Hüsker Dü

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hüsker Dü

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bob Mould, guitariste et chanteur de Hüsker Dü

Informations générales
Pays d'origine Saint-Paul, Minnesota, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif, punk hardcore, post-hardcore
Années actives 1979 - 1988
Labels SST Records
Warner

Hüsker Dü,'Te souviens-tu ?' en norvégien, est un groupe de rock, originaire de Minneapolis-St. Paul (Minnesota) et composé du guitariste et chanteur Bob Mould, du bassiste Greg Norton, et du batteur et chanteur Grant Hart.

Biographie[modifier | modifier le code]

À leur début ils sortent quelques singles et un album live Land speed record sur leur propre label 'New Alliance'. Le disque fige le hardcore sans compromis des débuts qui colle d'une manière assommante et soignée aux préceptes fermes du genre. 'Everything falls apart' (1983) est aussi impassible dans son intensité alors que 'Metal circus' montrait contre toute attente des lueurs de grandeur noise-pop pour leur début sur le label SST. Cette orientation se concrétise par le mélange jusqu'ici inédit du punk hardcore et de la musique psychédélique sur une reprise électrisée de 'Eight miles eight' de The Byrds. Un pas de géant est franchi pour le genre hardcore avec le double album concept suivant 'Zen arcade' . L'écriture de Mould et Hart s'aiguise et même le caractère flou et tentaculaire du disque ne parvient pas à émousser des chansons comme 'Whatever' et 'Turn on the news'. Le groupe accouche peut-être de son chef-d'œuvre avec 'New day rising'(1985) avec des compositions encore plus tranchantes alimentées par un mélange hybride de pop-core à grande vitesse. Sans répit les morceaux de bravoure se succèdent : New day rising, Girl who lives on heaven hill, Celebrated summer... . Flip your wig, dernier exercice indépendant, marque la route vers le passage pour la major Warner avec 'Candy apple grey' (1986). Hart perfectionne les mélodies dissonantes comme 'Dead set on destruction' pendant que Mould met en avant les noirs élégies introspectives de'Too far down' et 'Hardly getting over it'. La critique unanime acclame l'album et malgré le caractère plus accessible de celui-ci la reconnaissance du grand public n'est toujours pas au rendez-vous. Warehouse: songs and stories sera le champ du cygne d'une décennie d'expérimentation. Le disque possède une clarté, une profondeur et une consistance sans précédent. 1987 constitue le point de rupture des tensions dans le groupe et s'accompagne du suicide de leur manager David Savoy. Grant Hard ira former Nova Mob tandis que Bob Mould sortira son premier album solo en 1989 mais ils n'ont jamais retrouvé la magie particulière de Hüsker Dü.

Grant Hart, batteur et chanteur de Hüsker Dü

Influence[modifier | modifier le code]

Entre 1978 et 1987, le groupe développa un style original proche du punk hardcore, devenant une des formations les plus agressives et imprévisibles de sa génération. Très prolifiques, ils ont produit huit albums, dont deux double, en sept ans. Leur influence sur toute une génération de groupes alternatifs à guitares est aujourd'hui inestimable. Pour ne citer qu'eux des groupes comme Nirvana, Pixies, Foo Fighters ou encore Therapy? ont revendiqué l'héritage musical du trio.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Statues/Amusement(live)(janvier 1981, Reflex)
  • In a free land/What do I want?/M.I.C. (mai 1982, New Alliance)
  • Eight miles eight/Masochism world (avril 1984, S.S.T.)
  • Makes no sense at all/Love is all around (août 1985, S.S.T.)
  • Don't want to know if you are lonely/All work no play (février 1986, Warner)
  • Sorry somehow/All this I've done for you (septembre 1986, Warner)
  • Could you be the one/Everytime (janvier 1987, Warner)
  • Ice cold ice/Gotta letta (juin 1987, Warner)

Reprises[modifier | modifier le code]

'Sunshine superman'(Donovan)/'Ticket to ride', 'She's a woman', 'Helter skelter (The Beatles)/'Sheena is a punk rocker'(Ramones)/'Eight miles eight'(The Byrds).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Sabatier, « Chassez le punk, le Hüsker düre », Nineteen, Toulouse, Association Nineteen, vol. 22,‎ mars 1987, p. 34-35 (ISSN 0757-1984)
  • Azerrad, Michael, Our Band Could Be Your Life - Scenes from the American Indie Underground, 1981-1991, Back Bay Books / Little, Brown and Company, NY, 2001. ISBN 0-316-78753-1, pp. 158–195

Liens externes[modifier | modifier le code]