Saint-Charles-sur-Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Charles et Richelieu (homonymie).
Saint-Charles-sur-Richelieu
Attaque contre Saint-Charlespar Lord Charles Beauclerk (1813-1842)
Attaque contre Saint-Charles
par Lord Charles Beauclerk (1813-1842)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent La Vallée-du-Richelieu
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Sébastien Raymond
2013 - 2017
Constitution 1995
Démographie
Gentilé Charleriverain(e)
Population 1 643 hab. (2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 00″ N 73° 11′ 00″ O / 45.683338, -73.18333845° 41′ 00″ Nord 73° 11′ 00″ Ouest / 45.683338, -73.183338  
Superficie 6 370 ha = 63,7 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Charles-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Charles-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte topographique de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Charles-sur-Richelieu

Saint-Charles-sur-Richelieu est une municipalité du Québec située dans la MRC de La Vallée-du-Richelieu en Montérégie[1].

Situation dans la MRC

Situation[modifier | modifier le code]

Saint-Charles-sur-Richelieu est à l'est de la rivière Richelieu que longe la route 133 aussi appelé « Chemin des Patriotes » en souvenir de la Rébellion des Patriotes de 1837-1838. De l'autre côté de la rivière se trouve Saint-Marc-sur-Richelieu.

Saint-Charles est à 15 km au nord-est de Belœil.

Saint-Charles-sur-Richelieu vue depuis Saint-Marc-sur-Richelieu sur l'autre berge de la rivière

Toponyme[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur de l'évêque Charles Borromée.

La Commission de toponymie du Québec ajoute : « Jadis, les lieux répondaient au nom de Debartzch, en rappel de Pierre-Dominique Debartzch (1782-1846), seigneur de l'endroit de 1811 à 1845. Fondée en 1740 sous la dénomination de Saint-Louis, la paroisse de Saint-Charles-Borromée recevait officiellement cette appellation en 1825, à l'occasion de son érection canonique. Cependant, Saint-Charles est dans la toponymie de cette région au moins depuis 1764, Marcel Trudel signalant un curé Lataille à Saint-Charles. En 1770, un acte de vente de la seigneurie de l'Île-aux-Cerfs à Jean Jenisson parle du «fief et seigneurie de Saint- Charles». Un acte de foi et hommage de 1803 signale le «fief et seigneurie de Saint-François Leneuf dit Saint-Charles». En retenant cette dénomination, on a peut-être voulu célébrer la mémoire de Charles Huault de Montmagny (vers 1583-vers 1653), deuxième gouverneur de la Nouvelle-France (1636-1648), qui a notamment dressé les plans de la Haute-Ville de Québec[2]. »

Histoire[modifier | modifier le code]

La Commission de toponymie rappelle un moment important de son histoire : « Saint-Charles-sur-Richelieu a connu des heures troublées en 1837, lorsque 4 à 5 000 Patriotes y ont tenu une importante réunion en octobre, dans le cadre du soulèvement de cette époque contre le pouvoir anglais. C'est à cet endroit que s'est tenue le 23 octobre la fameuse Assemblée des Six Comtés, la plus importante de toute cette année-là. Papineau, Nelson, Chénier, Rodier, Dorion... s'y trouvaient et on y adopta treize résolutions qui incitèrent les autorités à procéder à des arrestations quelques semaines plus tard et furent l'occasion du célèbre Mandement de monseigneur Lartigue. En novembre, ils devaient subir une cinglante défaite, assortie de l'incendie d'une partie du territoire par les troupes de Wheterall[2]. »

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population :

Recensement Population Variation (%)
2011 1 643 en diminution 5,7 %[3]
2006 1 742 en augmentation 0,3 %
2001 1 736 en augmentation 1,5 %
1996 1 710 en augmentation 5,1 %
1991 1 627

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Saint-Charles-sur-Richelieu », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. a et b toponymie.gouv.qc.ca
  3. statcan.gc.ca


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Antoine-sur-Richelieu Saint-Denis-sur-Richelieu Rose des vents
Saint-Marc-sur-Richelieu N La Présentation
O    Saint-Charles-sur-Richelieu    E
S
Mont-Saint-Hilaire Sainte-Marie-Madeleine, Sainte-Madeleine