Affaire Vincent Humbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vincent Humbert (1981-2003) était un jeune homme devenu tétraplégique, aveugle et muet, après un grave accident de la route. Son affaire a soulevé de nombreux commentaires face à son désir de mourir, l'euthanasie étant interdite en France.

Après un grave accident de la route, le 24 septembre 2000, Vincent Humbert qui ne supportait plus cette vie sans espoir de guérison, entreprit de nombreuses démarches pour obtenir le droit d'être euthanasié. Il écrira au président de la République d'alors, Jacques Chirac, auquel il demanda en vain un « droit de mourir ». Le 24 septembre 2003, la mère du jeune homme provoque le décès de son fils avec l'aide d'un médecin. Le jugement se conclut par un non-lieu en février 2006.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Controverse[modifier | modifier le code]

Le 29 novembre 2007, le journal Le Parisien publie une entrevue[2] d'Hervé Messager, masseur-kinésithérapeute de Vincent Humbert, dans laquelle il déplore les mensonges et la médiatisation de cette affaire supportée par quelques associations pro-euthanasie : « À partir d’un fait réel, on a brodé tout ce qu’il fallait de douloureux, de souffrance, d’horrible… On a fait croire qu’il avait mal. Il n’avait mal nulle part, je parle physiquement. Pourquoi a-t-on ajouté tout cela ? Pour faire passer une idéologie... On a manipulé complètement la vérité et l’opinion. Cela, je ne le supporte pas. » D'après lui, il s'agit bien plus de la solitude de sa mère désemparée face à la situation. Cette solitude l'a fait entrer dans un rapport fusionnel avec Vincent, en altérant ainsi son jugement[3].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Un téléfilm, Marie Humbert, l'amour d'une mère, datant de 2007 et diffusé le 3 décembre 2007 sur TF1, a été réalisé par Marc Angelo, avec Edouard Collin dans le rôle de Vincent Humbert et Florence Pernel dans le rôle de la mère de famille. Une partie des droits du téléfilm sera[Quand ?] reversée à des associations[Lesquelles ?].[réf. nécessaire]

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent, Marie, Jacques et les autres... (single), Véronique Soufflet (chanson de Véronique Soufflet et Jean-Luc Kandyoti), 2007[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]