Sanya Richards-Ross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sanya Richards)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richards.
Sanya Richards-Ross Portail athlétisme
SanyaRichardsRossRelayLondon2012.jpg
Sanya Richards-Ross dernière relayeuse du 4 × 400m aux JO de Londres
Informations
Disciplines 200 m, 400 m et 4 × 400 m
Période d'activité Depuis 2002
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance 26 février 1985 (29 ans)
Lieu Kingston (Jamaïque)
Taille 1,73 m - 5 ft 8 in
Entraîneur Clyde Hart
Distinctions
• Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2006 et 2009
Trophée Jesse Owens en 2006 et 2009
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 2006 et 2009
Palmarès
Jeux olympiques 4 0 1
Championnats du monde 5 1 0
Championnats du monde en salle 1 0 0

Sanya Richards (mariée Ross, née le 26 février 1985 à Kingston en Jamaïque) est une athlète naturalisée américaine spécialiste du 400 mètres, quadruple championne olympique, sur le relais 4 × 400m (2004, 2008, 2012) et en individuel sur le tour de piste, le 5 août 2012 au Stade olympique de Londres

Biographie[modifier | modifier le code]

A l'âge de douze ans, elle part aux États-Unis. En 2000, elle est naturalisée américaine. Elle est entraînée par Clyde Hart.

En 2002, elle participe aux Championnats du monde junior à Kingston où elle remporte deux médailles, le bronze sur le 200 m et l'argent sur le 400 m.

L'année suivante, elle participe à ses premiers mondiaux d'athlétisme à Paris. Elle échoue en demi-finale lors du 400 m puis remporte un premier titre mondial lors du relais 4 × 400.

Elle progresse l'année suivante en participant à la finale olympique du 400 m des Jeux olympiques d'Athènes. Elle remporte ensuite son premier titre olympique avec le relais 4 × 400.

En 2005, elle réalise la meilleure performance mondiale de l'année au Weltklasse Zürich avec 48 s 92, étant la seule à descendre sous les 49 secondes. Juste avant cette réunion en Suisse, elle termine à la seconde place du Championnat du monde d'Helsinki[1].

En réalisant le sans faute lors des meeting de la Golden League 2006, elle fait alors partie des trois athlètes, avec Asafa Powell et Jeremy Wariner, qui se partagent le demi-million de dollars réservé aux vainqueurs de tous les meetings, l'autre partie du million se partageant cette année-là entre tous les vainqueurs d'au moins 5 meetings[2]. En septembre, Sanya Richards termine sa saison à la coupe du monde d'Athènes où elle établit un nouveau record des États-Unis sur 400 m grâce à un chrono de 48 s 70.Ces performances lui permettent d'être nommée athlète féminine de l'année 2006 par l'IAAF.

Sanya Richards lors des Championnats du monde d'Osaka en 2007.

En 2007, elle échoue à la quatrième du place de sa discipline du 400 m aux Championnats des Etats-Unis d'athlétisme ce qui la prive des Championnats du monde d'Osaka. Toutefois, une seconde place sur le 200 m lui permet de se rendre au Japon[3]. Lors des mondiaux, elle termine le 200 m à la cinquième place[4]. Sa quatrième place des Trials lui donne une place dans le relais 4 × 400, course remportée par le relais américain. Son échec au championnat américain donne une importance plus grande à sa saison de Golden League. Elle remporte les six courses de celle-ci et remportent son second succès consécutif, partageant le million de dollars réservé aux vainqueurs avec la perchiste russe Yelena Isinbayeva. Elle savoure d'autant plus son succès qu'elle remporte la dernière épreuve, lors de l'ISTAF Berlin, devant les trois premières des mondiaux d'Osaka[5],[6].

Pour la saison 2008, elle envisage de doubler les distance du 200 m et du 400 m. Sa demande de modification du calendrier olympique est refusé par l'IAAF[7]. Avec sa victoire aux Championnats des États-Unis, elle obtient son passeport pour les Jeux olympiques de 2008 de Pékin. Lors de la finale, elle remporte la médaille de bronze sur 400 m, devancée par Christine Ohuruogu et Shericka Williams. Avec le relais 4 × 400 m, elle remporte sa seconde médaille d'or olympique. En fin de saison, elle remporte la Finale mondiale de Stuttgart, devançant la championne olympique.

Elle gagne le 400 m des championnats des États-Unis 2009 à Eugene en 50 s 05. Avec une 36e course terminée sous les 50 secondes, elle bat, lors du Golden Gala de Rome, le précédent record de Marita Koch. Elle a deux objectifs principaux pour la saison: remporter un premier titre mondial individuel lors des Championnats du monde de 2009 de Berlin. Elle désire également remporter la Golden League pour la troisième place.

Elle réalise le premier de ses objectifs en remportant la finale des mondiaux de Berlin en 49 s 00, devançant la Jamaïcaine Shericka Williams et la Russe Antonina Krivoshapka. Elle remporte ensuite, avec ses compatriotes Debbie Dunn, Allyson Felix et Lashinda Demus, son deuxième titre des championnats lors du relais 4 × 400 mètres dans le temps de 3 min 17 s 83.

Après les mondiaux, elle remporte les deux meeting de la Golden League. Elle est invaincue en Golden League depuis août 2004 et sa victoire au Mémorial Van Damme est sa 23e consécutive. Elle partage le million de dollar de prix avec la Russe Yelena Isinbayeva et l'Éthiopien Kenenisa Bekele. Elle établit également dans cette course la meilleure performance mondiale de la saison en 48 s 83. Elle se rend ensuite à la finale mondiale de l'athlétisme à Thessalonique où elle remporte le 400 m et termine seconde du 200 m derrière Allyson Felix.

Elle est distinguée par la fédération américaine en recevant le prix Jesse-Owens en 2009, aux côtés de Tyson Gay. C'est la seconde fois de sa carrière qu'elle obtient ce prix puisque qu'en 2006 elle l'avait emporté aux côtés de Jeremy Wariner. Elle annonce par ailleurs sa participation sur 400 m à la Ligue de Diamant dont est l'une des ambassadrices. Le 26 février 2010, elle compte se marier avec Aaron Ross, un joueur de football américain évoluant en NFL, c'est la raison pour laquelle elle fait l'impasse sur la saison en salle. Le 22 novembre, à Monaco, elle reçoit le trophée de l'athlète de l'année de la part de la Fondation internationale d'athlétisme[8], récompense qu'elle avait déjà obtenue en 2006.

Fin juin 2011, lors des Championnats des États-Unis, à Eugene, elle échoue dans son pari de se qualifier pour les Championnats du monde de Daegu sur 200 m: elle prend la 7e place de la finale, à 53/100 de Shalonda Solomon, victorieuse[9]. Elle établit début août le temps de 49 s 66, deuxième meilleure performance mondiale provisoire de l'année 2011, lors du British Grand Prix de Londres.

Elle remporte la médaille d'or du relais 4 × 400 m lors des Championnats du monde de Daegu en compagnie de ses compatriotes Allyson Felix, Jessica Beard et Francena McCorory. L'équipe américaine, qui devance au final la Jamaïque et la Russie, établit la meilleure performance mondiale de l'année 3 min 18 s 09[10].

En juin 2012, Sanya Richards-Ross améliore de 8/100 son record personnel sur 200 m en parcourant la distance en 22 s 09 (-0,3 m/s) lors du meeting Adidas Grand Prix de New York, signant ainsi la meilleure performance mondiale de l'année. Fin juin, lors des sélections olympiques américaines de Eugene, elle obtient sa qualification pour les Jeux de Londres en terminant première de l'épreuve du 400 m en 49 s 28, devant Dee Dee Trotter et Francena McCorory, réalisant à cette occasion la meilleure performance mondiale de l'année.

En août 2012, lors des Jeux olympiques de Londres, l'Américaine s’adjuge le titre du 400 m en 49 s 55, devant la tenante du titre britannique Christine Ohuruogu (49 s 70) et l'autre Américaine DeeDee Trotter (49 s 72). En fin de compétition, elle remporte la médaille d'or du relais 4 × 400 m aux côtés de DeeDee Trotter, Francena McCorory et Allyson Felix. L'équipe des États-Unis s'impose en 3 min 16 s 87, devant la Russie et la Jamaïque[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Discipline Place Temps
2002 Championnats du monde junior Kingston 200 m 3e 23 s 09
400 m 2e 51 s 49
2003 Championnats du monde d'athlétisme Paris 4 × 400 m 1e 3 min 22 s 63
2004 Jeux olympiques d'été Athènes 400 m 6e 50 s 19
4 × 400 m 1e 3 min 19 s 01
2005 Championnats du monde Helsinki 400 m 2e 49 s 74
Finale mondiale de l'athlétisme Monaco 400 m 1e 49 s 52
2006 Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 200 m 2e 22 s 17
400 m 1e 49 s 25
Coupe du monde Athènes 200 m 1e 22 s 23
400 m 1e 48 s 70
2007 Championnats du monde Osaka 200 m 5e 22 s 70
4 × 400 m 1e 3 min 18 s 55
Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 400 m 1e 49 s 27
2008 Jeux olympiques Pékin 400 m 3e 49 s 93
4 × 400 m 1e 3 min 18 s 54
Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 400 m 1e 50 s 41
2009 Championnats du monde Berlin 400 m 1e 49 s 00
4 × 400 m 1e 3 min 17 s 83
Finale mondiale de l'athlétisme Thessalonique 200 m 2e 22 s 29
400 m 1e 49 s 95
2011 Championnats du monde Daegu 400 m 7e 51 s 32
4 × 400 m 1e 3 min 18 s 09
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 400 m 1re 50 s 79
4 × 400 m 2e 3 min 28 s 79
2012 Jeux olympiques Londres 200 m 5e 22 s 39
400 m 1re 49 s 55
4 × 400 m 1re 3 min 16 s 87
2014 Relais mondiaux Nassau 4 × 400 m 1re 3 min 21 s 73

National[modifier | modifier le code]

  • Championnats des États-Unis :
    • En plein air : vainqueur du 400 m en 2003, 2005, 2006, 2008, 2009 et 2012 ; 2e en 2004
    • En salle : vainqueur du 400 m en 2012
  • Championnats NCAA : vainqueur du 400 m en 2003

Autres[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
En plein air 100 m 10 s 97 Shanghai 28 septembre 2007
200 m 22 s 09 New York 9 juin 2012
400 m 48 s 70 Athènes 16 septembre 2006
En salle 60 m 7 s 21 Lincoln 28 février 2004
200 m 22 s 49 Fayetteville 12 mars 2004
400 m 50 s 71 Albuquerque 26 février 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Helsinki 2005 -Timetable - 400 Metres », sur www.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  2. (en) « 48,000 witness six claim the Jackpot but Dibaba takes a pay cut! – IAAF Golden League », sur www.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  3. (en) « Sanya Richards bounces back after US Trials disappointment - IAAF Diaries », sur www.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  4. (en) « Osaka 2007 - 200 Metres - W Final », sur osaka2007.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  5. (en) « Richards and Isinbayeva happy to share Athletics biggest prize in Berlin », sur www.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  6. (en) « Enormous crowd applaud One Million Dollar payday for Richards and Isinbayeva in Berlin », sur www.iaaf.org (consulté en 14 août 2009)
  7. (en) « Sanya Richards has a new plan », sur articles.latimes.com (consulté en 14 août 2009)
  8. (en) Bolt and Richards are World Athletes of the Year – 2009 World Athletics Gala, site de l'IAAF, mis en ligne le 22 novembre 2009
  9. (fr) « Sélections américaines - Walter Dix sera l'espoir du sprint US aux Mondiaux », sur AFP (consulté le 28 juin 2011)
  10. (en) « Résultats du 4 × 400 m féminin des Championnats du monde 2011 », sur daegu2011.iaaf.org (consulté le 6 septembre 2011)
  11. (en) Chris Turner, « London 2012 - Event Report - Women's 4x400m Final », sur iaaf.org,‎ 11 août 2012 (consulté en 16 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :