Sikorsky S-92

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sikorsky S-92
Image illustrative de l'article Sikorsky S-92
Vue de l'hélicoptère

Constructeur Sikorsky Aircraft Corporation
Premier vol Décembre 1998
Mise en service 2004
Date de retrait Toujours en service
Équipage
2
Motorisation
Moteur General Electric CT7-8A
Nombre 2
Type Turbine
Puissance unitaire 3 000 ch
Nombre de pales 4
Dimensions
Diamètre du rotor 17,17 m
Longueur 20,88 m
Hauteur 4,71 m
Masses
À vide 7 633 kg
Carburant 2 300 kg
Maximale 12 800 kg
Performances
Vitesse de croisière 280 km/h
Vitesse maximale 306 km/h
Plafond 4 267 m

Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère bimoteur doté d'un rotor principal à quatre pales construit par Sikorsky Aircraft à la fois pour le marché civil et militaire. Le S-92 a été développé à partir du Sikorsky S-70 et comporte des pièces communes avec celui-ci telles que le rotor et le système de contrôle de vol.

Le H-92 Superhawk est une version militaire du S-92 utilisée pour le transport de passagers et capable de transporter 22 militaires. Le H-92 peut aussi être configuré pour des missions spécifiques incluant la recherche et sauvetage et le transport de personnalités. Le CH-148 Cyclone est un hélicoptère tourné vers le domaine maritime actuellement en développement pour les Forces Canadiennes. Depuis février 2009, le programme S-92 est incorporé dans Sikorsky Aircraft Corporation, la nouvelle entité de Sikorsky tournée vers le marché civil.

Développement[modifier | modifier le code]

Sikorsky Aircraft exposa pour la première fois une maquette du S-92 en 1992. Le S-92 était supposé être offert sur le marché au début de 1993, mais, dû au recul du marché international pour les hélicoptères, ce fut retardé. En 1995, Sikorsky forma L'Équipe S-92 avec des partenaires internationaux et lança le programme de l'hélicoptère au Salon du Bourget à Paris la même année[1]. Sikorsky développa le S-92 pour concurrencer les aéronefs civils tels que l'Eurocopter AS332[2]. L'hélicoptère utilise un nouveau type de cellule avec des composantes dynamiques fondées sur celles du Sikorsky S-70. Le S-92 fit son premier vol le 23 décembre 1998 au centre de vol de Sikorsky, à West Palm Beach, Floride[2],[3].

Conception[modifier | modifier le code]

Un S-92 à l'aéroport de Sola, Norvège en juillet 2003

Le S-92 est un hélicoptère multiple-usage alimenté par deux moteurs General Electric T700 à turbo propulsion et possède une cellule en aluminium ainsi que quelques composantes en matériau composite. Le rotor principal entièrement articulé à quatre pales en composite est plus large et a un rayon plus grand que celui du Sikorsky S-70. La pointe conique de chaque pale fait un angle vers le bas, permettant de diminuer le bruit ainsi que d'augmenter la portance. La plupart des composantes du système d'hélice, en excluant les pales, sont faits de titane.

Le S-92 dispose également d'un système actif de contrôle de la vibration avec des détecteurs de vibrations et de générateurs de force montés sur la structure. Ce système fournit un vol confortable et offre un niveau acoustique sous les exigences normales dans le domaine du transport aérien[4]. Ce système prolonge aussi l'espérance de vie de la cellule en réduisant la fatigue sur l'aéronef.

Historique opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le S-92 a reçu sa certification de la FAA en 2002, et sa certification internationale en juin 2004. Le premier S-92 fut délivré au client de lancement Petroleum Helicopters en septembre 2004.

Opérations[modifier | modifier le code]

Le Sikorsky S-92 au Salon du Bourget en 2007
Démo au Salon aérien de Farnborough 2008

Opérations gouvernementales[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
  • Gouvernement de l'Azerbaïdjan[5]
Drapeau de Bahreïn Bahreïn
  • Royal Air Wing[6]
Drapeau du Canada Canada
Drapeau de l'Irlande Irlande
  • La Garde côtière irlandaise remplacera ses Sikorsky S-61 avec le S-92, loué de CHC Helicopter[7].
Drapeau du Koweït Koweït
  • La force aérienne du Koweït opère 4 hélicoptères. 1 VIP, 2 VVIP et 1 SAR. Les aéronefs sont basés à l'Aéroport International de Koweït.
Drapeau du Qatar Qatar
  • Le Gouvernement du Qatar opère 2 hélicoptères.
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
  • Le ministère de l'intérieur de l'Arabie saoudite a commandé 16 hélicoptères au Spectacle aérien de Dubaï en novembre 2007 et quelques-uns ont déjà été livrés. Quelques aéronefs sont armés de fusils mitrailleurs afin de supporter les opérations antiterrorismes.
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
  • Le Gouvernement de la république de Corée opère 3 hélicoptères[8]. Introduit en novembre 2007.
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
  • 3 commandes pour le gouvernement thaïlandais. Annoncé par le Bangkok Post le 8 avril 2011[9].
Drapeau de la Turquie Turquie
  • Gouvernement de la Turquie opère 1 hélicoptère[10].
Drapeau du Turkménistan Turkménistan
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
  • La Garde Côtière de Sa Majesté opère 4 hélicoptères loués de CHC Helicopter[11].

