel de la prison qu’il a besoin de manipuler.

Durant les quatre mois qui précèdent son incarcération, Michael va progressivement se faire tatouer une grande fresque d'inspiration gothique recouvrant son torse, ses bras et son dos et représentant la bataille des anges et des démons[14]. Ces tatouages représentent en réalité les plans de la prison ainsi que diverses autres informations essentielles à la réalisation de son plan :

  • le dessin tatoué sur son torse d'un démon massacrant un ange contient les plans des couloirs et tunnels souterrains
  • le dessin tatoué sur son dos de l'ange tuant le démon cache le plan aérien de la prison (murs, toits, emplacement des salles...)
  • le bras droit arbore des anges et son bras gauche des démons, ainsi que d'autres inscriptions et indices qu'il voulait mémoriser (par exemple : formule chimique, numéro de téléphone...)[15]

Surnoms[modifier | modifier le code]

  • « Fish », ce qui signifie en gros « le bleu » ou « le nouveau ». Sucre lui rappelle d’ailleurs dans l’épisode Un homme hors du commun qu’on ne peut plus l’appeler ainsi lorsque de nouveaux détenus arrivent à la prison.
  • Les détenus noirs (en particulier C-Note) l'appellent "Snow Flake", traduit par « Blanche-Neige » dans la version française
  • T-Bag l'appelle également « Pretty » (« ma jolie ») ou « Beauty » (« beauté »).
  • Et "gueule d'ange" dans la version français, comme l'appelé C-Note également.

Saison 1[modifier | modifier le code]

Dans la première saison, Michael Scofield est présent dans la plupart des scènes de chaque épisode[16].

Pour être à Fox River, Michael n’hésite pas à braquer une banque à visage découvert et à plaider coupable devant la juge. Il demande à être emprisonné à Fox River arguant du fait que l’établissement est proche de chez lui.

Une fois là-bas, il recrute un certain nombre de personnes pour faciliter l'évasion : son compagnon de cellule Fernando Sucre pour l'aider à creuser, le parrain de la mafia John Abruzzi pour l'intégrer dans l'équipe de l'industrie pénitentiaire (travail pénitentiaire, TP) et lui fournir un avion et le vieux Charles Westmoreland, qu'il pense être le célèbre voleur D. B. Cooper, pour l'aider à financer leurs vies de fugitifs. Michael fait également semblant d'être diabétique afin d'avoir un accès quotidien à l'infirmerie (la future porte de sortie des évadés) et lui permettre d'établir une relation avec le Docteur Sara Tancredi, qui s'avère justement être la fille du gouverneur de l'Illinois, Frank Tancredi.

Deux orteils de Michael sont découpés par John Abruzzi, qui veut le contraindre à lui révéler le lieu où se cache le témoin protégé Otto Fibonacci. Quand Michael refuse d'obtempérer, il propose un échange : l'avion contre l'adresse de Fibonacci. La date de l'exécution de Lincoln approchant dangereusement, Michael et son équipe décident de s'évader mais le remplacement d'un tuyau dans la remise met un terme à cette tentative.

Quelques jours plus tard, lors d'une de ses excursions nocturnes, il se brûle accidentellement le dos en essayant de ne pas se faire repérer par un gardien. Cette brûlure a malencontreusement effacé une partie du tatouage, compromettant dangereusement la réalisation du plan. Refusant d'avouer au directeur la raison de cette brûlure, Michael est placé en isolement. L’enchainement de ces évènements finit par atteindre Michael qui semble sombrer dans une dépression.

Dans une interview[17], Wentworth Miller confirme cette hypothèse : « When the new pipe thwarts their escape and Plan A is in the crapper, the first rock has been thrown in the still pond of Michael Scofield, which led to his breakdown » (« Lorsque le remplacement du tuyau d’évacuation anéantit leur évasion et ruine leur plan A, c’est un peu comme un grain de sable qui se serait glissé dans l’engrenage bien huilé de Michael Scofield, ce qui provoque sa dépression nerveuse »). Transféré dans l'unité psychiatrique, Michael retrouve ses esprits (ou cesse de feindre sa dépression) et reprend immédiatement contact avec Le Disjoncté pour le convaincre de lui redessiner la partie manquante.

D'autres détenus que Michael n'avait pas prévus vont s'ajouter à l'équipe : T-Bag, C-Note, Le Disjoncté, L'Acrobate et Manche). Des obstacles vont contrecarrer le plan à maintes reprises forçant Michael à le reformuler. Toutefois, l'attitude rassurante et inoffensive qu'a volontairement affichée Michael va tout de même porter ses fruits.

Il réussit à créer une relation de confiance avec le directeur Henry Pope et nouer un lien privilégié avec Sara Tancredi. Il les utilise par la suite pour sauver la vie de son frère. Après avoir demandé à Sara de ne pas fermer à clé la porte de l'infirmerie et avoir menacé malgré lui le directeur dans son bureau, Michael s'échappe finalement au-dessus des murs de Fox River avec son frère et les autres détenus.

Saison 2[modifier | modifier le code]

Dans la deuxième saison, l'histoire continue de suivre Michael, son frère et les six autres évadés pendant qu'ils essaient d'échapper aux autorités qui les poursuivent sans relâche[18]. Les trois premiers épisodes démontrent encore le niveau de complexité du plan de Michael. Sa préparation avant son incarcération à Fox River est particulièrement utile lorsque Michael mène son frère, Sucre, C-Note et Abruzzi vers une cachette à Oswego et leur fournit des vêtements de rechange[19].

En outre, Michael a préparé un sac contenant de l'argent, un téléphone portable, des cartes prépayées de téléphone, et de faux passeports pour Lincoln et lui. Mais, un agent du FBI nommé Alexander Mahone se rend compte que Scofield est le cerveau de l'opération et est intrigué par l'esprit ingénieux de Michael. Ce nouveau personnage devient le némésis de Michael. Ainsi, Mahone déchiffre trois de ses tatouages et est pratiquement sur le point de l'attraper au cimetière quand il découvre la signification de « Ripe Chance Woods ». Dans l'épisode suivant [20] le plan de Michael et de Lincoln pour mettre en scène une autre évasion (celle de L.J.) du tribunal du Comté avant son procès pour le double meurtre de Lisa et Adrian Rix est contrecarré après que l'agent Mahone décode le message donné à L.J. De plus, Lincoln reçoit une balle, ce qui les force à se réfugier dans l'appartement de Nika Volek. Après avoir récupéré leur voiture enlevée par la fourrière, Michael et Lincoln la font exploser grâce à un système de détonation différée dans le fossé d'une petite route isolée afin de se faire passer pour morts auprès de leurs poursuivants.

Mahone continue à comprendre le plan de Michael et à le dépister pendant que celui-ci quitte l'Illinois pour aller en Utah afin de rechercher les cinq millions de dollars de Westmoreland. Après avoir échappé à Brad Bellick et son acolyte Roy Geary et laissé Nika (après qu'elle les a trahis) près d'une route[21], Michael et Lincoln se dirigent vers Tooele en Utah pour trouver l'argent de Westmoreland.

Ils sont rejoints par l'Acrobate, T-Bag, Sucre et C-Note. Michael et Lincoln se séparent pour la première fois de la série quand Lincoln décide de récupérer L.J. qui va être libéré de prison. Après un certain temps, Michael, Sucre, T-Bag et C-Note déterrent finalement l'argent. Bien que Michael et Sucre aient projeté de duper leurs anciens codétenus, c'est T-Bag qui roule tout le monde dans la farine et part avec l'argent. Michael sauve la vie de Sucre lorsqu'il tombe dans le fleuve[22]. Celui-ci lui rend la pareille lorsque Michael se retrouve en mauvaise posture face à des contrebandiers mexicains[8].

Suite aux décès successifs d'Abruzzi et de l'Acrobate, Michael prend conscience que Mahone ne veut pas que les fugitifs s'en sortent vivants. Il est également impressionné par sa perspicacité au sujet de son plan. Il décide d'enquêter sur lui et découvre que Mahone a assassiné un dénommé Oscar Shales. Muni de cette information, il pose un ultimatum à l'agent du FBI : si Mahone accepte de le laisser lui et sa famille tranquilles, il accepte de ne rien divulguer[3]. En dépit de cela, Mahone continue à traquer Michael lorsqu'il localise le lieu de rendez-vous[23] avec Sara Tancredi au Nouveau-Mexique. Michael rencontre enfin Sara, qui est peu disposée à s'échapper au Panama avec lui. Ils sont interrompus par l'arrivée de Mahone qui les poursuit en voiture jusqu'à une usine désaffectée. Michael parvient à piéger l'agent du FBI en l'emprisonnant dans une cage. Après que Sara refuse son offre, Michael décide de continuer son plan.

Mais ses actions (vol du GPS, évasion de T-Bag,...) le torturent de plus en plus. Wentworth Miller explique : « Michael est littéralement libre, mais émotionnellement et psychologiquement, il est encore un prisonnier de Fox River. Il est hanté par les morts, torturé par l'idée qu'il ait pu manipuler le docteur Sara Tancredi et enfin il se sent coupable d'avoir aidé des types comme T-Bag à passer le mur de cette prison »[24]. Il craque et décide de se réfugier dans une église pour se confesser[8]. Dans sa confession, Michael raconte qu'il a vu un homme mourir dans son enfance. Dans un flashback[25], il s'avère que cet homme était son principal père d'adoption, qui a été tué par Aldo Burrows, son père biologique. Michael retrouve Sucre, Lincoln ainsi que son père à « Bolshoi Booze », un lieu codé.

Pendant qu'ils se dirigent vers l'endroit où l'avion censé les amener au Panama va atterrir, Aldo essaie de se faire pardonner pour avoir abandonné ses fils. Cependant, Mahone réussit de nouveau à décoder le message et arrive à blesser mortellement Aldo. Avant de mourir dans les bras de Michael, il avoue à ses fils qu'il les a toujours aimés et les implore de trouver Sara Tancredi. Il pense qu'elle détient la preuve de l'innocence de Lincoln. Les deux frères décident de ne pas s'enfuir avec Sucre au Panama. Ils refusent de laisser le Cartel s'en sortir. Peu de temps après, ils sont capturés par Mahone, qui est sur le point de les tuer froidement lorsque la patrouille des frontières intervient[26]. Le lendemain, Michael et Lincoln parviennent à s'échapper dans un tunnel, comme l'avaient prévu les agents Mahone et Kellerman. Cependant, Kellerman tire sur Mahone et propose son aide aux deux frères pour se venger de la Présidente Caroline Reynolds, qui a ruiné chacune de leurs vies.

Après s'être échappés, ces derniers vont à la recherche de Terrence Steadman qui est isolé dans sa demeure gardée en permanence par des agents fédéraux. Ils parviennent à l'enlever et se réfugient dans une chambre d'hôtel. Michael appelle la chaîne de télévision Channel 11 pour annoncer qu'il se rend (en réalité c'est pour prouver que Steadman est toujours en vie). Mais Terrence panique : il craint la prison à vie pour avoir masqué sa mort. Par égoïsme, il se suicide, laissant Lincoln et Michael dans leur désespoir. La police et la presse arrivent près de leur chambre d'hôtel[27].

Après avoir échoué dans leur tentative d'utiliser Steadman, Michael, Lincoln et Kellerman échappent aux forces de police en prenant en otage un cameraman et en volant la voiture d'une journaliste de télévision. Ils obligent le cameraman à enregistrer une vidéo dans laquelle Lincoln proclame son innocence et dévoile l'existence du Cartel, alors que Michael dénonce les meurtres de l'agent Mahone et fait des excuses à Sara en expliquant qu'elle n'est qu'une innocente victime. Cette vidéo est livrée aux médias, toutefois Kellerman et Michael l'ont intentionnellement réalisée pour donner l'impression aux agents du FBI qu'ils en avaient après la présidente Reynolds, alors qu'en réalité ils voulaient délivrer un message à Sara. Michael reçoit avec succès un appel téléphonique de Sara à l'hôpital St Thomas à Akron dans l'Ohio. Il lui promet que tout peut s'arranger si elle lui donne la clef qui appartenait à son père et qui peut vraisemblablement dénoncer la conspiration[4].

Saison 3[modifier | modifier le code]

De retour en prison, Mickael se retrouve dans une prison de Panama, Sona, où les prisonniers sont livrés à eux-mêmes, depuis une émeute, il y a un an, où tout les gardiens ont desertés. Dès son arrivée, il observe les règles cruelles fixès par Ledchero, le chef de la prison. Deux hommes se battent en mort, avant que leurs corps ne soient enterrés devant la prison, si la famille ne s'en occupe pas. Il y retrouve Brad Bellick, emprisonné pour meurtre ( qu'il n'a pas commis ) , ancien maton de Fox River, en mauvaise état, et Alexander Mahone, l'agent du FBI, qui doit faire face à sa dépendance, ainsi que T-Bag, qui intègre rapidement le cercle de Ledchero. Il apprend par son frère qu'il doit faire sortir un détenu du nom de James Whisler, sinon quoi son neveu, LG et sa petite amie, Sarah, seront executés. Michael trouve la trouce la trace de Whisler, qui se cachait dans les égouts, car le maire offrait une récompense au prisonnier qui vengerait la mort de son fils ( tué dans une bagarre par Whisler ). Michael a une semaine pour faire sortir Whisler de Sona, avec le quelque matériel à sa disposition. Pour cela, il observe la rapidité des gardes, l'éclat du soleil qui gêne un des gardiens et le fait qu'il doivent détourner le regard. Leur tentative échoue et le Cartel donne à Michael quatre jour supplémentaire pour libérer whisler. Mickael ignore la présumé mort de Sarah. Michael ajoute le jeune basketteur, T-Bag, Mahone, Lechero et Bellick au plan d'évasion. Bellick, T-Bag et Lechero se font prendre par les gardes, Lechero se fait tirer dessus. Michael et les prisonniers en profite pour s'évader.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Michael Scofield souffre de deux affections psychiatriques[28]. La première est le déficit d'inhibition latente. En regardant un objet, au lieu de s'en tenir au premier aspect visuel, Michael analyse tout, prend en compte chaque détail. Combiné à un Q.I élevé, cela fait de lui un génie créatif. De plus, dans la deuxième saison[25], Michael explique à son père et Lincoln que lorsque son père nourricier l'enfermait dans le noir : « If you leave someone alone in the dark for that long, their eyes start to adjust. You start to see things, no matter how small, because if they exist, they can help you. » (« Si tu laisses quelqu'un seul dans le noir pendant longtemps, ses yeux commencent à s'habituer. Tu commences à voir des choses, aussi petites soient elles, parce que si elles existent, elles peuvent t'aider. »)

La seconde affection est son extrême sensibilité à la souffrance des personnes qui l'entourent. Cela le pousse à sauver les autres au risque de mettre sa propre vie en danger. Le bien-être des autres est plus important que le sien. La veille de son braquage de banque, Michael s'est marié avec Nika Volek afin qu'elle vienne lui apporter une carte de crédit en prison. En se mariant avec Scofield, celle-ci a ainsi obtenu sa « carte verte » : il s'agit là d'un bon exemple de sa générosité.

Concept et création du personnage[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le personnage a été conçu après que Paul Scheuring, le créateur de Prison Break, a développé l'idée d'un autre producteur, Francette Kelley, au sujet d'un homme qui s'emprisonne délibérément pour faire évader quelqu'un. À partir de cette première ébauche, Scheuring a renforcé le personnage en faisant de lui un architecte qui travaillait pour une société d'architecture et a eu accès aux plans de la prison[29].

Interprétation[modifier | modifier le code]

Dans la plupart de ses scènes de la première saison, Wentworth Miller utilise volontairement une gamme limitée d'expressions du visage. Cela renforce le côté mystérieux du personnage, sa détermination sans faille et son calme inébranlable. Ce choix a engendré des critiques à la fois positives et négatives. Ainsi pour son jeu dans la première saison, Wentworth Miller a été nommé aux Golden Globes. The Washington Post a jugé que la performance de Miller était : « the most oppressive » (« la plus oppressante ») et comment « the actor apparently thinks it looks cool for him always to be scanning the surroundings... » (« l'acteur a apparemment pu penser qu'il paraitrait cool en étant toujours en train de scruter les environs... »)[16]. Entertainment Weekly a identifié les nombreuses scènes où Miller était present en affirmant : « it's Miller's show » (« C'est le show de Miller ») et sur sa performance, ils ont déclaré que : « Michael Scofield has the silky voice of a sociopath, the resigned stance of a long-distance runner » (« Michael Scofield a la voix soyeuse d'un sociopathe, l'attitude résignée d'un coureur de fond ») [30]. À l'inverse, The New York Times a apprécié que Miller ne dévoile pas trop ses émotions : « He projects an unflappable determination that confounds his fellow prisoners... » (« Il projette une détermination imperturbable qui déconcerte ses codétenus.... »)[31].

En évoquant son personnage, Miller explique : « First season, I think part of my challenge was to create, hopefully, a compelling character. But at the same time, there were so many things I could never show, because standing next to Abruzzi or T-Bag or Bellick, I couldn't afford to be vulnerable. I couldn't afford to crack a smile. » (« Je pense qu'une partie de mon challenge était de créer, avec un peu de chance, un personnage incontestable. Mais en même temps, il y avait beaucoup de choses que je ne pouvais pas montrer, parce qu'en côtoyant Abruzzi, T-Bag ou Bellick, je ne pouvais pas me permettre d'être vulnérable. Je ne pouvais pas me permettre d'ébaucher un sourire. »)[32]. Et : « J'ai choisi d'en faire un héros énigmatique. »[33]. Il dit également : « Ma perception du personnage a littéralement changé depuis le début de la série. Quand j'ai lu le scénario pour la première fois, j'ai pensé : “Ok, c'est l'histoire d'un type ordinaire qui se retrouve dans des circonstances extraordinaires.” Mais j'ai rapidement compris que Michael était en fait un homme extraordinaire dans des circonstances extraordinaires ! Il a autant de problèmes et de parts d'ombre que le grand frère qu'il est venu sauver. Et s'il n'en avait pas, il ne serait jamais capable de tenter ce qu'il fait, parce que c'est quelque chose que personne de sensé ne ferait »[12].

Dans la deuxième saison, le personnage dévoile une nouvelle palette d'émotions que Miller explique : « He's going to have some lighter, more colorful shades... now that he's off with his brother, around whom I think Michael is willing to show a side of himself that he's not with others, there's a lot more that I can explore. » (« Il va avoir des nuances plus colorées et plus éclairées. Maintenant qu'il est dehors avec son frère, avec qui je pense que Michael a la volonté de montrer un côté de lui-même qu'il n'a pas avec les autres, il y a beaucoup plus d'aspects que je peux explorer. »)[34]. Ainsi, la première fois où Michael laisse éclater sa colère devant les autres, c'est dans le dernier épisode de la première saison[35]. Il est maintenant libre et à l'extérieur de la prison.

Relations avec d'autres personnages[modifier | modifier le code]

Lincoln Burrows[modifier | modifier le code]

Lincoln Burrows est le frère aîné de Michael Scofield, condamné à la chaise électrique pour un crime qu'il n'a pas commis. Michael se fait enfermer dans la même prison que son frère afin de le faire évader, surnommé « the sink », ou « l'évier » ou encore « le déluge » en version française. Lincoln tient en prison la réputation d'être très dangereux, car il n'a plus rien à perdre.

Après que Michael ait réussi à faire évader son frère de prison, il essaie encore de prouver son innocence, et quand Lincoln est enfin libre, Michael est enfermé à la prison de Sona, mais son frère est libre.

Lincoln ment à Michael en lui cachant la mort de Sara, mais il finit par lui avouer que Sara est morte. Il le supplie de faire évader Whistler, sinon, le cartel tuera L.J, le fils adolescent de Lincoln.

Dans la quatrième saison, la mère de Michael apprend à ce dernier que Lincoln n'est pas son frère de sang, Aldo et elle l'auraient adopté après le décès de ses parents biologiques. Michael dit cependant à sa mère que Lincoln est plus son frère qu'elle n'a jamais été sa mère.

Quand Michael doit prendre une terrible décision, sauver Lincoln, qui se vide de son sang, ou Sara, retenu prisonnière par T-Bag et le chef du Cartel, Lincoln apprend à son frère, au téléphone, que Sara est enceinte, et offre de se sacrifier pour que son frère puisse vivre heureux avec Sara et son fils. Mais Lincoln finit par être sauvé par le plan que son frère a concocté.

Sara Tancredi[modifier | modifier le code]

En préparant son plan d'évasion, Michael s'était renseigné sur le docteur Sara Tancredi. Ainsi dès leur première rencontre, il feint d'ignorer qu'elle est la fille du gouverneur Tancredi alors qu'il possédait des articles de journaux sur elle[1]. L'infirmerie étant un endroit déterminant dans son plan, il a besoin d'y être régulièrement présent et d'amadouer la jeune femme. Il prévoit donc de la séduire pour s'assurer une éventuelle collaboration, comme il l'avoue lui-même[36].

Cependant, Michael se prend de plus en plus au jeu et finit par ressentir de véritables sentiments pour Sara : « I needed to be here. But then I wanted to be here... with you. » (« J'avais besoin d'être ici. Mais ensuite j'ai voulu être ici... avec vous. »)[36].

Même s'il a des scrupules concernant Sara, Michael ne recule pas dans l'exécution de son plan, il lui demande de l'aider au risque de bouleverser sa vie et de compromettre ses chances avec elle. Wentworth Miller dit à ce sujet : « Évidemment que ce lien va être sérieusement remis en cause puisqu'on comprend vite qu'il va se servir d'elle pour parvenir à ses fins, même s'il a de réels sentiments pour elle. »[37].Dans la saison 3, elle est enlevée par "Gretchen" pour le compte du Cartel et elle sera donc un point de pression pour que Michael fasse évader au Panama un homme du Cartel, mais, après que Lincoln ait tenté de faire évader Sara et L.J, Susan B. Anthony tue Sara, et Lincoln finit par le dire à Michael.

Assommé par la perte de sa dulcinée, Michael, fou de rage, provoque un combat à mort, et se jure de venger Sara. Dans la saison 4, Gretchen finit par dire à Michael qu'elle n'a jamais tué Sara. Michael retrouve alors sa bien aimée et la serre dans ses bras. Leur relation sera mise à l'épreuve face à la tumeur de Michael, à qui il ne reste que très peu de temps à vivre. À la fin de la saison, notre héros sera face à un choix cornélien, car Lincoln, qui se vide de son sang, est retenu prisonnier par sa mère, et Sara, enceinte, est prise en otage par le général et est à la merci de T-Bag. En effet, la mère de Michael et le général réclament tous deux Scylla et détiennent chacun un otage. Michael sauve Sara de T-bag, qui s'apprêtait à la violer, et, arme levée, s'apprête à le tuer, mais Sara l'en empêche à contre cœur. Il se contente de prendre la clé et de libérer Sara. Ils marchent tous deux sur la plage et elle lui dit qu'elle est heureuse, c'est là que Michael se remet à saigner du nez, preuve que la tumeur est revenue, et tous deux se rendent compte que leur bonheur sera de courte durée.

Michael et Sara se marient mais cette dernière est ensuite arrêtée pour le meurtre de la mère de Michael. Celui-ci décide alors de la faire évader. Il se sacrifiera pour mener à bien cette dernière évasion et permettre à Sara et à son fils de vivre libres et en sécurité, en Amérique du Sud. Sara élève ensuite seule son enfant, Michael Scofield Junior.

Fernando Sucre[modifier | modifier le code]

Il est le codétenu de Michael à son arrivée à Fox River. Après un test réussi mais houleux, Michael décide d'intégrer Sucre dans son plan d'évasion pour 2 raisons : la 1e est qu'il n'a pas le choix car il doit passer par sa cellule pour sortir et la 2e est qu'il a confiance en son codétenu.

Michael Scofield dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Sur le titre On paiera pas pour Pera, Hugo TSR rend hommage à la série Prison Break dans sa punchline « Trop d'cons d'flics, pour sortir j'ai un plan comme Michael Scofield ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d La Grande Évasion (1x01)
  2. Mise à l'épreuve (1x03)
  3. a et b Le Duel (2x09)
  4. a et b Entre les lignes (2x15)
  5. Chasse à l'homme(2x01)
  6. Le Transfert (1x05), Les Blessures de l'âme (1x16) et Si Près du but (2x12)
  7. Alchimie (1x04)
  8. a, b et c Bolshoi Booze (2x11)
  9. Le Transfert (1x05) et Les Blessures de l'âme (1x16)
  10. (en) La biographie de Michael Scofield Fox Broadcasting Company.
  11. Les Blessures de l'âme (1x16)
  12. a et b Extrait d'une interview de Wentworth Miller dans Mad Movies Hors Série n°2 - 2006
  13. Les Blessures de l'âme (1x16), Commentaires de la saison 1 de Prison Break en DVD, Paul Scheuring et la distribution.
  14. Le tatouage de Michael Scofield
  15. (en) Les dossiers de Prison Break sur Fox.com - Les tatouages de Michael Scofield
  16. a et b (en) "'Prison Break': Sharpen Up Those Spoons" The Washington Post. 29 août 2005. Information donnée le 22 octobre 2005
  17. (en) Interview de Wentworth Miller dans Daily Variety 9 juin 2006. Information donnée le 19 janvier 2007
  18. Wanted Michael Scofield. Information donnée le 8 février 2007
  19. Chasse à l'homme (2x01)
  20. Otis (2x02)
  21. Association de malfaiteurs (2x04)
  22. À la vie, à la mort (2x08)
  23. Rendez-vous (2x10)
  24. Extrait d'une interview de Wentworth Miller dans Sériescope #3 - Novembre-décembre 2006
  25. a et b Si Près du but (2x12)
  26. Le Piège parfait (2x13)
  27. Un Simple inconnu (2x14)
  28. Un homme hors du commun (1x09)
  29. (en) "Inside Prison Break: Chain male" Sydney Morning Herald. 1er février 2006. Information donnée le 22 octobre 2006.
  30. (en) Prison Break Entertainment Weekly. 26 août 2005. Information donnée le 17 novembre 2006.
  31. (en) "Jailhouse Heroes Are Hard to Find" The New York Times. 29 août 2005. Information donnée le 22 octobre 2006
  32. (en) Prison Break actors out of the box" Toronto Star. 20 août 2006. Information donnée le 22 octobre 2006
  33. Extrait d'une interview de WentWorth Miller dans Téléstar n°1563 16-22 septembre 2006
  34. (en) "Wentworth Miller dans la saison 2 de Prison Break" CanMag. 17 août 2006. Information donnée le 22 octobre 2006
  35. Les Fugitifs (1x22)
  36. a et b Sans retour (1x20)
  37. Interview de Wentworth Miller dans le magazine Télé Poche n°2125 4-10 novembre 2006

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]