Amantle Montsho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amantle Montsho Portail athlétisme
2011-06-09 Amantle Montsho.jpg
Amantle Montsho en 2011 lors du meeting des Bislett Games
Informations
Disciplines 400 mètres
Nationalité Drapeau : Botswana Botswanaise
Naissance 4 juillet 1983 (31 ans)
Lieu Maun
Entraîneur Anthony Koffi
Palmarès
Championnats du monde 1 1 0
Championnats d'Afrique 3 1 0
Jeux africains 2 0 0

Amantle Montsho (née le 4 juillet 1983 à Mabudutsa) est une athlète botswanaise spécialiste du 400 mètres, championne du monde en 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Amantle Montsho fait ses débuts sur la scène internationale à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 2004, se classant sixième de sa série du premier tour du 400 m. Ne pouvant bénéficier de conditions d'entrainement optimales au Botswana, elle quitte son pays natal en 2005 pour rejoindre le Centre international d’athlétisme de Dakar, au Sénégal, où elle entame une collaboration avec Anthony Koffi[1].

En 2006, elle termine deuxième du 400 m des Championnats d'Afrique de Bambous derrière la Sénégalaise Amy Mbacke Thiam. Elle est éliminée au stade des demi-finale des Jeux du Commonwealth 2006. En 2007, la Botswanaise participe aux Championnats du monde d'Osaka, échouant en demi-finale après avoir établi un nouveau record national en 50 s 90.

Premiers titres continentaux[modifier | modifier le code]

En 2008, Montsho remporte la médaille d'or des Championnats d'Afrique d'athlétisme 2008 à Addis-Abeba en descendant pour la première fois de sa carrière sous la barrière des 50 secondes au 400 m (49 s 83)[2]. Elle établit un nouveau record de la compétition et un nouveau record national. Elle atteint durant l'été la finale du 400 m des Jeux olympiques de Pékin, après avoir notamment réalisé 50 s 54 en demi-finale. Elle prend finalement la huitième et dernière place de la finale avec le temps de 51 s 18. En fin de saison, elle se classe quatrième de la Finale mondiale de l'athlétisme de Stuttgart et figure au quatrième rang des meilleurs « performeurs » mondiaux de l'année.

En 2009, Amantle Montsho se distingue durant les différentes étapes de la Golden League, se classant 2e à Berlin, 3e à Oslo, 6e à Rome et 3e au Meeting Areva de Saint-Denis. Elle se classe huitième et dernière de la finale des Championnats du monde de Berlin dans le temps de 50 s 65.

La Botswanaise réalise l'une des meilleures saisons de sa carrière en 2010. Quatrième des Championnats du monde en salle de Doha, elle décroche fin juillet à Nairobi son deuxième titre consécutif de championne d'Afrique en 50 s 03, devant la Sénégalaise Amy Mbacke Thiam[3]. Elle se distingue ensuite lors du circuit IAAF de la Ligue de diamant en terminant notamment première des Bislett Games d'Oslo et deuxième des meetings de Doha et de Eugene. Elle occupe la deuxième place du classement général final de l'épreuve (10 points) derrière l'Américaine Allyson Felix (20 points). Sélectionnée dans l'équipe d'Afrique lors de la première édition de la Coupe continentale, à Split, Amantle Montsho remporte l'épreuve individuelle devant Debbie Dunn et réalise un nouveau record personnel assorti de la deuxième meilleure performance de l'année en 49 s 89[4]. En fin de saison 2010, à New Delhi, elle s'adjuge le titre des Jeux du Commonwealth en 50 s 10 et offre au Botswana son premier titre dans la compétition[5].

Championne du monde[modifier | modifier le code]

Amantle Montsho devient championne du monde 2011 devant Allyson Felix

Elle confirme son rang en 2011 à l'occasion de la deuxième édition de la Ligue de diamant. Battue par Allyson Felix lors des deux premières étapes du circuit, à Doha et à Rome, elle s'adjuge ensuite quatre succès consécutifs à Oslo (50 s 10), Lausanne (50 s 23), Birmingham (50 s 20) et Monaco. Lors de cette dernière compétition, le 23 juillet, elle l'emporte en 49 s 71, signant un nouveau record national ainsi que la deuxième meilleure performance de l'année 2011 derrière les 49 s 35 d'Anastasiya Kapachinskaya[6].

Fin août 2011, Amantle Montsho s'adjuge le titre du 400 mètres des Championnats du monde de Daegu en abaissant de quinze centièmes de secondes son record personnel avec 49 s 56. Première sportive du Botswana, hommes et femmes confondus, à remporter une médaille lors d'un championnat du monde d'athlétisme, elle devance de trois centièmes seulement Allyson Felix (49 s 59) et de trente-deux centièmes la Russe Anastasiya Kapachinskaya (50 s 24)[7].

En septembre, la Botswanaise conserve son titre du 400 m lors des Jeux africains de Maputo, en 50 s 57, devant la Sénégalaise Ami Mbacke Thiam[8]. Elle remporte deux jours plus tard l'édition 2011 de la Ligue de diamant en s'imposant lors de l'ultime étape à Bruxelles en 50 s 16, signant sa cinquième victoire en sept meetings[9].

2012[modifier | modifier le code]

Début juin, lors des Bislett Games d'Oslo, 5e étape de la ligue de diamant 2012, elle remporte le 400 mètres en 49 s 68 loin devant Patricia Hall (50 s 71, PB) et Debbie Dunn (51 s 22, SB)[10]. Fin juin, à Porto-Novo, à l'occasion des Championnats d'Afrique, Amantle Montsho décroche son troisième titre d'affilée et bat son record personnel du 400 m en réalisant le temps de 49 s 54. Elle devient l'athlète africaine la plus titrée sur la distance dans ces championnats.

2013[modifier | modifier le code]

Le 12 août 2013 à Moscou, Amantle Montsho remporte la médaille d'argent sur 400 m, devancée aux millièmes par Christine Ohuruogu[11].

2014[modifier | modifier le code]

Elle est contrôlée positive à un stimulant (méthylhexanéamine) lors des Jeux du Commonwealth de 2014[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2006 Championnats d'Afrique Bambous 2e 400 m 52 s 68
2007 Jeux africains Alger 1re 400 m 51 s 13
2008 Championnats d'Afrique Addis-Abeba 1re 400 m 49 s 83
Jeux olympiques Pékin 8e 400 m 51 s 18
2009 Championnats du monde Berlin 8e 400 m 50 s 65
2010 Championnats du monde en salle Doha 4e 400 m 52 s 53
Championnats d'Afrique Nairobi 1re 400 m 50 s 03
Ligue de diamant 2e 400 m détails
Coupe continentale Split 1re 400 m 49 s 89
3e 4 x 400 m
Jeux du Commonwealth New Delhi 1re 400 m 50 s 10
2011 Championnats du monde Daegu 1re 400 m 49 s 56
Jeux africains Maputo 1re 400 m 50 s 87
Ligue de diamant 1re 400 m détails
2012 Championnats d'Afrique Porto-Novo 1re 400 m 49 s 54
2e 4 x 400 m
Jeux olympiques Londres 4e 400 m 49 s 75
Ligue de diamant 1re 400 m détails
2013 Championnats du monde Moscou 2e 400 m 49 s 41
Ligue de diamant 1re 400 m détails

Records[modifier | modifier le code]

Amantle Montsho détient avec un temps de 49 s 33, établi en Ligue de diamant 2013, la troisième meilleure performance africaine de tous les temps sur 400 mètres derrière les Nigérianes Falilat Ogunkoya (49 s 10) et Charity Opara (49 s 29)[13].

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
400 m 49 s 33 Monaco 19 juillet 2013
400 m (en salle) 52 s 34 Doha 12 mars 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Bamba, « Amantle Montsho, la Botswanaise qui court plus vite que son ombre », sur slateafrique.com,‎ 1er septembre 2011 (consulté le 18 septembre 2011)
  2. (en) David Powell, « Montsho takes 49.83 400m victory in Addis Ababa – African Championships day 3 », sur iaaf.org,‎ 2 mai 2008 (consulté le 12 avril 2011)
  3. Donald Ndebeka, « 17es championnats d'Afrique (400m dames) - Montsho conserve l'or, Amy Mbacké ramasse l'argent », sur allafrica.com,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 12 avril 2011)
  4. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année 2010 », sur apulanta.fi (consulté le 12 avril 2011)
  5. (fr) « Jeux du Commonwealth: l'Australie loin devant, la tradition kényane en athlé », sur lepoint.fr,‎ 8 octobre 2010 (consulté le 12 avril 2011)
  6. (en) Dave Martin, « Improved speed propels Montsho’s advance in Monaco – Samsung Diamond League », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2011)
  7. « 400 m : victoire de la Botswanaise Amantle Montsho », sur opl.fr,‎ 29 août 2009
  8. (en) Elias Makori, « From Daegu to Maputo, Jeylan and Montsho rule! - All Africa Games », sur iaaf.org,‎ 15 septembre 2011 (consulté le 18 septembre 2011)
  9. « Diamond League-Bruxelles-400m (D): Montsho tranquille », sur ouest-france.fr (consulté le 18 septembre 2011)
  10. (en) 400m Women, www.diamondleague-oslo.com, consulté le 8 juin 2012
  11. Résultats officiels de la finale du 400 m dames aux Championnats du monde 2013
  12. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Montsho-positive-et-suspendue/487211
  13. (en) « 400 m All time », sur iaaf.org (consulté le 18 septembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :