Tentative de suicide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle tentative de suicide un acte auto-agressif destiné à mettre fin à sa vie et auquel le sujet survit.

La tentative de suicide se distingue du suicide dans la mesure où elle n'aboutit pas au décès de la personne, bien que l'intention initiale d'attenter à sa vie ait été délibérée dans l'esprit du suicidant. L'intervention précoce d'un tiers interrompant le processus mortifère peut être à l'origine de la vie sauve.

Il existe parfois une détermination de mort moins grande chez ces sujets, plus désespérés — sans espérance de changement — que fondamentalement dans le désir de mort. En réalité, quel qu'en soit sa cause, la tentative de suicide est une conduite grave. Elle doit être analysée avec beaucoup d'attention et faire impérativement l'objet d'un examen psychiatrique. D'autres attitudes de prises de risque (conduite en état d'ivresse, usages extrêmes de toxiques, conflits avec violence...) sont considérées avec certains personnes comme des équivalents de conduite suicidaires.

Exemple de statistique : parmi les adolescents français qui ont tenté de mettre fin à leur jour, un quart est homosexuel[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Adolescents homosexuels : la révélation », reportage diffusé dans l’émission Envoyé spécial sur France 2, 6 janvier 2011.

Articles connexes[modifier | modifier le code]