Shoegazing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shoegaze)
Aller à : navigation, rechercher

Shoegaze

Origines stylistiques Rock alternatif
Noise rock
Rock psychédélique
Dream pop
Post-punk
Space rock
Origines culturelles Fin des années 1980 au Royaume-Uni
Instruments typiques Guitare
Basse
Batterie
MAO
Popularité Limitée avant années 1990. Moyenne depuis, avec quelques rares artistes de renommée internationale et de nombreux artistes restant underground.
Voir aussi Contreculture
Down Beat
Lo-fi
Med-fi

Genres associés

Musique expérimentale
Dream pop
Post-rock
Rock indépendant
Rock psychédélique
Black metal

Le terme shoegazing ou shoegaze décrit un courant musical appartenant au rock alternatif, proche du courant dream pop. Il est apparu au sud de l'Angleterre à la fin des années 1980 et se caractérise par une approche à la fois bruitiste et mélodique de la musique[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le nom a été popularisé par le New Musical Express (NME) pour décrire un concert du groupe Moose. Il tire son nom des mots anglais shoe (chaussure) et gaze (regarder) et décrit la tendance des guitaristes shoegazers à rester concentrés sur leurs pieds et leurs pédales d'effets pendant leurs concerts[2]. Le son des shoegazers est effectivement dominé par les sons de guitares rythmiques traités avec beaucoup d'effets, tels que la distorsion et le fuzz. Les voix sont souvent un peu en retrait. Le terme shoegazing peut aussi être compris comme définissant un comportement adolescent timide, qui préfère regarder ses pieds, faire profil bas.

Groupes et artistes shoegazers[modifier | modifier le code]

Les groupes ayant fortement influencé ce genre sont The Velvet Underground, Cocteau Twins, The Jesus and Mary Chain, Spacemen 3, Sonic Youth et Loop[3].

On peut attribuer l'origine du son shoegaze au groupe irlandais My Bloody Valentine avec l'album Loveless (1991), ainsi qu'au groupe Ride.

De nombreux autres groupes ont été associés au genre, par exemple : Slowdive (dont est issue la formation Mojave 3), Chapterhouse (en), Spiritualized, Lush, The Boo Radleys, Pale Saints, Plastic Tree, Drop Nineteens (en), Swervedriver (en), The Field Mice (en), Teenage Fanclub, Moose ou encore Secret Shine.

Renouveau[modifier | modifier le code]

Depuis quelques années, une vague de nouveaux groupes plus jeunes s'inspire de l'esthétique shoegaze, en tête desquels The Radio Dept, The Pains of Being Pure at Heart, A Place to Bury Strangers, No Age, The Big Pink, Vivian Girls, Amusement Parks on Fire (en), The Go! Team, The Joy Formidable et même Friendly Fires. Depuis quelques années, des groupes aux influences black metal allient maintenant ce style avec un mélange de post-punk de post-rock et de musique ambiant, notamment Alcest, Amesoeurs (en), Les Discrets (en)[4]. En France, le webzine australien Sounds Better With Reverb a identifié un « New French Underground » shoegaze, comptant des groupes parmi lesquels Maria False, Dead Mantra, A V G V S T ou Venera 4[5].


Références[modifier | modifier le code]