Opérations civiles[modifier | modifier le code]

Drapeau du Brunei Brunei
  • Les pétroles Shell, Brunei – 3
Drapeau du Brésil Brésil
  • Líder Aviação – 1
Drapeau du Canada Canada
  • CHC Helicopter – 12
  • Cougar Helicopters – 8
  • Eastern General Aviation – 1
Drapeau de la Finlande Finlande
  • Copterline de la Finlande – 1
Drapeau de la Norvège Norvège
  • Bristow Norway – 11
  • CHC Norway – 10
Drapeau du Qatar Qatar
  • Gulf Helicopters[12] – 2
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
  • Starlite Aviation – 2
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
  • Bristow Helicopters 19, dont sept commandés.
Drapeau des États-Unis États-Unis
  • RDV Corporation – 1
  • PHI inc[13] – 16

Préoccupations médicales[modifier | modifier le code]

En février 2011, le deuxième plus important journal de la Norvège, le Dagbladet, mit en vedette plusieurs articles à propos des préoccupations médicales en rapport au bruit et aux vibrations dans l'aéronef. Les pilotes sont présumés développer des acouphène, des problèmes de cœur et autres problèmes de santé[14],[15].

Incidents et accidents importants[modifier | modifier le code]

Le 19 juillet 2008, un S-92 transportant le Révérend Sun Myung Moon s'est écrasé en Corée du Sud[16]. L'hélicoptère volait dans des conditions météo peu clémentes, et il s'est écrasé sur le bord d'une falaise. Les 16 personnes à bord furent blessées légèrement dans le crash[17],[18].

Le 12 mars 2009, un S-92 A opéré par Cougar Helicopters - numéro de vol 91 - transportant 18 passagers et membres d'équipage en route pour une plateforme pétrolière au large de Terre-Neuve s'écrasa et coula dans plus de 170 mètres d'eau[19]. Seule une personne fut secourue des eaux glacées de l'océan Atlantique, les autres n'ayant pas survécu[20].

Spécifications (S-92)[modifier | modifier le code]

CH-148.png

Données de Sikorsky S-92 specifications[21], International Directory of Civil Aircraft[1]

Caractéristiques générales

  • Équipage: 2 (pilote, copilote)
  • Capacité: 19 passagers
  • Longueur: 56 ft 2 in (17.10 m)
  • Diamètre rotor principal: 56 ft 4 in (17.17 m)
  • Hauteur: 15 ft 5 in (4.71 m)
  • Surface du rotor principal : 2,492.3 ft² (231.54 m²)
  • Masse à vide: 15,500 lb (7,030 kg)
  • Masse typique: 26,500 lb (12,020 kg)
  • Masse maximale au décollage: 26,500 lb (12,020 kg)
  • Moteur: 2 turboshaft General Electric CT7-8A de 2,520 shp (1,879 kW) chacun
  • Longueur du fuselage : 56 ft 2 in (17.1 m)
  • Largeur du fuselage : 17 ft 3 in (5.26 m)
  • Système de rotor : 4 rotors
  • Dimensions de la cabine : 20 ft de long par 6.6 ft de haut[22]

Performances

  • Vitesse maximale: 165 knots (190 mph, 306 km/h)
  • Vitesse croisière: 151 kt, 174 mph (280 km/h)
  • Distance franchissable: 539 nmi (999 km)
  • Plafond 14,000 ft (4,270 m)
  • Charge du rotor: 9.8 lb/ft² (48 kg/m²)
  • Rapport poids-puissance: 0.23 hp/lb (0.38 W/kg)

Références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. a et b Frawley, Gerald. "Sikorsky S-92 Helibus". The International Directory of Civil Aircraft, 2003/2004. Aerospace Publications, 2003 (ISBN 1-875671-58-7).
  2. a et b Donald, David, ed. "Sikorsky S-92". The Complete Encyclopedia of World Aircraft. Barnes & Nobel Books, 1997. ISBN 0-7607-0592-5.
  3. Frawley, Gerald. "Sikorsky S-92". The International Directory of Military Aircraft, 2002/2003. Aerospace Publications, 2002 (ISBN 1-875671-55-2).
  4. North, David M. "S-92 Update and Pilot Report". Aviation Week, September 28, 2003.
  5. [1]
  6. [2]
  7. CHC wins €500m Coast Guard contract. insideireland.ie
  8. Air Forces Monthly, December 2007 issue, p. 25.
  9. http://www.bangkokpost.com/news/local/230988/3-helicopters-for-royal-family
  10. [3]
  11. « United Kingdom Coast Guard Aviation », Aeroflight
  12. [4]
  13. [5]
  14. "This helicopter makes pilots ill". Dagbladet, February 07, 2011.
  15. "Many pilots report ruined health". Dagbladet, February 12, 2011.
  16. "Moonies founder 'hurt in crash'". BBC, July 19, 2008.
  17. "Rev. Moon Hurt in Copter Crash". Newser, 19 July 2008.
  18. Unification Church founder Sun Myung Moon, 15 others injured in helicopter crash, International Herald Tribune, 19 July 2008.
  19. (en) « No signals from locater beacons on suits worn by oil workers: officials », CBC News,‎ March 12, 2009 (consulté le 12 mars 2009)
  20. Croft, John. "TSB: Cougar S-92 experienced tail rotor drive failure". Flightglobal.com, 22 June 2009.
  21. Sikorsky S-92 Helicopter (Attributes tab). Sikorsky
  22. [6], Sikorsky S-92 Multimission Brochure, p.20, Retrieved March 15, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :